Archives de catégorie : Violence

Message du Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, 25 novembre 2019

L’Organisation des Nations Unies est déterminée à mettre fin à toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles. Ces atteintes, qui comptent parmi les violations des droits de la personne les plus odieuses, les plus persistantes et les plus généralisées au monde, touchent une femme sur trois. Il s’agit donc d’une femme de votre entourage ou de votre famille, d’une collègue ou d’une amie, voire de vous-même. La violence sexuelle contre les femmes et les filles prend ses racines dans des siècles de domination masculine. N’oublions pas que, fondamentalement, les inégalités entre les genres qui sous-tendent la culture du viol sont un déséquilibre des pouvoirs. La stigmatisation, les idées fausses, l’absence de signalement et la piètre application des lois ne font que perpétuer l’impunité. Et le viol continue d’être utilisé comme une arme de guerre monstrueuse. Tout cela doit cesser…. et doit cesser immédiatement. للغة العربية، اضغط هنا Continuer la lecture

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes : Déclaration de la Directrice exécutive à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre 2019

Si je pouvais faire exaucer un vœu, ce serait de supprimer totalement le viol. Mon souhait est d’obtenir la disparition d’une arme de guerre importante de l’arsenal des conflits, l’absence d’une évaluation quotidienne des risques pour les filles et les femmes dans les espaces publics et privés, la suppression d’une affirmation violente du pouvoir, un changement pour la société. Le viol n’est pas un acte éphémère isolé. Il meurtrit la chair et reste gravé dans la mémoire. Il peut avoir des conséquences non choisies qui changent la vie – une grossesse ou la transmission d’une maladie. Ses effets dévastateurs et durables s’étendent à de nombreuses personnes : la famille, les amis, les partenaires et les collègues. En situation de conflit comme en temps de paix, le viol pousse les femmes à quitter leur communauté par crainte d’être agressées ou stigmatisées du fait de leur statut de victimes. Continuer la lecture

العنف ضد النساء، مشاركتهن السياسية وتعزيز المساواة بين الجنسين، من بين المواضيع التي طرحت في اجتماعات اللجنة الثالثة

Photo : ONU

Photo : ONU

كما تجري العادة خلال وعقب انقضاء مداولات الجمعية العامة، تتولى “اللجنة الثالثة” النظر في بنود جدول الأعمال حول القضايا الاجتماعية والإنسانية وحقوق الإنسان التي تؤثر على الشعوب في جميع أنحاء العالم. مسائل حماية النساء والمساواة والتمثيل المتكافئ لهن، وظواهر العنف ضدهن كانت في صميم نقاشات اللجنة خلال الدورة الـ74 المنصرمة. أخبار الأمم المتحدة تنقل بعض ما دار في اللجنة في جلسة السابع من تشرين الأول/أكتوبر المنصرم، حيث دعا العديد من ممثلات وممثلي الدول الأعضاء إلى “اتخاذ تدابير أفضل لحماية النساء الريفيات والمهاجرات”، وأدانوا ظواهر “العنف القائم على النوع الاجتماعي” كما قدموا مدخلات عديدة توضح جهود حكوماتهم في تحقيق المساواة. وبشكل عام، أعلن العديد من ممثلات وممثلي الدول في جلسة اللجنة الثالثة أن التنمية المستدامة لا يمكن أن تتحقق بدون المساواة بين الجنسين ودون تعزيز ملموس في المشاركة السياسية للمرأة. وواصلت اللجنة نقاشاتها حول النهوض بالمرأة، وسط دعوات إلى العمل ضد العنف القائم على النوع الاجتماعي، وبذل المزيد من الجهود المتضافرة لمنع استغلال المهاجرات. وقد لفتت العديد من الدول الانتباه إلى حالة النساء الريفيات، اللاتي يتحملن عبء الفقر وتغير المناخ بشكل غير متناسب في جميع أنحاء العالم. وأعربت ممثلة السنغال عن قلقها إزاء استمرار ما أسمته بـ “تأنيث الفقر”، واتساع الفجوة بين الجنسين في المناطق الريفية. Continuer la lecture

Message du Secrétaire général António Guterres à l’occasion de la Journée internationale de la non-violence – 2 octobre 2019

Photo : ONU

Photo : ONU

Cette Journée internationale de la non-violence marque le 150e anniversaire de la naissance d’un champion de la paix mondialement célèbre, le Mahatma Gandhi. Son puissant message de non-violence continue de résonner de par le monde, notamment à travers l’action que mène l’Organisation des Nations Unies en faveur de la compréhension mutuelle, de l’égalité, du développement durable, de l’autonomisation des jeunes et du règlement pacifique des différends. En notre époque troublée, la violence se manifeste sous maintes formes : les conséquences destructrices de la crise climatique et les ravages causés par les conflits armés, la perte de dignité qu’entraîne la pauvreté, l’injustice des violations des droits de la personne et la brutalité que propagent les discours de haine. للغة العربية، يرجى الضغط هنا Continuer la lecture

L’ONU présente un plan d’action pour la protection des sites religieux

En Nouvelle-Zélande, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, dépose une couronne de fleurs dans l'une des deux mosquées où des fidèles ont été abattus en mars 2019.

En Nouvelle-Zélande, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, dépose une couronne de fleurs dans l’une des deux mosquées où des fidèles ont été abattus en mars 2019.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a présenté jeudi devant les Etats membres des Nations Unies un plan d’action pour la protection des sites religieux, qu’il a qualifié de « nouvel effort important pour lutter contre la haine et la violence dans le monde ». « Notre monde fait face à une montée de l’antisémitisme, de la haine antimusulmane, des attaques contre les chrétiens et de l’intolérance envers d’autres groupes religieux. Rien que ces derniers mois, des juifs ont été assassinés dans des synagogues, des musulmans abattus dans des mosquées, des chrétiens tués lors d’une prière », a déclaré M. Guterres lors de la présentation de ce plan qui a été développé, à sa demande, par le Haut Représentant de l’Alliance des civilisations des Nations Unies (UNAOC), Miguel Moratinos, à la suite du massacre dans des mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, en mars. للغة العربية، يرجى النظر أسفل الصفحة Continuer la lecture

Les homicides tuent beaucoup plus de personnes que les conflits armés, souligne une nouvelle étude de l’ONU

Photo : ONU Femmes

Photo : ONU Femmes

Près de 464 000 personnes dans le monde ont été victimes de violences meurtrières en 2017, soit plus de cinq fois le nombre de personnes tuées dans des conflits armés au cours de la même période, ont déclaré lundi des chercheurs des Nations unies. Une étude de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) indique que l’Amérique centrale est la région la plus dangereuse à vivre, avec un nombre d’homicides – ou d’homicides illégaux – qui a augmenté dans certains « points chauds », pour atteindre 62,1 pour 100.000 personnes. Les endroits les plus sûrs se trouvent en Asie, en Europe et en Océanie (Australasie, Mélanésie, Micronésie et Polynésie), où les taux d’homicides sont respectivement de 2,3, 3,0 et 2,8 – bien en dessous de la moyenne mondiale de 6,1, selon l’Étude mondiale sur les homicides 2019 de l’ONU. للغة العربية، يرجى النظر أسفل الصفحة Continuer la lecture

L’OIT adopte une convention pour combattre la violence et le harcèlement au travail

Photo : OIT/ILO

Photo : OIT/ILO

La Conférence internationale du Travail (CIT) a conclu vendredi sa 108e session à Genève avec l’adoption d’une convention, et d’une recommandation qui l’accompagne, pour combattre la violence et le harcèlement au travail. La convention, juridiquement contraignante, a été adoptée à une très large majorité : 439 votes en sa faveur, sept contre et 30 abstentions. La recommandation, qui n’est pas juridiquement contraignante, donne des conseils et des orientations sur la façon dont la convention devrait être appliquée. Elle a été adoptée avec 397 voix pour, 12 voix contre et 44 abstentions. La convention reconnaît que la violence et le harcèlement dans le monde du travail « peuvent constituer une violation des droits humains ou une atteinte à ces droits (…) mettent en péril l’égalité des chances, sont inacceptables et incompatibles avec le travail décent ». للغة العربية ، يرجى النظر أسفل اصفحة Continuer la lecture

Message du le Secrétaire général diffusé à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence sexuelle en temps de conflit  – 19 juin 2019

Anotonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU

La violence sexuelle en temps de conflit, qui menace notre sécurité à tous, est une honte pour l’humanité. Utilisée comme tactique de guerre, elle terrorise les populations et déstabilise les sociétés.  Ses conséquences – traumatismes, stigmatisation, pauvreté, problèmes de santé à long terme et grossesses non désirées – peuvent se répercuter sur plusieurs générations. En cette Journée internationale pour l’élimination de la violence sexuelle en temps de conflit, nous devons être à l’écoute des victimes et prendre acte de leurs besoins et de leurs revendications. Ces victimes, qui sont pour la plupart des femmes et des filles, mais comptent aussi des hommes et des garçons, nous demandent de les aider à accéder aux services de santé nécessaires à leur survie, et à obtenir justice et réparation. Aujourd’hui, nous rendons également hommage à celles et ceux qui travaillent en première ligne pour aider les victimes à reconstruire leur vie. Nous devons mener une action plus concertée au niveau mondial pour amener les auteurs de ces actes à en répondre et lutter contre l’inégalité de genre, qui alimente ces atrocités. Ensemble, nous pouvons et nous devons faire en sorte que l’impunité fasse place à la justice et l’indifférence, à l’action. Je vous remercie. Continuer la lecture

A Oslo, 363 millions de dollars promis pour la lutte contre la violence sexuelle dans les crises humanitaires

Photo : OCHA

Lors d’une conférence à Oslo, en Norvège, sur la lutte contre la violence sexuelle et sexiste dans les crises humanitaires, 21 bailleurs de fonds ont promis vendredi un total de 363 millions de dollars pour la riposte et la prévention de ce fléau en 2019, 2020 et au-delà. Cette somme inclut 226,2 millions de dollars rien que pour l’année 2019, a précisé le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA). L’agent est destiné aux Nations Unies, au Comité international de la Croix-Rouge (CICR), et à des organisations non-gouvernementales, dont des associations de femmes impliquées dans la riposte et la prévention. La conférence était organisée conjointement par les gouvernements de la Norvège, de l’Iraq, de la Somalie et des Emirats arabes unis avec l’ONU et le CICR. Continuer la lecture

Libye : la CPI reste aussi vigilante face aux violences à Tripoli

Photo : ONU

Mon Bureau est très attentif au conflit armé qui sévit dans les alentours de Tripoli depuis début avril de cette année et se tient prêt à enquêter et poursuivre toute personne ou partie au conflit en cours qui se livrent à un comportement constituant un crime relevant de la compétence de la CPI, a déclaré mercredi la Procureure de la Cour pénale internationale (CPI)  lors de son exposé devant le Conseil de sécurité portant sur la Libye. « Alors que je m’adresse à vous aujourd’hui, à mon grand regret, les combats en Libye se poursuivent sans relâche », a lamenté devant les Quinze, Fatou Bensouda. Elle a souligné que plus de 432 vies avaient déjà été perdues, dont au moins 23 civils, et plus de 50.000 personnes avaient été contrainte de se quitter leurs foyers, alors que la sécurité des migrants et des réfugiés détenus dans des centres situés à proximité de zones de conflit suscite de graves préoccupations. للنسخة العربية، يرجى النظر أسفل الصفحة Continuer la lecture