Archives de catégorie : UNODC

26 جوان: التقرير العَالمي للمُخدِرات لعَام 2020 الصَادِر عَن مكتَب الأمم المتحِدة المعني بالمخدِرات والجريمة – تزايد تَعاطي المخدِرات على الصَعيد العالمي

الصورة : التقرير العَالمي للمُخدِرات لعَام 2020 الصَادِر عَن مكتَب الأمم المتحِدة المعني بالمخدِرات والجريمة

الصورة : التقرير العَالمي للمُخدِرات لعَام 2020 الصَادِر عَن مكتَب الأمم المتحِدة المعني بالمخدِرات والجريمة

فيينا (النمسا)، 26 جوان 2020 – إستَخدم حَوالي 269 مليون شَخصاً المخدِرات في جَميع أنحاء العالم خِلال عام 2018، وهو ما يَزيد بنِسبة 30 في المائة عَن عام 2009، بينَما يُعاني أكثر من 35 مليون شَخصاً مِن إضطِرابات تَعاطي المخدِرات، وذلك وِفقاً للتقرير العالمي الأخير عَن المخدِرات الذي صَدر اليَوم عَن مكتب الأمم المتحِدة المعني بالمخدِرات والجريمة (UNODC) مُتَضَمِناً كذلك تَحليلاً عَن تأثير جَائحة كوفيد-19 على أسواق المخدِرات. وعَلى الرغم من أن تأثير الجائحة غَير مَعروف تماماً حتى الآن، فقَد تَسبَبت القيود الحدودية والقيود الأخرى المرتبطة بالتَصَدي لها في نَقص فِعلي في المخدِرات في الشوارع، مما أدى إلى زِيادة الأسعَار وانخِفاض في دَرجة النقاء. ويذكُر التقرير أن إرتفاع مُعَدلات البَطَالة وانخِفاض الفُرص التي يُسبِبها الوباء مِن المحتمَل أن يؤثران بشَكل مُتَفَاوت عَلى مَن هُم أكثر فَقراً مما يَجعلهم أكثر عُرضة لتعاطي المخدِرات، وكذلك العمل في زراعتها وتَهريبها من أجل كَسب المال. إن الفئات الضَعيفة والمهمَشَة والشبَاب والنِساء والفقَراء يَدفعون ثَمن مُشكلة المخدِرات العالمية. وقد صَرحَت غَادة وَالي، المدِيرة التَنفيذية لمكتب الأمم المتحِدة المعني بالمخدِرات والجريمة، إن أزمة كوفيد-19 والانكِماش الاقتِصادي يُهدِدان بمضَاعفَة مَخاطِر المخدِرات، عِندما تكون أنظِمتنا الصِحية والإجتِماعية على حَافة الهاوِية وتُكافِح مُجتمعاتِنا مِن أجل التأقلُم. “نَحتاج إلى أن تُظهِر جَميع الحكومَات تَضامُناً أكبَر وأن تُقدِم الدَعم، إلى البلدان النامية أكثَر مِن أي شَيء آخر، للتَصدي إلى الاتجار غَير المشروع بالمخدِرات وتَقديم الخدمَات القائمة على الأدِلة للاضطِرابات الناجمة عَن تَعاطي المخدِرات والأمراض ذات الصِلة، حتى نَتَمكن مِن تَحقيق أهدَاف التَنمية المستَدامة وتَعزيز العَدالة ولا نَترك أحداً بالخلف. “For the English version, Here Continuer la lecture

Durant la crise du Covid-19, la solidarité est plus que jamais nécessaire pour lutter contre l’augmentation de la menace posée par les drogues illicites pour les personnes les plus démunies et vulnérables. Par Ghada Waly, Directrice exécutive de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime

Photo : Ghada Waly est la directrice exécutive de l'ONUDC

Photo : Ghada Waly est la directrice exécutive de l’ONUDC

La consommation de drogues est en augmentation et les drogues illicites disponibles sont plus nombreuses que jamais. La crise du COVID-19 a mis en évidence nos fragilités, avec des systèmes de santé en surchauffe et des filets de protection sociale toujours plus tendus. Le ralentissement économique provoqué par cette pandémie mondiale pourrait pousser davantage de personnes vers la toxicomanie, le trafic de drogue et la criminalité qui y est liée. Ce n’est pas nouveau. Lors de la récession mondiale qui a suivi la crise financière de 2008, les consommateurs de drogues ont cherché des substances de synthèse moins chères et les modes de consommation se sont déplacés vers l’injection de drogues, tandis que les gouvernements réduisaient les budgets dédiés à la lutte contre la consommation de drogues. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

Covid-19 : l’ONU met en garde contre les risques accrus pour les victimes de la traite des êtres humains

Photo : UNICEF

Photo : UNICEF

Les mesures visant à freiner la propagation du coronavirus exposent les victimes de la traite des êtres humains à une nouvelle exploitation et limitent leur accès aux services essentiels, a mis en garde mercredi l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC). Le confinement, les restrictions de voyage, les limitations de travail et les réductions de ressources ont un impact négatif et souvent dangereux sur la vie de ces personnes déjà vulnérables. « Alors que le Covid-19 restreint les déplacements, détourne les ressources des forces de l’ordre et réduit les services sociaux et publics, les victimes de la traite des êtres humains ont encore moins de chances de s’échapper et de trouver de l’aide. Alors que nous travaillons ensemble pour vaincre cette pandémie mondiale, les pays doivent maintenir les abris et les permanences téléphoniques ouverts, protéger l’accès à la justice et empêcher les personnes plus vulnérables de tomber entre les mains du crime organisé », a déclaré la Directrice exécutive de l’ONUDC, Ghada Waly, dans un communiqué de presse. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

Ibrahim Mayaki : « Lutter contre les flux financiers illicites pour mieux financer le développement »

Photo ONU : Ibrahim Mayaki, coprésident du Groupe de haut niveau sur la responsabilité, la transparence et l'intégrité financières internationales pour la réalisation du Programme 2030

Photo ONU : Ibrahim Mayaki, coprésident du Groupe de haut niveau sur la responsabilité, la transparence et l’intégrité financières internationales pour la réalisation du Programme 2030

Pour le chef du NEPAD, la lutte contre les flux financiers illicites s’inscrit dans un contexte de financement urgent des Objectifs de développement durable (ODD). ONU Info l’a rencontré. Les estimations sont très larges. Les experts parlent de milliers de milliards de dollars qui échappent aux gouvernements et aux besoins de leur populations en raison de la corruption, de l’évasion et de l’optimisation fiscales, ou d’opérations de blanchiment. Selon une étude du Fonds monétaire international (FMI), les transferts de bénéfices des entreprises via des paradis fiscaux – par des moyens légaux et illégaux – coûtent collectivement aux gouvernements entre 500 et 600 milliards de dollars par an en pertes d’impôts sur les sociétés. Une étude de 2011 de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) estime à environ 1.600 milliards de dollars – soit 2,7% du PIB mondial – le blanchiment d’argent réalisé par des criminels. Continuer la lecture

Lutte contre la corruption : l’ONU plaide pour de nouvelles approches et des solutions innovantes

Photo : UNICEF

Photo : UNICEF

La Conférence des Etats parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption a démarré lundi ses travaux à Abu Dhabi, aux Emirats arabes unis, l’occasion pour le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, d’appeler à l’unité pour mettre fin à la ponction des ressources causée par les flux financiers illicites. Cette conférence mondiale a commencé avec un appel à faire avancer les efforts de prévention et de lutte contre la corruption pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD). « Vous vous réunissez à un moment critique. Alors que nous entrons dans la Décennie d’action pour atteindre les Objectifs de développement durable, nous devons nous unir contre la corruption pour mettre fin à la ponction des ressources causée par les flux financiers illicites », a déclaré le chef de l’ONU dans son message à cette conférence. « La corruption menace le bien-être de nos sociétés, l’avenir de nos enfants et la santé de notre planète. Elle doit être combattue par tous, pour tous », a-t-il ajouté. Continuer la lecture

Traite des êtres humains : l’ONU appelle à stopper les trafiquants et aider les victimes à se reconstruire

Photo : ONUDC

Photo : ONUDC

A l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre la traite des êtres humains, le Secrétaire général de l’ONU a lancé cette année un double appel pour empêcher les criminels d’exploiter impitoyablement des êtres humains pour de l’argent, et aider les victimes à reconstruire leur vie. « Environ 72 % des victimes recensées sont des femmes et des filles, et que le pourcentage d’enfants a plus que doublé entre 2004 et 2016 », a souligné António Guterres expliquant que « dans la majorité des cas de traite signalés, les victimes sont destinées à l’exploitation sexuelle et au travail forcé. Aussi les trafiquants et les groupes terroristes s’en prennent aux personnes vulnérables, notamment en situation de pauvreté, dans les pays en conflit ou victimes de discriminations, tels les migrants, qui meurent par milliers en mer, dans le désert, ou dans les centres de détention. Selon le chef de l’ONU il s’agit d’un commerce « aussi abominable qu’impitoyable ». Continuer la lecture

Les homicides tuent beaucoup plus de personnes que les conflits armés, souligne une nouvelle étude de l’ONU

Photo : ONU Femmes

Photo : ONU Femmes

Près de 464 000 personnes dans le monde ont été victimes de violences meurtrières en 2017, soit plus de cinq fois le nombre de personnes tuées dans des conflits armés au cours de la même période, ont déclaré lundi des chercheurs des Nations unies. Une étude de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) indique que l’Amérique centrale est la région la plus dangereuse à vivre, avec un nombre d’homicides – ou d’homicides illégaux – qui a augmenté dans certains « points chauds », pour atteindre 62,1 pour 100.000 personnes. Les endroits les plus sûrs se trouvent en Asie, en Europe et en Océanie (Australasie, Mélanésie, Micronésie et Polynésie), où les taux d’homicides sont respectivement de 2,3, 3,0 et 2,8 – bien en dessous de la moyenne mondiale de 6,1, selon l’Étude mondiale sur les homicides 2019 de l’ONU. للغة العربية، يرجى النظر أسفل الصفحة Continuer la lecture

L’ONU lance un programme pour lutter contre les voyages des terroristes

Résultat de recherche d'images pour "Bureau du contre-terrorisme de l’ONU (OCT)"

Photo : Bureau de lutte contre le terrorisme

Les Nations Unies ont lancé mardi au siège de l’Organisation à New York un programme pour lutter contre les déplacements internationaux des terroristes. Le programme est un projet du Bureau du contre-terrorisme de l’ONU (OCT) en partenariat avec la Direction exécutive du contre-terrorisme (CTED), l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et l’Office des Nations Unies pour la lutte contre la drogue et le crime (ONUDC). Ce nouveau programme comprend notamment la mise à disposition des Etats membres de GoTravel – un outil informatique conçu par les Pays-Bas qui vise à mieux détecter les voyages de présumés terroristes et extrémistes. للغة العربية، يرجى النظر أسفل الصفحة Continuer la lecture

La consolidation de l’Etat de droit passe par l’éducation, souligne l’ONU

Photo : banque mondiale

Deux agences onusiennes, l’UNESCO et l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) ont lancé mercredi un guide pour aider les décideurs à renforcer l’Etat de droit grâce à l’éducation. L’éducation peut contribuer à une meilleure promotion de l’Etat de droit et d’une culture de la légalité chez les jeunes. C’est dans cette optique que l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et l’initiative ‘Éducation pour la justice’ de l’ONUDC ont produit ensemble Renforcer l’Etat de droit par l’éducation : un guide pour les décideurs’. Les deux agences onusiennes ont produit ensemble ce guide pour aider les éducateurs, les enseignants et les décideurs politiques à élaborer des politiques et des programmes favorisant l’Etat de droit par l’éducation. Continuer la lecture

Daech reste une menace pour la sécurité internationale (ONU)

Le groupe Etat islamique en Iraq et au Levant (EIIL), appelé aussi Daech, constitue toujours une menace importante pour la paix et la sécurité internationale, ont rappelé lundi devant le Conseil de sécurité deux hauts responsables onusiens du contre-terrorisme. « Malgré une baisse du nombre d’attaques en 2018, l’Etat islamique demeure une menace en tant qu’organisation globale avec une direction centralisée », a déclaré le chef du Bureau du contre-terrorisme de l’ONU, Vladimir Voronkov, qui co-présentait aux membres du Conseil de sécurité le rapport du Secrétaire général sur la menace posée par l’EIIL. للغة العربية، يرجى النظر أسفل الصفحة Continuer la lecture