Archives de catégorie : UNFPA

WEBINAR le 14 septembre 2021, de 15h00 à 17h00 sur « La sécurité alimentaire et les jeunes en Tunisie : Où en est-on ? » organisé par le Bureau d’ONU-Habitat en Tunisie, l’UNFPA Tunisie, l’Observatoire National de la Jeunesse, le PAM et le FIDA.

Photo : ONU Habitat Tunisie

Photo : ONU Habitat Tunisie

A l’occasion de la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse sous le thème : « Transformer les systèmes alimentaires : l’innovation des jeunes pour la santé humaine et planétaire», un Webinar d’information a été organisé conjointement par l’Observatoire National de la Jeunesse, l’UNFPA, l’Organisation des Nations Unies pour les Établissements Humains (ONU-Habitat), le Programme alimentaire mondial (PAM)  et le Fonds international de développement agricole, (FIDA), le mardi 14 septembre.  Ce webinar vient en marge du Sommet sur les systèmes alimentaires marquant le lancement de nouvelles mesures audacieuses pour progresser dans la réalisation de chacun des 17 objectifs de développement durable, qui dépendent tous à des degrés divers de la mise en place de systèmes alimentaires plus sains, plus durables et équitables, dans le cadre de la Décennie d’action, pour réaliser les objectifs de développement durable d’ici à 2030, à l’initiative du Secrétaire général de l’ONU. Continuer la lecture

54 millions de femmes et de jeunes confrontés à des défis majeurs alors que la Covid-19 s’ajoute aux urgences humanitaires

Photo : UNFPA

Photo : UNFPA

L’Agence des Nations unies pour la santé sexuelle et reproductive (UNFPA) a lancé lundi son plus grand appel humanitaire. En 2021, l’UNFPA vise à apporter une aide essentielle à 54 millions de femmes, de filles et de jeunes dans 68 pays, notamment des soins et des services de santé sexuelle et reproductive pour prévenir la violence sexiste et soutenir les survivants. L’appel lancé par l’UNFPA s’élève à 818 millions de dollars. Alors que la pandémie de Covid-19 continue de mettre à rude épreuve les systèmes de santé mondiaux, l’impact disproportionné ressenti par les femmes et les filles dans les crises humanitaires est de plus en plus évident. Les services de santé sexuelle et génésique qui peuvent sauver des vies sont interrompus, la violence sexiste monte en flèche et le besoin de soutien psychosocial s’accroît. « Les droits et les besoins des femmes et des adolescentes dans les situations d’urgence sont souvent négligés, et la Covid-19 a aggravé la situation, avec une augmentation de la violence des partenaires intimes, de la violence sexuelle et du mariage des enfants », a déclaré le Dr Natalia Kanem, Directrice exécutive de l’UNFPA. Continuer la lecture

Priorité aux jeunes : investir dans la jeunesse pour accélérer le développement de l’Afrique – Mabingue Ngom, Directeur régional du FNUAP pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre

Photo : Banque africaine de  développement

Photo : Banque africaine de développement

Afrique Renouveau : Quelle est l’importance de célébrer la Journée internationale de la jeunesse ? Ngom : L’agenda de la jeunesse est très important, non seulement pour l’Afrique mais pour le monde entier car nous parlons d’une population qui est maintenant de presque 1,9 milliard. Dans certains endroits, comme en Afrique occidentale et centrale, les jeunes représentent plus de 60 % de la population. Cette journée est importante parce que les jeunes non seulement forment la majorité de la population mais sont aussi le plus grand atout du continent.                 Il y a quatre ans, les chefs d’État et de gouvernement africains ont décidé d’élever le dividende démographique au rang de politique de référence. En outre, si l’on considère la situation actuelle de la COVID-19, où les jeunes sont réellement à la pointe de la lutte contre la pandémie, on comprend pourquoi la célébration de la Journée internationale de la jeunesse en 2020 est une question d’engagement des jeunes et est vitale. Continuer la lecture

La Covid-19 a accru les risques de traite des personnes, un fléau qui ne doit pas être oublié 

Photo : UNODC

Photo : UNODC

A l’occasion de la Journée mondiale contre la traite des personnes, les Nations Unies appellent à réaffirmer les droits et la dignité de tous les individus. Chaque jour, dans tous les pays du monde, les trafiquants d’êtres humains exploitent les gens à des fins lucratives. Les personnes pauvres et vulnérables sont les plus exposées et la Covid-19 et ses conséquences ont amplifié les dangers du trafic. Les pertes d’emplois, la pauvreté croissante, les fermetures d’écoles et l’augmentation des interactions en ligne augmentent les vulnérabilités et ouvrent des opportunités aux groupes du crime organisé. « La crise a submergé les services sociaux et publics, a eu un impact sur le travail des systèmes d’application de la loi et de justice pénale et il est devenu plus difficile pour les victimes de demander de l’aide », a expliqué Ghada Waly, Directrice exécutive de l’Office des Nations Unies contre la drogue et les crimes (ONUDC).  Continuer la lecture

L’ONU appelle à protéger la santé et les droits des femmes et des filles, une tâche rendue plus ardue par la Covid-19

Photo : UNFPA

Photo : UNFPA

En cette Journée mondiale de la population, célébrée chaque année le 11 juillet, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé à préserver les soins de santé sexuelle et procréative, à protéger la santé et les droits des femmes et des filles, et à mettre fin à la violence de genre. « La pandémie a rendu notre tâche beaucoup plus ardue, mais nous devons persévérer », a-t-il dans un message. La pandémie de Covid-19 aggrave en effet les inégalités et les vulnérabilités préexistantes, en particulier pour les femmes et les filles. « Alors que, dans de nombreux pays, la population est confinée et le système de santé mis à rude épreuve, la santé sexuelle et procréative est reléguée au second plan et la violence de genre est en augmentation », a noté le Secrétaire général. Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) prévoit que, si les mesures de confinement accompagnées de perturbations majeures des services de santé devaient se poursuivre pendant encore six mois, ce sont 47 millions de femmes qui, dans les pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire, risquent de ne pas pouvoir accéder à des moyens de contraception modernes, ce qui entraînerait 7 millions de grossesses non désirées. للغة العربية، اضغط هنا Continuer la lecture

Ralentir la propagation de la COVID-19 : comment protéger la santé et les droits des femmes et des filles

Photo : UNFPA

Photo : UNFPA

La crise de la COVID-19 a de graves répercussions sur les individus, les communautés et les économies du monde entier. Néanmoins, tout le monde n’est pas touché de la même manière. Les femmes, qui représentent la grande majorité des agents de santé de première ligne, sont exposées au coronavirus de façon disproportionnée, par exemple. Partout dans le monde, les chaînes d’approvisionnement sont confrontées à des perturbations qui ont une incidence sur la disponibilité des contraceptifs et les risques de grossesses non désirées s’en trouvent ainsi démultipliés. Alors que les pays adoptent des mesures de confinement et que les systèmes de santé peinent à faire face à la crise, les services de santé sexuelle et reproductive sont relégués au second plan et la violence basée sur le genre s’intensifie. Continuer la lecture

الأمم المتحدة تدعو إلى الحد من ختان الإناث لتمكين النساء والفتيات من التمتّع بصحة جيدة

قال الأمين العام للأمم المتحدة إن تشويه الأعضاء التناسلية للإناث هو مظهر صارخ لعدم المساواة بين الجنسين، الراسخ بعمق في الهياكل الاجتماعية والاقتصادية والسياسية، مشيرا إلى أنه يمثل أيضا انتهاكا لحقوق الإنسان وشكلا من أشكال العنف الشديد ضد الفتيات. وأشار الأمين العام، في رسالته، بمناسبة اليوم الدولي لعدم التسامح مطلقا إزاء تشويه الأعضاء التناسيلة للإناث، الذي يتم إحياؤه سنويا في 6 شباط/ فبراير، إلى انخفاض معدل انتشار هذه الممارسة بنسبة 25% بين عامي 2000 و2018. وقال غوتيريش إن احتفال هذا العام يسلط الضوء على قدرة الشباب على إسماع صوتهم. وأضاف: معا، يمكننا القضاء على تشويه الأعضاء التناسلية الأنثوية بحلول عام 2030 “معا، يمكننا القضاء على تشويه الأعضاء التناسلية الأنثوية بحلول عام 2030. وسيكون لذلك تأثير إيجابي على الصحة والتعليم والتقدم الاقتصادي للفتيات والنساء.” وبينما تبدأ الأمم المتحدة عقد العمل والإنجاز لتحقيق أهـداف التنمية المستدامة، دعا الأمين العام إلى جعل هذا العقد خاليا من ختان الإناث. Pour la version française, cliquez ici Continuer la lecture

UNFPA Libye recrute un (e) associé (e) au programme (Dernier délai 15 janvier 2019)

Le poste à pourvoir est situé à Tunis (Tunisie) et la date limite de dépôt de dossier est le 15 janvier 2020. Pour plus d’informations, veuillez consulter ce lien : https://erecruit.partneragencies.org/psc/UNDPP1HRE/EMPLOYEE/HRMS/c/HRS_HRAM.HRS_CE.GBL?Page=HRS_CE_JOB_DTL&Action=A&JobOpeningId=27433&SiteId=1&PostingSeq=1

العنف ضد النساء، مشاركتهن السياسية وتعزيز المساواة بين الجنسين، من بين المواضيع التي طرحت في اجتماعات اللجنة الثالثة

Photo : ONU

Photo : ONU

كما تجري العادة خلال وعقب انقضاء مداولات الجمعية العامة، تتولى “اللجنة الثالثة” النظر في بنود جدول الأعمال حول القضايا الاجتماعية والإنسانية وحقوق الإنسان التي تؤثر على الشعوب في جميع أنحاء العالم. مسائل حماية النساء والمساواة والتمثيل المتكافئ لهن، وظواهر العنف ضدهن كانت في صميم نقاشات اللجنة خلال الدورة الـ74 المنصرمة. أخبار الأمم المتحدة تنقل بعض ما دار في اللجنة في جلسة السابع من تشرين الأول/أكتوبر المنصرم، حيث دعا العديد من ممثلات وممثلي الدول الأعضاء إلى “اتخاذ تدابير أفضل لحماية النساء الريفيات والمهاجرات”، وأدانوا ظواهر “العنف القائم على النوع الاجتماعي” كما قدموا مدخلات عديدة توضح جهود حكوماتهم في تحقيق المساواة. وبشكل عام، أعلن العديد من ممثلات وممثلي الدول في جلسة اللجنة الثالثة أن التنمية المستدامة لا يمكن أن تتحقق بدون المساواة بين الجنسين ودون تعزيز ملموس في المشاركة السياسية للمرأة. وواصلت اللجنة نقاشاتها حول النهوض بالمرأة، وسط دعوات إلى العمل ضد العنف القائم على النوع الاجتماعي، وبذل المزيد من الجهود المتضافرة لمنع استغلال المهاجرات. وقد لفتت العديد من الدول الانتباه إلى حالة النساء الريفيات، اللاتي يتحملن عبء الفقر وتغير المناخ بشكل غير متناسب في جميع أنحاء العالم. وأعربت ممثلة السنغال عن قلقها إزاء استمرار ما أسمته بـ “تأنيث الفقر”، واتساع الفجوة بين الجنسين في المناطق الريفية. Continuer la lecture

L’autonomisation des femmes est cruciale pour réaliser un développement durable – Amina Mohammed

Photo : ONU

Photo : ONU

A l’ouverture de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) mardi à Nairobi, au Kenya, la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina J. Mohammed, a rappelé combien la réalisation des droits des femmes et des filles était cruciale pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) d’ici à 2030. « Atteindre l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et faire respecter les droits des femmes est un facteur décisif pour la réduction de la pauvreté, la croissance inclusive, la gouvernance démocratique, la paix et la justice », a déclaré Mme Mohammed dans un discours devant les participants de cette conférence organisée par l’UNFPA, l’agence des Nations Unies pour la santé sexuelle et reproductive. Cette conférence de Nairobi marque le 25e anniversaire de la Conférence internationale sur la population et le développement qui s’était déroulée au Caire en 1994.للغة العربية، يرجى الضغط هنا Continuer la lecture