Archives de catégorie : UN Environment

Quel est le moteur de la reprise économique mondiale post-pandémique?

Photo : PNUE

Photo : PNUE

Alors que les gouvernements tentent de relancer leurs économies, les Nations Unies appellent à ce que les plans de relance s’articulent autour de technologies à faible intensité de carbone, afin d’éviter un retour à un statu quo basé sur les combustibles fossiles. Certains des pays et régions à l’avant-garde de ce passage complet aux énergies renouvelables sont des îles, où la nécessité d’éviter le coût important de l’importation de combustibles fossiles, tels que le pétrole et le gaz, constitue une motivation supplémentaire. L’île Maurice, par exemple, prévoit de produire plus d’un tiers de son électricité à partir de sources renouvelables au cours des cinq prochaines années. Les projets soutenus par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) seront une partie importante de cette transition, apportant 25 mégawatts d’énergie solaire supplémentaires à Maurice, y compris un mini réseau électrique à Agalega, une des îles extérieures. Continuer la lecture

La diminution des forêts mondiales souligne l’urgence de sauvegarder leur biodiversité

Photo: UNESCO/Réserve de biosphère de Lubombo dans le Royaume d’Eswatini.

Photo: UNESCO/Réserve de biosphère de Lubombo dans le Royaume d’Eswatini.

Il est urgent d’agir pour sauvegarder la biodiversité des forêts mondiales face aux niveaux élevés de déforestation et de dégradation, indique le dernier rapport sur la situation des forêts du monde publié ce 22 mai à l’occasion de la Journée internationale pour la diversité biologique. Le rapport montre que la conservation de la biodiversité mondiale dépend de la manière dont nous interagissons avec les forêts mondiales et l’utilisation que nous en faisons. Le document a été produit par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en partenariat, pour la première fois, avec le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et avec la contribution technique du Centre mondial de surveillance continue de la conservation de la nature du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE-WCMC). Le rapport souligne que depuis 1990, près de 420 millions d’hectares de forêts ont été perdus suite à leur conversion à d’autres fins. Néanmoins, il convient de noter que le taux de déforestation a diminué ces trois dernières décennies. Continuer la lecture

Journée de la vie sauvage : l’ONU appelle à une relation plus attentionnée avec la nature

Photo : OMM

Photo : OMM

Partout dans le monde, les gens doivent se rappeler que nous dépendons de la Terre-Mère pour survivre, déclare le chef de l’ONU dans un message pour la Journée mondiale de la vie sauvage célébrée chaque année le 3 mars, plaidant pour « une relation plus bienveillante, réfléchie et durable avec la nature ». L’humanité est tissée dans « la riche tapisserie de la vie qui compose la diversité biologique de notre monde », a déclaré le Secrétaire général António Guterres. « Toutes les civilisations humaines ont été et continuent d’être construites sur l’utilisation d’espèces de flore et de faune sauvages et cultivées, de la nourriture que nous mangeons et  à l’air que nous respirons », a-t-il ajouté dans son message. Et pourtant, aujourd’hui, près d’un quart de toutes les espèces de la planète risquent de disparaître au cours des prochaines décennies. للغة العربية أنقر هنا Continuer la lecture

Dix espèces migratrices menacées ajoutées au traité mondial sur la faune sauvage

Photo : ONU

Photo : ONU

La treizième session de la Conférence des Parties à la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (COP13 de la CMS) s’est conclue samedi à Gandhinagar, en Inde, avec l’adoption de plusieurs décisions importantes pour répondre aux besoins de conservation des espèces migratrices du monde entier et faire face aux menaces qui pèsent sur elles. La COP13 de la CMS a été la première d’une série de réunions internationales liées à la nature qui se tiendront en 2020 et se termineront par la Conférence des Nations Unies sur la diversité biologique à la fin de cette année, lorsque la nouvelle stratégie mondiale de la biodiversité sera adoptée pour la prochaine décennie – le Cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020. Continuer la lecture

Ose inventer l’avenir : soumets ta candidature et deviens un-e jeune « Champion-ne de la Terre » des Nations unies

Le Programme des Nations unies pour l’environnement lance l’édition 2020 du prix des « Jeunes Champions de la Terre ». Le concours est ouvert aux entrepreneuses et entrepreneurs du secteur de l’environnement âgé-e-s de 18 à 30 ans. Le PNUE accepte les candidatures du 10 février au 10 avril 2020.  Les candidatures au prix 2020 des Jeunes Champions de la Terre ont été officiellement ouvertes par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). Ce concours international donne accès à l’un des prix les plus prestigieux décerné par les Nations unies aux jeunes entrepreneuses et entrepreneurs environnementaux munis de grandes idées pour résoudre les problèmes environnementaux les plus urgents de la planète. Les lauréats, sélectionnés dans sept régions du monde, recevront un fonds de démarrage à investir dans leur projet, un mentorat et la possibilité d’assister à des réunions des Nations unies de haut niveau pour présenter leurs innovations au monde entier. Le PNUE suivra leur évolution et fera le point sur leurs progrès dans la mise en œuvre de leurs grandes idées.  للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

A la COP25, appel à l’action collective face à l’urgence climatique

Photo : CCNUCC

Photo : CCNUCC

A l’ouverture du segment de haut niveau de la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP25) mardi à Madrid, en Espagne, plusieurs responsables onusiens ont lancé un appel à l’action collective face à l’urgence climatique. « Il est impératif que nous produisions maintenant des résultats substantiels. Les émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent culminer rapidement et être immédiatement réduites de manière significative », a déclaré le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Tijjani Muhammad-Bande, dans un discours devant les participants de la COP25, qui a débuté le 2 décembre et se poursuit jusqu’au 13 décembre. « Nous devons maintenant entreprendre une action collective. Nous devons travailler en partenariat avec les dirigeants de villes et les autorités locales, les entreprises, les ONG, les groupes autochtones et la société civile pour prendre des mesures climatiques aux niveaux national et mondial », a-t-il ajouté. Continuer la lecture

COP 25 : cinq choses à savoir sur la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques

Photo : CCNUCC/Le logo de la COP25 à Madrid

Photo : CCNUCC/Le logo de la COP25 à Madrid

Le changement climatique est une réalité  (le monde est 1,1 degré Celsius plus chaud si l’on compare au début de la révolution industrielle) et il a déjà un impact significatif sur la planète et sur la vie des gens. Si les tendances actuelles persistent, on peut s’attendre à ce que les températures mondiales augmentent de 3,4 à 3,9 degrés Celsius au cours de ce siècle, ce qui aurait des conséquences considérables et destructrices. C’est le cri d’alarme de la communauté internationale avant la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques cette année, appelée aussi COP 25, qui se déroulera dans la capitale espagnole Madrid à partir du 2 décembre. Deux mois après la convocation par le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, d’un Sommet Action Climat au siège des Nations Unies à New York, que peut-on attendre de la COP 25 ? Continuer la lecture

Il faut protéger la planète, même pendant les conflits (PNUE)

Photo : ONU

Photo : ONU

Il faut agir davantage pour protéger l’environnement en temps de guerre si l’on veut que le monde atteigne l’objectif d’un avenir plus durable pour tous les peuples et pour la planète, a averti la Directrice exécutive du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) à l’occasion de la Journée internationale pour la prévention de l’exploitation de l’environnement en temps de guerre et de conflit armé. « Les facteurs environnementaux sont rarement, sinon jamais, la seule cause de conflit violent. Cependant, l’exploitation des ressources naturelles et les stress environnementaux connexes peuvent être impliqués dans toutes les phases du cycle du conflit, qu’il s’agisse de contribuer à l’éclatement et à la perpétuation de la violence ou de compromettre les perspectives de paix », a expliqué mercredi Inger Andersen, dans un communiqué. للغة العربية، يرجى الضغط هنا Continuer la lecture

Pour sauver la planète, il faut sauver les océans (GIEC)

Photo : ONU Environnement

Photo : ONU Environnement

Les océans ont absorbé environ un quart des émissions de gaz à effet de serre générés par les humains, avec des conséquences palpables : un niveau des mers et des océans qui monte deux fois plus vite, tout en se réchauffant, selon un nouveau rapport du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) publié mercredi à Monaco. Autrement dit, les eaux s’acidifient, produisant de moins en moins d’oxygène et de poissons. Pour l’élaboration du rapport, plus de 100 auteurs issus de 36 pays ont évalué les publications scientifiques les plus récentes liées à l’océan et à la cryosphère (toutes les portions de la surface des mers ou terres émergées où l’eau est présente à l’état solide) dans le contexte du changement climatique, référençant quelques 7.000 d’entre elles. للغة العربية، اضغط هنا Continuer la lecture

Climat : les scientifiques démontrent que l’écart entre les objectifs et la réalité s’accroît

Photo : Geir Braathen Le plus grand glacier des Alpes suisses, l'Aletschgletscher, fond rapidement et pourrait disparaître complètement d'ici 2100.

Photo : Geir Braathen Le plus grand glacier des Alpes suisses, l’Aletschgletscher, fond rapidement et pourrait disparaître complètement d’ici 2100.

A la veille du Sommet Action Climat de l’ONU, les principaux organismes climatologiques mondiaux ont publié dimanche un rapport dans lequel ils mettent en relief l’écart flagrant – et croissant – entre les objectifs convenus pour lutter contre le réchauffement de la planète et la réalité. Ce rapport, intitulé Unis dans la science, contient des détails sur l’état du climat et présente les tendances en matière d’émissions et de concentrations des principaux gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Il souligne l’urgence d’une transformation socio-économique fondamentale dans des secteurs clés tels que l’utilisation des terres émergées et l’énergie afin d’éviter une augmentation dangereuse des températures mondiales, dont les impacts pourraient être irréversibles. Les outils permettant de faciliter à la fois l’atténuation et l’adaptation y sont également analysés. للنسخة العربية، يرجى النظر أسفل الصفحة Continuer la lecture