Archives de catégorie : Santé

A Davos, l’ONU rappelle que la santé ne doit pas être un privilège réservé aux riches

Photo : UNICEF

Photo : UNICEF

A l’ouverture du Forum économique mondial à Davos, en Suisse, les Nations Unies rappellent aux gouvernements leurs engagements de réaliser la couverture sanitaire universelle (CSU) d’ici 2030. Le Programme conjoint des Nations Unies pour la lutte contre le VIH/sida (ONUSIDA) a appelé mardi les gouvernements à consacrer les dépenses publiques nécessaires pour faire du droit à la santé une réalité. Selon l’ONUSIDA, au moins la moitié de la population mondiale n’a pas accès aux services de santé essentiels. « Le droit à la santé échappe aux pauvres et les personnes qui tentent de se sortir de la pauvreté sont écrasées par les coûts inacceptablement élevés des soins de santé », a déclaré Winnie Byanyima, la Directrice exécutive de l’ONUSIDA. « Les 1% les plus riches bénéficient de la science de pointe tandis que les pauvres ont du mal à obtenir même des soins de santé de base ». للغة العربية، يرجــى الضغط هنا Continuer la lecture

Le tabagisme accroît considérablement le risque de complications postopératoires, avertit l’OMS

Photo : ONU Info

Photo : ONU Info

Les fumeurs de cigarettes courent un risque beaucoup plus grand que les non-fumeurs d’être atteints de complications postopératoires, dont de troubles de la fonction cardiaque ou pulmonaire, d’infections et de retards ou de troubles de la cicatrisation, a déclaré lundi l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « De nouvelles données montrent qu’en cas d’arrêt du tabac quatre semaines ou plus avant un acte chirurgical, les risques de complications sont plus faibles et les résultats à six mois sont meilleurs », a toutefois signalé l’OMS s’appuyant sur une nouvelle étude conjointe. « L’arrêt du tabac diminue également les risques de complications pendant l’anesthésie ». Au bout de quatre semaines d’abstinence, chaque semaine sans tabac améliore l’état de santé de 19 % en raison d’une meilleure irrigation des organes vitaux, précise l’étude, menée par l’OMS, l’Université de Newcastle, l’Australie et la Fédération mondiale des sociétés d’anesthésiologistes. Continuer la lecture

Violence contre les enfants : l’OMS appelle à s’attaquer à la maltraitance cachée – 14 janvier 2020

Photo : UNICEF Tunisie

Photo : UNICEF Tunisie

Chaque année, au moins 55 millions d’enfants subissent une forme ou une autre de violence en Europe, notamment des violences physiques, sexuelles, émotionnelles et psychologiques, a indiqué mardi l’Organisation mondiale de la santé (OMS), à l’occasion de l’ouverture d’un atelier portant sur la maltraitance des enfants. « En outre, 700 enfants sont assassinés chaque année » en Europe, a signalé le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe, dans un communiqué, soulignant néanmoins que « malgré l’ampleur de ce chiffre, il est bien établi que les incidents de violence interpersonnelle sont largement sous-déclarés ». L’atelier de deux jours organisé par l’OMS/Europe, avec le soutien de la Coopération nordique et du Partenariat mondial pour mettre fin à la violence à l’égard des enfants, à Tallinn, en Estonie, rassemble des experts techniques et des décideurs dans les domaines de la santé, des affaires sociales, de l’éducation et de la justice ainsi que des parlementaires. للغة العربية، اضغط هنا Continuer la lecture

Espérance de vie, alphabétisation et élimination de la pauvreté : l’ONU souligne les progrès en 75 ans

Photo : ONU

Photo : ONU

Le Conseiller spécial pour les préparatifs de la commémoration du 75ème anniversaire des Nation Unies a indiqué mardi à Genève que cet anniversaire intervient dans un contexte difficile, caractérisé « par des tensions croissantes » et un « monde en feu », alors que la crise climatique fait « rage ».  « Comme l’a dit le Secrétaire général de l’ONU hier, nous assistons à des conflits commerciaux et technologiques qui fracturent les marchés mondiaux, sapent la croissance et creusent les inégalités. Et pendant tout ce temps, notre planète est en feu. La crise climatique fait rage », a déclaré Fabrizio Hochschild. Malgré ces tensions, les réalisations des 75 dernières années ne doivent pas être oubliées, notamment s’agissant de l’espérance de vie, des taux d’alphabétisation et de l’élimination de la pauvreté. Continuer la lecture

منظمة الصحة العالمية: توقعات بانخفاض نسبة التدخين بين الذكور في 2020

الصورة : منظمة الصحة العالمية

الصورة : منظمة الصحة العالمية

أظهرت توقعات منظمة الصحة العالمية، ولأول مرة، انخفاض عدد المدخنين من الذكور، وهو ما يشير إلى تحول قوي في مجال مكافحة وباء التبغ عالميا. وتوضح النتائج التي نشرت الأربعاء في تقرير جديد للمنظمة أن الجهود التي تقودها الحكومات يمكن أن تحمي المجتمعات من التبغ وبذلك يمكن إنقاذ الأرواح والحيلولة دون معاناة الأشخاص من الأضرار المرتبطة بالتبغ. وقال الدكتور تيدروس أدهانوم غيبرييسوس، مدير عام منظمة الصحة العالمية إن الانخفاض في استخدام التبغ بين الذكور يمثل نقطة تحول في مكافحته، وأضاف يقول “لقد شهدنا لسنوات عديدة ارتفاعا ثابتا في عدد الذكور الذين يستخدمون منتجات التبغ المميتة. إلا أننا الآن ولأول مرة نشهد انخفاضا بفضل جهود الحكومات التي تتعامل بصرامة أكبر مع مصانع التبغ.” وأكد أن منظمة الصحة ستواصل العمل مع الدول للحفاظ على هذه النتائج. Continuer la lecture

Cancer du sein : l’OMS préqualifie un médicament qui pourrait être moins cher et sauver plus de femmes

Photo : OMS

Photo : OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a préqualifié mercredi son premier médicament biosimilaire – le trastuzumab – dans une démarche qui pourrait rendre ce traitement coûteux et salvateur plus abordable et accessible aux femmes dans le monde. Le cancer du sein est la forme de cancer la plus courante chez les femmes. 2,1 millions de femmes ont contracté un cancer du sein en 2018. 630.000 d’entre elles sont décédées de la maladie, beaucoup en raison d’un diagnostic tardif et du manque d’accès à un traitement abordable. Le trastuzumab – un anticorps monoclonal – a été inclus dans la liste des médicaments essentiels de l’OMS en 2015 en tant que traitement essentiel pour environ 20% des cancers du sein. Il a montré une grande efficacité pour guérir le cancer du sein à un stade précoce et, dans certains cas, des formes plus avancées de la maladie. Continuer la lecture

L’obésité et la sous-nutrition, double fardeau de plus d’un tiers des pays à revenu faible ou moyen (OMS)

Photo : OMS

Photo : OMS

Il faut définir une nouvelle approche pour faire reculer la sous-nutrition et l’obésité car ces problèmes sont de plus en plus interconnectés du fait des changements rapides qui se produisent au niveau des systèmes alimentaires des pays, particulièrement dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, a déclaré lundi l’Organisation mondiale de la santé, attirant l’attention sur un nouveau rapport publié dans The Lancet.  « Dans plus d’un tiers de ces pays (45 pays sur 123 dans les années 1990 et 48 pays sur 126 dans les années 2010), on constate la présence simultanée de plusieurs formes de malnutrition, en particulier en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud et dans la région de l’Asie de l’Est et du Pacifique », a précisé l’OMS dans un communiqué. La sous-nutrition et l’obésité peuvent avoir des conséquences sur plusieurs générations. Tant la sous-nutrition que l’obésité maternelles sont associées à des problèmes de santé chez les enfants. Continuer la lecture

Le Secrétaire général de l’ONU : message sur la journée internationale de la couverture sanitaire universelle – 12 décembre 2019

En septembre dernier, à l’Organisation des Nations Unies, des dirigeantes et dirigeants du monde entier ont approuvé une déclaration politique ambitieuse sur la couverture sanitaire universelle, réaffirmant que la santé était un droit de la personne à part entière. Cet accord est un accomplissement de taille qui stimulera les progrès pendant la prochaine décennie aux fins du Programme de développement durable à l’horizon 2030.  En cette Journée internationale de la couverture sanitaire universelle, j’engage les dirigeantes et dirigeants à tenir leur promesse et faire en sorte que la santé pour tous et toutes devienne une réalité partout dans le monde. S’il est vrai que plus de personnes que jamais ont aujourd’hui accès à des services de santé essentiels, bien trop nombreux sont celles et ceux qui en sont encore privés. Il est inacceptable et injuste que la moitié de la population mondiale n’ait toujours pas accès à ces services vitaux et que, chaque année, 100 millions de personnes soient poussées dans la pauvreté extrême en raison du coût des soins de santé. للغة العربية، اضغط هنا Continuer la lecture

Pour mettre fin au sida, l’ONUSIDA plaide pour plus d’implication des communautés

Photo : UNFPA

Photo : UNFPA

L’agence onusienne chargée de la lutte contre le VIH sida, ONUSIDA, vient de dévoiler l’état de l’épidémie au niveau mondial. Le document fait état d’un recul du nombre de nouvelles infections et d’une augmentation de l’accès au traitement là où les personnes et les communautés vivant avec le VIH et affectées par le virus sont impliquées dans la prise de décision et la fourniture de services liés au VIH. « Le changement se produit lorsque les personnes et les communautés deviennent des moteurs et des acteurs de ce changement », a déclaré Winnie Byanyima, Directrice exécutive de l’ONUSIDA. Le changement se produit lorsque les personnes et les communautés deviennent des moteurs et des acteurs de ce changement – Winnie Byanyima, Directrice exécutive de l’ONUSIDA Continuer la lecture

Quatre adolescents sur cinq ne font pas assez d’exercice et mettent leur santé en danger (OMS)

Photo : OMS

Photo : OMS

Il est urgent d’agir pour renforcer les niveaux d’activité physique chez les filles et les garçons adolescents, a averti l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vendredi, s’appuyant sur une étude qui révèle les premières tendances mondiales concernant le manque d’activité physique chez les adolescents. « Plus de 80% des adolescents scolarisés – 85% des filles et 78  des garçons – ne respectent pas la recommandation actuelle, de faire au moins une heure d’activité physique par jour », affirme l’étude, parue dans la revue The Lancet Child & Adolescent Health et établie par des chercheurs de l’OMS. L’étude est fondée sur des données provenant de 1,6 million d’élèves âgés de 11 à 17 ans, au cours de la période 2001‑2016, et porte sur tous les types d’activité physique, englobant le temps consacré aux jeux actifs et aux activités récréatives et sportives ; aux corvées domestiques actives ; à la marche, au vélo et aux autres types de transport actif ; à l’éducation physique ; et à l’exercice planifié. للغة العربية، اضغط هنا Continuer la lecture