Archives de catégorie : Santé

L’ONU réclame des politiques favorables à l’allaitement dans le monde

UNICEF : Pourcentage des enfants de plus de six mois allaités exclusivement au sein (2000-2006)

UNICEF : Pourcentage des enfants de plus de six mois allaités exclusivement au sein (2000-2006)

A l’occasion de la semaine mondiale de l’allaitement, organisée du 1er au 7 août de chaque année, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’UNICEF et leurs partenaires ont plaidé en faveur de politiques favorables à la famille afin de permettre l’allaitement maternel et d’aider les parents à prendre soin de leurs enfants et à créer des liens avec eux dès le plus jeune âge. Selon l’OMS, l’allaitement maternel contribue à améliorer la santé des mères et des enfants. L’augmentation de l’allaitement maternel à un taux quasi universel permettrait de sauver plus de 800.000 vies chaque année, dont la majorité seraient des enfants âgés de moins de 6 mois. Continuer la lecture

La lutte contre le Sida est à un moment précaire, avertit ONUSIDA

Photo : Gunilla Carlsson, Directrice exécutive par intérim de l’ONUSIDA

Photo : Gunilla Carlsson, Directrice exécutive par intérim de l’ONUSIDA

Les progrès ralentissent en matière de réduction des nouvelles infections à VIH, de réduction du nombre de décès liés au Sida et d’élargissement de l’accès au traitement, a averti mardi la Directrice exécutive par intérim d’ONUSIDA se basant sur le dernier rapport de l’agence.  « On s’imagine que le Sida est arrivé à sa fin, mais ce n’est pas le cas. En 2018, nous constatons toujours une augmentation de nouvelles infections et quelque 770.000 morts liées au Sida. Donc c’est loin d‘être terminé et la complaisance et l’idée que l’épidémie est terminée freine les progrès que nous avons mené à bien dans le monde », a expliqué Gunilla Carlsson, Directrice exécutive par intérim de l’ONUSIDA, lors d’une conférence de presse au Siège de l’ONU. Continuer la lecture

20 millions d’enfants n’ont pas été vaccinés contre la rougeole, la diphtérie et le tétanos en 2018 (ONU)

Photo : UNICEF

Photo : UNICEF

Selon de nouvelles estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), les taux de vaccination au niveau mondial stagnent dangereusement, du fait des conflits, des inégalités et d’un relâchement de la vigilance. 20 millions d’enfants dans le monde – plus d’un enfant sur 10 – n’ont pas reçu en 2018 les vaccins vitaux, notamment contre la rougeole, la diphtérie et le tétanos, selon les nouvelles données publiées par l’OMS et l’UNICEF. À l’échelle mondiale, depuis 2010, la couverture vaccinale par les trois doses du vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DTC3) et une dose du vaccin antirougeoleux se maintient à environ 8%. Bien qu’élevée, cette couverture est insuffisante. Un taux de 95% est nécessaire – à l’échelle mondiale, dans tous les pays et toutes les communautés – pour assurer une protection contre les flambées de maladies évitables par la vaccination. للغة العربية، يرجى النظر أسفل الصفحة Continuer la lecture

Les produits alimentaires pour bébés sont trop sucrés (OMS)

Photo : ODD 3

Photo : ODD 3

De nombreux produits alimentaires pour bébés sont trop sucrés et ne sont pas adaptés pour des nourrissons de moins de six mois, révèlent deux études du bureau européen de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). De tels aliments peuvent porter préjudice au développement et à la santé des enfants, alerte l’agence onusienne dans un communiqué publié lundi. Si les fruits et légumes contenant naturellement des sucres conviennent aux nourrissons et aux jeunes enfants, l’OMS juge préoccupant le niveau très élevé de glucides rapides dans les purées commercialisées pour bébés. Continuer la lecture

Élimination du trachome : l’OMS annonce des progrès durables

Photo : OMS

Photo : OMS

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le nombre de personnes risquant de contracter le trachome – principale cause infectieuse de cécité dans le monde – est passé de 1,5 milliard en 2002 à 142 millions en 2019, soit une baisse de 91%. Les nouvelles données présentées aujourd’hui à la 22e réunion de l’Alliance OMS pour l’élimination mondiale du trachome d’ici 2020 (GET2020) montrent également que le nombre de personnes nécessitant une intervention chirurgicale pour un trichiasis trachomateux – stade avancé du trachome, entraînant une cécité – est passé de 7,6 millions en 2002 à 2,5 millions en 2019, soit une baisse de 68%. « L’élimination du trachome contribue à la santé oculaire et à la qualité de vie des personnes les plus pauvres et les plus défavorisées dans le monde et nous rapproche donc un peu plus de la couverture sanitaire universelle », a déclaré Dre Mwelecele Ntuli Malecela, Directrice du Département sur la lutte contre les maladies tropicales négligées de l’OMS. للنسخة العربية، يرجى النظر اسفل الصفحة Continuer la lecture

Reconnaître, célébrer et être solidaire des personnes atteintes d’albinisme

Photo UNICEF

Photo UNICEF

Les Nations Unies ont célébré jeudi  la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme, l’occasion de revendiquer le droit à la vie et à la santé des personnes atteintes d’albinisme et exiger l’élimination de toutes sortes d’exclusions et d’agressions à leur encontre. Au cours des 10 dernières années, plus de 700 cas d’attaques visant des personnes atteintes d’albinisme ont été répertoriés dans 28 pays d’Afrique subsaharienne, selon Ikponwosa Ero, l’Experte indépendante des Nations Unies sur l’exercice des droits de l’homme par les personnes atteintes d’albinisme. L’albinisme est une maladie génétique relativement rare et non contagieuse due à l’absence du gène responsable de la production de mélanine, qui entraîne une dépigmentation partielle ou totale de la peau, souvent considérée comme une peau « blanche ». Cette maladie touche des personnes dans le monde entier, indépendamment de leur appartenance ethnique ou de leur sexe. Continuer la lecture

دراسة جديدة: خمس سكان المناطق المتأثرة بالصراع يعانون من أمراض الصحة العقلية 

الصورة : منظمة الحة العالمية

أمراض الصحة العقلية

يعاني واحد من كل خمسة أشخاص، أو 22%، ممن يعيشون في منطقة متأثرة بالنزاع من الاكتئاب والقلق واضطراب ما بعد الصدمة والاضطراب الثنائي القطب أو الفصام، وهي أرقام أعلى بكثير من التقديرات العالمية لظروف الصحة العقلية هذه بين عامة السكان، حيث تبلغ واحدا من بين كل 14 شخصا. تستند هذه التقديرات الحديثة إلى تحليل نشر في مجلة لانسيت العلمية لـ 129 دراسة وبيانات من 39 دولة نشرت بين عامي 1980 وأغسطس 2017. وتسلط الدراسة الضوء على الحاجة إلى زيادة الاستثمار بصورة مطردة في تطوير خدمات الصحة العقلية في المناطق المتأثرة بالصراع، حيث يعاني أيضا حوالي 9% من السكان هناك من حالة صحية عقلية متوسطة إلى شديدة. “وتوفر الدراسة الجديدة أدق التقديرات المتاحة اليوم عن انتشار حالات الصحة العقلية في مناطق النزاع”، حسبما قالت المؤلفة الرئيسية للدراسة فيونا تشارلسون. وأضافت الباحثة في جامعة كوينزلاند في أستراليا ومعهد المقاييس الصحية والتقييم بالولايات المتحدة الأميركية: Continuer la lecture

A un symposium à Rome, la FAO appelle à transformer nos systèmes alimentaires

Photo : FAO « Les futurs systèmes alimentaires devront être en mesure de fournir une nourriture saine et de qualité, tout en préservant l’environnement », a déclaré José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, à l’ouverture du Symposium international sur l’avenir de l’alimentation qui se tient à Rome les 10 et 11 juin 2019. Le chef de la FAO a appelé à une transformation des systèmes alimentaires afin d’améliorer les régimes alimentaires des populations. « Nous devons modifier notre approche. Il ne s’agit plus seulement de produire plus de nourriture mais de produire plus de nourriture saine », a précisé M. Graziano da Silva. Le Symposium international réunit des universitaires, des chercheurs, des décideurs politiques, des représentants de la société civile et du secteur privé, ainsi que des parlementaires et des représentants d’agences gouvernementales. Continuer la lecture

En Chine, face à la crise de la pollution atmosphérique, la bicyclette fait son retour

Photo ONU : De jeunes cyclistes en Chine, se partagent des vélos.

La voiture a remplacé la bicyclette comme principal moyen de transport dans de nombreuses villes chinoises, mais avec la pollution de l’air qui devient un problème majeur pour le pays, la bicyclette fait son retour, grâce notamment à la technologie numérique. Autrefois, les bicyclettes dominaient les rues des villes de la Chine, et le pays était considéré comme le « royaume de la bicyclette ».  Mais, au cours des quatre dernières décennies, la prospérité économique et l’urbanisation spectaculaires ont fait de l’automobile le principal moyen de transport, contribuant à une détérioration marquée de la qualité de l’air. A Hangzhou, une ville dans l’Est de la Chine que l’explorateur italien Marco Polo décrivait comme « la ville la plus belle et la plus splendide du monde », la pollution atmosphérique a un effet dévastateur. Selon des données soutenues par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la pollution de l’air y est bien supérieure au niveau de sécurité de l’OMS. Continuer la lecture

L’Algérie et l’Argentine ont réussi à éradiquer le paludisme (OMS)

Photo : OMS

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé que l’Argentine et l’Algérie n’ont pas recensé de nouveaux cas de paludisme depuis 2013. Ces deux pays ont donc officiellement mis un terme à la transmission locale de cette maladie et se sont vus octroyer le statut de « pays exempt du paludisme ». Cette certification est accordée lorsqu’un pays démontre avoir interrompu la transmission autochtone de la maladie pendant au moins trois années consécutives. Buenos Aires et Alger ont notifié leurs derniers cas autochtones de paludisme en 2013 et 2010, respectivement. L’Argentine et l’Algérie ont éliminé le paludisme « grâce à l’engagement sans faille et à la persévérance des populations et des dirigeants des deux pays », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, cité dans ce communiqué rendu public ce mercredi à Genève. Selon le Directeur général de l’OMS, « leur succès sert de modèle pour d’autres pays qui s’efforcent de mettre fin à cette maladie une fois pour toutes ». Continuer la lecture