Archives de catégorie : PNUD

Santé, éducation, revenu : 1,3 milliard de personnes vivent dans une pauvreté multidimensionnelle (PNUD)

Photo : PNUD

Photo : PNUD

Un nouveau rapport des Nations Unies publié jeudi montre qu’il existe encore de vastes inégalités entre les pays et parmi les couches les plus pauvres de la société. L’indice mondial de pauvreté multidimensionnelle (IPM) 2019 du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) montre que, dans les 101 pays étudiés – 31 à faible revenu, 68 à revenu moyen et deux à revenu élevé – 1,3 milliard de personnes sont « multidimensionnellement pauvres » et les enfants représentent plus de la moitié d’entre elles. La pauvreté multidimensionnelle ne se mesure pas uniquement en fonction du revenu, mais à travers un ensemble d’indicateurs prenant en compte une mauvaise santé, de mauvaises conditions de travail ou la menace de violences. Chaque membre d’un ménage donné est classé comme étant pauvre ou non pauvre en fonction du nombre de privations subies par son ménage. Ces données sont ensuite agrégées dans la mesure nationale de la pauvreté. Continuer la lecture

La Tunisie se prépare à créer son marché carbone !

Lancement officiel du projet « Appui à la tarification carbone pour la mise en œuvre de la NDC et la transition bas carbone en Tunisie ». L’Agence nationale pour la Maîtrise de l’Energie (ANME) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) lancent un nouveau projet intitulé « Appui à la tarification du carbone pour la mise en œuvre de la NDC et la transition bas carbone en Tunisie ». Un atelier de démarrage sera organisé le : 13 juin à l’hôtel Four Season, Gammarth, Tunis. L’atelier de démarrage sera l’occasion de présenter le projet et de partager des expériences internationales en matière de modélisation des impacts économiques de la transition énergétique, subventions énergétiques et l’instauration de la taxe carbone.Note conceptuelle et programme en bas de la page. Continuer la lecture

« Protéger la biodiversité est aussi vital que de lutter contre le changement climatique », déclare la Directrice générale de l’UNESCO à l’occasion du lancement du Rapport d’évaluation mondial sur la biodiversité

Photo : UNESCO

Avec un million d’espèces menacées d’extinction, le déclin de la nature est sans précédent. C’est ce qui ressort du Rapport d’évaluation mondiale de la Plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) dévoilé aujourd’hui au siège de l’UNESCO. Pour la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, le rapport est une mise en garde : « Après l’adoption de ce rapport historique, personne ne pourra plus dire qu’il ne savait pas. Nous ne pouvons plus continuer à détruire la diversité du vivant. Il en va de notre responsabilité vis-à-vis des générations futures » a-t-elle déclaré. « Ce rapport nous rappelle l’urgence d’agir pour la biodiversité, notre patrimoine mondial environnemental. Il est urgent et encore possible de tous nous mobiliser pour sauver notre planète et par là même l’humanité. Protéger la biodiversité est aussi vital que de lutter contre le changement climatique». للنسخة العربية، يرجى النظر أسفل الصفحة Continuer la lecture

Dette, climat et inégalités : le PNUD appelle à l’action aux réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale

Un financement accru et un leadership audacieux sont nécessaires de toute urgence pour lutter contre le changement climatique, les inégalités et l’endettement, alors que l’augmentation des risques et des vulnérabilités menace la croissance économique au niveau mondial, a déclaré samedi le chef du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Achim Steiner, lors des réunions de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) à Washington. Continuer la lecture

المساواة بين الجنسين في القانون والممارسة ضرورية لتحقيق التنمية المستدامة  

منتدى رفيع المستوى بمقر برنامج الأمم المتحدة الإنمائي على هامش أعمال الدورة الثالثة والستين للجنة وضع المرأة

“عدالة النوع الاجتماعي والقانون، تقييم القوانين المؤثرة على المساواة بين الجنسين في الدول العربية،” كان عنوانا لمنتدى رفيع المستوى عقد اليوم الخميس بمقر برنامج الأمم المتحدة الإنمائي في نيويورك على هامش أعمال الدورة الثالثة والستين للجنة الأمم المتحدة لوضع المرأة. وناقش المنتدى الذي نظمه البرنامج واللجنة الاقتصادية والاجتماعية لغربي آسيا (الإسكوا) وصندوق الأمم المتحدة للسكان وهيئة الأمم المتحدة للمرأة نتائج دراسة حول عدالة النوع الاجتماعي شملت 18 دولة عربية، وتطرقت إلى القوانين الأساسية ومواطن التمييز التي لا زالت موجودة في هذه القوانين والمجالات التي تم تحقيق المساواة فيها.  وشددت الدراسة على أن أهداف التنمية المستدامة لا يمكن تحقيها بدون كفالة المساواة بين الجنسين في القانون والممارسة. وتحدثت في الجلسة الافتتاحية للمنتدى كل من سيما بحوث سفيرة الأردن لدى الأمم المتحدة، والدكتورة مايا مرسي رئيسة المجلس القومي للمرأة في مصر، ونزيهة العبيدي وزيرة المرأة والأسرة والطفولة وكبار السن في تونس، إضافة إلى الدكتورة سلمى النمس الأمينة العامة للجنة الوطنية الأردنية لشؤون المرأة.   Continuer la lecture

Journée de la vie sauvage : l’ONU veut faire prendre conscience de l’importance des espèces marines

Photo : ONU

La faune et la flore sauvages ont une valeur intrinsèque et contribuent au bien-être humain et au développement durable, à travers de nombreux aspects, notamment écologiques, scientifiques, éducatifs, culturels, récréatifs et esthétiques, a rappelé l’ONU à l’occasion de la Journée mondiale de la vie sauvage. Cette journée est l’occasion de célébrer chaque année le 3 mars les nombreuses formes, aussi belles que variées, de la faune et de la flore sauvages et de faire prendre conscience de la multitude d’avantages que sa conservation procure aux populations. Continuer la lecture

Allocution de Monsieur Diego Zorrilla, Coordonnateur résident du Système des Nations Unies en Tunisie, à l’ouverture du colloque international « la traite des personnes en Tunisie : Etat des lieux et mécanisme national de référencement » – Tunis, 23 janvier 2019

Diego Zorrilla, Coordonnateur résident du Système des Nations Unies en Tunisie

Monsieur le Ministre, Représentant du Président de la République,

Monsieur le Ministre de la Justice,

Madame La Présidente de l’Instance nationale de lutte contre la traite des personnes (INLTP) ,

Monsieur le Représentant du Conseil de l’Europe,

Monsieur le Représentant de Avocats sans frontières,

Mesdames et messieurs les Ambassadeurs dans la salle,

Mesdames et messieurs les représentants de l’Assemblée des représentants du peuple,

Mes collègues, chefs d’agences des Nations Unies, particulièrement les 4 agences directement impliquées dans le soutien à l’INLTP : le Haut-Commissariat aux Droits de l’homme (HCDH), l’Organisation internationale pour les Migrations, l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD),  

Chers invités,

Merci de votre présence. Je suis le cinquième intervenant et je pense que vous êtes impatients d’écouter l’intervention de Madame Raoudha Laabidi au sujet du rapport d’activité de l’INLTP. Je vais donc être très bref.

Je vais tout d’abord féliciter Monsieur le Président de laRépublique pour avoir nommé cette date tellement importante – le 23 janvier –comme fête nationale de commémoration de l’abolition de l’esclavage en Tunisie.Il est important de reconnaître, au-delà de sa valeur historique et symbolique,le caractère phare de cet événement dans le monde arabo-musulman et dans leconcert des nations. Cela permet aussi de concentrer les efforts desensibilisation sur la permanence du phénomène contemporain de la traite despersonnes. Je pense donc que c’est une excellente initiative. للغة العربية، يرجى النظر في أسفل الصفحة

Continuer la lecture

Plusieurs organisations mondiales actives dans le domaine de la santé vont adopter de nouvelles modalités de collaboration pour agir plus efficacement

Photo : UNICEF

Les dirigeants des 11 principales organisations mondiales actives dans les domaines de la santé et du développement ont signé aujourd’hui un engagement historique en vue de trouver de nouvelles modalités de collaboration pour atteindre plus vite les objectifs de développement durable des Nations Unies. Cette initiative, coordonnée par l’Organisation mondiale de la Santé, concerne 11 organisations, auxquelles d’autres devraient se joindre ultérieurement. Cet engagement fait suite à une demande formulée par la Chancelière allemande Angela Merkel, du Président ghanéen Nana Addo Dankwa Akufo-Addo et de la Première Ministre norvégienne Erna Solberg, avec le soutien du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Antonio Guterres, en vue de mettre au point un plan mondial pour définir comment améliorer la collaboration entre les acteurs mondiaux pour atteindre plus vite les cibles liées à la santé du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Continuer la lecture

L’élimination de la pauvreté est une question de justice pas une affaire de charité (ONU)

Photo : ONU

Soulignant que pour les Nations Unies, l’élimination de la pauvreté sous toutes ses formes reste l’un des principaux défis auquel le monde est confronté, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a rappelé le lien fondamental qui existe entre l’élimination de l’extrême pauvreté et l’égalité des droits pour tous. « Rappelons-nous que l’élimination de la pauvreté n’est pas une affaire de charité mais une question de justice », a déclaré le chef de l’ONU dans son message publié pour la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté (17 octobre). Depuis le lancement de la journée il y a 25 ans, « près d’un milliard de personnes ont échappé à la pauvreté, grâce au leadership politique, au développement économique inclusif et à la coopération internationale », a-t-il rappelé. Continuer la lecture

L’Administrateur du PNUD confirme que le temps presse pour prendre des mesures en faveur de l’action climatique

Photo PNUD : L’administrateur du PNUD, Achim Steiner

L’administrateur du PNUD, Achim Steiner, a rejoint le groupe de pression pour la lutte contre le changement climatique à la suite de la publication d’un rapport de l’ONU mettant en garde contre le réchauffement climatique. «Le dernier rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) rappelle de manière crue ce qu’il faudrait faire pour maintenir l’augmentation de la température en dessous de 1,5 ° C et éviter certains des scénarios les plus dangereux de changement climatique. En bout de ligne: cela peut être fait, mais le temps est presque écoulé », a déclaré Steiner. Continuer la lecture