Archives de catégorie : OIM

Le Système des Nations Unies en Tunisie s’inquiète de la situation des 36 migrants ivoiriens

Tunis, 6 août 2019Le système des Nations Unies en Tunisie est informé qu’un groupe de 36 migrants de nationalité ivoirienne, y compris des enfants en bas âge et onze femmes, dont une enceinte, aurait  été transféré  par les autorités tunisiennes le 4 août 2019, depuis Sfax vers la zone frontalière entre la Tunisie et la Libye.

Depuis lors, aucun contact n’est possible entre ce groupe et les organisations humanitaires.  Nous exprimons nos vives inquiétudes quant à la situation sanitaire et aux conditions de subsistance de ces personnes. Nous sommes également préoccupés par le risque que ces personnes soient transférées en Libye, pays en situation de conflit, où les conditions de leur sécurité ne seraient plus assurées. Continuer la lecture

Méditerranée : le HCR salue le débarquement en Europe des réfugiés et migrants du Gregoretti

Photo UNHCR

Photo UNHCR

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a salué l’autorisation du débarquement des 116 réfugiés et migrants qui se trouvent à bord du navire italien Gregoretti. Partis de Libye, ces 116 réfugiés et migrants avaient été secourus jeudi par les garde-côtes italiens et transférés sur le Gregoretti, un navire de la marine italienne. Le même jour, plus d’une centaine de personnes disparaissaient en mer au large de la Libye dans leur tentative de traversée de la Méditerranée. Bloqués en mer depuis cinq jours, « les passagers sauvés à bord du Gregoretti ont été autorisés à quitter le navire », a annoncé sur Twitter, Charlie Yaxley, un porte-parole du HCR. Continuer la lecture

Réfugiés et migrants en Libye et en Méditerranée : « Le statu quo ne peut pas continuer » (HCR et OIM)

Photo : HCR

Photo : HCR

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) ont appelé lundi à ne pas renvoyer les personnes secourus en Méditerranée vers la Libye et à ne pas criminaliser les ONG qui viennent à leur secours en mer. Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, et le Directeur général de l’OIM, António Vitorino, ont participé lundi, à Paris, à une réunion avec des États européens, sur la situation en Méditerranée et sur comment prévenir de nouvelles pertes en vies humaines en Libye. Plusieurs ministres de l’intérieur et des affaires étrangères d’Etat membres de l’Union européenne (UE) y participaient également. Soulignant que la situation en Libye constituait une « crise humanitaire », le Président français, Emmanuel Macron, qui organisait la réunion à l’Elysée, a rappelé qu’« on ne gagne jamais à rien à la non coopération ». للغة العربية، يرجى النظر أسفل الصفحة Continuer la lecture

Migrants tués en Libye : le chef de l’ONU réclame une enquête indépendante

Photo : OCHA

Photo : OCHA

Le Secrétaire général de l’ONU,  António Guterres, s’est dit scandalisé mercredi par les informations selon lesquelles au moins 44 migrants et réfugiés, y compris des femmes et des enfants, auraient été tués et plus de 130 blessés à la suite de frappes aériennes contre un centre de détention pour migrants à Tajoura, à l’est de Tripoli, en Libye, et a réclamé une enquête indépendante. « Il condamne cet incident horrible avec la plus grande fermeté. Il exprime ses plus sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse. « Le Secrétaire général appelle à une enquête indépendante sur les circonstances de cet incident, afin de garantir que les coupables soient traduits en justice, notant que l’ONU avait fourni les coordonnées exactes du centre de détention aux parties en conflit », a-t-il ajouté. Continuer la lecture

Chaque jour, un enfant migrant est déclaré mort ou disparu : l’ONU appelle à plus de protection

Photo : OIM/IOM

Photo : OIM/IOM

Environ 1.600 enfants ont été signalés morts ou disparus entre 2014 et 2018, soit en moyenne près d’un par jour, mais beaucoup d’autres ne sont pas enregistrés, a révélé vendredi un nouveau rapport des Nations Unies. Le rapport « Fatal Journeys 4 » réalisé par le Centre mondial d’analyse des données sur les migrations de l’Organisation internationale pour les migrations (GMDAC), en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), souligne la nécessité de disposer de meilleures données sur les décès et disparitions de migrants, en particulier d’enfants, un des groupes les plus vulnérables des migrants. « Le manque de données sur l’âge, les caractéristiques et les vulnérabilités des enfants migrants disparus crée de graves lacunes en matière de protection », a déclaré Frank Laczko, le directeur du Centre. « Il est très difficile de créer des programmes et des politiques visant à les protéger», a-t-il ajouté. للنسخة العربية، يرجى النظر أسفل الصفحة Continuer la lecture

دورة تكوينية بثلاثة ايام في دعم قدرات الصحفيين و المكلفين بالاعلام بخصوص التعامل مع قضايا الهجرة والمهاجرين – يوم 16 جوان آخر أجل لقبول الترشحات

الصورة : المنظمة العالمية للهجرة

دورة تكوينية بثلاثة ايام في دعم قدرات الصحفيين و المكلفين بالاعلام بخصوص التعامل مع قضايا الهجرة والمهاجرين من تنظيم نقابة الصحفيين و المرصد الوطني للهجرة بدعم المنظمة الدولية للهجرة ومشاركة منظمة كارتا دي روما الإيطالية ايام 20 ـ 21 و 22 جوان 2019 بتونس العاصمة تنظم النقابة الوطنية للصحفيين التونسيين و المرصد الوطني للهجرة و المنظمة الدولية للهجرة دورة لتعزيز القدرات للصحفيين من مختلف الولايات و المكلفين بالاعلام حول تعاطي الإعلام مع القضايا المرتبطة بالهجرة و ذلك أيام 20 و 21 و 22 جوان بتونس. يطمح البرنامج إلى دراسة التعاطي الاعلامي مع #الهجرة في تونس و في بلدان الاستقبال (ايطاليا كمثال) و التحديات التي تواجه الصحفيين عند التعاطي مع المسائل المتعلقة بالهجرة وذلك عبر تقديم قراءة موضوعية للظاهرة على ضوء المعطيات الرقمية والاطر القانونية الدولية و المحلية وخلق فضاء للنقاش و تبادل الخبرات بين الصحفيين من الضفتين والمكلفين بالاعلام في المؤسسات و المنظمات الناشطة في مجال الهجرة .شروط المشاركة : Version française en bas de la page Continuer la lecture

Libye : l’insécurité à Tripoli met en danger les migrants, réfugiés et personnes déplacées (ONU)

Photo : UNICEF

Des agences des Nations Unies ont fait part mardi de leur préoccupation sur la dégradation de la situation humanitaire dans la région de Tripoli où se poursuivent les affrontements et sur la situation des milliers de migrants, réfugiés et personnes déplacées en Libye. « L’insécurité croissante à Tripoli met en danger les déplacés et les migrants alors que les affrontements armés entrent dans leur deuxième mois », a déclaré Joel Millman, porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) lors d’un point de presse mardi à Genève. Les affrontements dans et autour de Tripoli n’ont pas cessé. Ces derniers jours, des frappes aériennes et des tirs d’artillerie ont eu lieu à Ain Zara, Tajoura et près de l’aéroport international de Tripoli. Continuer la lecture

Migrants : plus de 350 décès dans le monde depuis le début de l’année (OIM)

Photo : OIM

Au moins 354 migrants et réfugiés sont morts dans le monde depuis le 1er janvier 2019, a annoncé mardi l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Ce chiffre « inclut 125 personnes qui se sont noyées la semaine dernière alors qu’elles tentaient d’émigrer vers quatre régions différentes du monde : le golfe d’Aden, la frontière Colombie-Panama, la frontière Etats-Unis-Mexique et dans les Caraïbes », a déclaré Joel Millman, porte-parole de l’OIM lors d’un point de presse à Genève. Continuer la lecture

Allocution de Monsieur Diego Zorrilla, Coordonnateur résident du Système des Nations Unies en Tunisie, à l’ouverture du colloque international « la traite des personnes en Tunisie : Etat des lieux et mécanisme national de référencement » – Tunis, 23 janvier 2019

Diego Zorrilla, Coordonnateur résident du Système des Nations Unies en Tunisie

Monsieur le Ministre, Représentant du Président de la République,

Monsieur le Ministre de la Justice,

Madame La Présidente de l’Instance nationale de lutte contre la traite des personnes (INLTP) ,

Monsieur le Représentant du Conseil de l’Europe,

Monsieur le Représentant de Avocats sans frontières,

Mesdames et messieurs les Ambassadeurs dans la salle,

Mesdames et messieurs les représentants de l’Assemblée des représentants du peuple,

Mes collègues, chefs d’agences des Nations Unies, particulièrement les 4 agences directement impliquées dans le soutien à l’INLTP : le Haut-Commissariat aux Droits de l’homme (HCDH), l’Organisation internationale pour les Migrations, l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD),  

Chers invités,

Merci de votre présence. Je suis le cinquième intervenant et je pense que vous êtes impatients d’écouter l’intervention de Madame Raoudha Laabidi au sujet du rapport d’activité de l’INLTP. Je vais donc être très bref.

Je vais tout d’abord féliciter Monsieur le Président de laRépublique pour avoir nommé cette date tellement importante – le 23 janvier –comme fête nationale de commémoration de l’abolition de l’esclavage en Tunisie.Il est important de reconnaître, au-delà de sa valeur historique et symbolique,le caractère phare de cet événement dans le monde arabo-musulman et dans leconcert des nations. Cela permet aussi de concentrer les efforts desensibilisation sur la permanence du phénomène contemporain de la traite despersonnes. Je pense donc que c’est une excellente initiative. للغة العربية، يرجى النظر في أسفل الصفحة

Continuer la lecture

Il faut protéger les enfants réfugiés et migrants qui effectuent des voyages périlleux vers l’Europe (UNICEF)

Photo : UNICEF

L’UNICEF a exhorté lundi les gouvernements européens à convenir d’une approche régionale pour mieux protéger les enfants réfugiés et migrants qui continuent de faire face à de graves dangers et aux violations de leurs droits fondamentaux lors de dangereux voyages et à leur arrivée en Europe. On estime qu’environ 400 enfants réfugiés et migrants – une moyenne de 29 enfants par jour – sont arrivés sur les côtes de la Grèce, de l’Italie et de l’Espagne rien que pendant les deux premières semaines de janvier. Les enfants endurent des voyages particulièrement périlleux en raison du froid et des eaux agitées pendant les mois d’hiver, a souligné le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) dans un communiqué de presse. للغة العربية، أنظر أسفل الصفحة

Continuer la lecture