Archives de catégorie : ODD / SDG

Ralentir la propagation de la COVID-19 : comment protéger la santé et les droits des femmes et des filles

Photo : UNFPA

Photo : UNFPA

La crise de la COVID-19 a de graves répercussions sur les individus, les communautés et les économies du monde entier. Néanmoins, tout le monde n’est pas touché de la même manière. Les femmes, qui représentent la grande majorité des agents de santé de première ligne, sont exposées au coronavirus de façon disproportionnée, par exemple. Partout dans le monde, les chaînes d’approvisionnement sont confrontées à des perturbations qui ont une incidence sur la disponibilité des contraceptifs et les risques de grossesses non désirées s’en trouvent ainsi démultipliés. Alors que les pays adoptent des mesures de confinement et que les systèmes de santé peinent à faire face à la crise, les services de santé sexuelle et reproductive sont relégués au second plan et la violence basée sur le genre s’intensifie. Continuer la lecture

Durant la crise du Covid-19, la solidarité est plus que jamais nécessaire pour lutter contre l’augmentation de la menace posée par les drogues illicites pour les personnes les plus démunies et vulnérables. Par Ghada Waly, Directrice exécutive de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime

Photo : Ghada Waly est la directrice exécutive de l'ONUDC

Photo : Ghada Waly est la directrice exécutive de l’ONUDC

La consommation de drogues est en augmentation et les drogues illicites disponibles sont plus nombreuses que jamais. La crise du COVID-19 a mis en évidence nos fragilités, avec des systèmes de santé en surchauffe et des filets de protection sociale toujours plus tendus. Le ralentissement économique provoqué par cette pandémie mondiale pourrait pousser davantage de personnes vers la toxicomanie, le trafic de drogue et la criminalité qui y est liée. Ce n’est pas nouveau. Lors de la récession mondiale qui a suivi la crise financière de 2008, les consommateurs de drogues ont cherché des substances de synthèse moins chères et les modes de consommation se sont déplacés vers l’injection de drogues, tandis que les gouvernements réduisaient les budgets dédiés à la lutte contre la consommation de drogues. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

كوفيد-19: منظمة الصحة تتعاون مع الشخصية الكوميدية “ميستر بين” للتذكير باليقظة لمحاربة المرض القاتل

منظمة الصحة العالمية تتعاون مع الشخصية الكوميدية "ميستر بين" لتذكير العالم بشأن البقاء يقظين فيما يتعلق بكوفيد-19

منظمة الصحة العالمية تتعاون مع الشخصية الكوميدية “ميستر بين” لتذكير العالم بشأن البقاء يقظين فيما يتعلق بكوفيد-19

تذكر قائمة التحقق الخاصة بشخصية “ميستر بين” التي يؤدي دورها النجم البريطاني، روان أتكنسون، الناس بأهمية غسل اليدين والتباعد الجسدي وإظهار اللطف، وتدعو الناس إلى البقاء يقظين للتصدي للمرض. وتظهر قائمة “ميستر بين” الخاصة بالتأكد من القيام بكل ما يلزم للحيلولة دون الإصابة بمرض كوفيد-19، في إعلان خدمة عامة باستخدام الرسوم المتحركة للنجم الكوميدي روان أتكنسون الذي يؤدي دور “ميستر بين” الذي تقوم فكرته على طفل يعيش في جسد رجل بالغ. تذكر قائمة التدقيق الأساسية لميستر بين المتعلقة بكوفيد-19 الناس بأهمية غسل اليدين، والتباعد الجسدي، وإظهار اللطف تجاه الجيران. واشتركت منظمة الصحة العالمية مع منظمة Project Everyone غير الربحية الإعلامية، وشركة Tiger Aspect Productions البريطانية للإنتاج، في إطلاق إعلان الخدمة العامة مع استمرار ارتفاع حالات الإصابة بمرض كوفيد-19 حول العالم. وتذكر “قائمة التدقيق الأساسية لميستر بين المتعلقة بكوفيد-19” الناس بأهمية غسل اليدين، والتباعد الجسدي، وإظهار اللطف تجاه الجيران. ويُظهر إعلان الخدمة العامة رسما كرتونيا للسيد بين يتعامل بشكل هزلي مع ستارة إلكترونية مزعجة ليكشف أخيرا عن عدد من النصائح الأساسية لحماية الأشخاص من كوفيد-19. Continuer la lecture

Le chef de l’ONU s’engage à soutenir le Président élu de l’Assemblée générale

Photo : ONU

Photo : ONU

Le Secrétaire général des Nations Unies s’est engagé ce lundi à soutenir le Président élu de la 75ème session de  l’Assemblée générale, l’Ambassadeur turc, Volkan Bozkir. Le Secrétaire général de l’ONU a participé à une réunion informelle avec le nouveau président de l’Assemblée générale des Nations Unies, élu la semaine dernière pour la 75ème session de l’organe onusien, qui commencera en septembre. António Guterres a remercié le Président actuel, le Nigérian Tijjani Muhamad-Bande, pour la façon dont il a mené à bien les tâches au milieu de la pandémie de Covid-19 et pour avoir donné la priorité à la science lors de la prise de décisions sur le fonctionnement de l’Assemblée générale. Soulignant la carrière du Président élu, l’ambassadeur turc Volkan Bozkir, António Guterres a déclaré qu’il aurait une grande responsabilité de présider l’organe onusien dans le contexte des difficultés imposées par la crise mondiale de la Covid-19. Pour le Secrétaire général, il s’agit d’une année clé, notamment en raison du 75ème anniversaire de l’Organisation et de l’importance de la valeur du multilatéralisme dans la résolution des problèmes planétaires. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

« Les hommes et garçons auteurs de violences contre les femmes et filles ne sont tout simplement pas des hommes »

Les hommes et les garçons qui « ferment les yeux » sur la violence à l’égard des femmes sont « complices », a déclaré la Vice-secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed. Pendant la crise du coronavirus, l’ONU a signalé une augmentation au niveau mondial de la violence domestique.  Le confinement exacerbe les tensions et le stress créés par les soucis de sécurité, de santé et d’argent. Il renforce par ailleurs l’isolement des femmes ayant un partenaire violent et les sépare des personnes et des ressources les plus à même de les aider. C’est la tempête idéale pour laisser libre cours aux comportements violents et dominateurs derrière les portes closes. De plus, les refuges pour les victimes de violence domestique ne sont pas toujours accessibles durant la pandémie, ces derniers étant souvent réquisitionnés pour renforcer les mesures d’urgence contre la Covid-19. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

الرسائل الرئيسية – موجز سياسات الأمين العام للأمم المتحدة: عالم العمل وكوفيد19  

الصورة: منظمة العمل الدولية

الصورة: منظمة العمل الدولية

تؤثر جائحة كوفيد 19 بشكل كبير على وظائف ومصادر رزق ورفاهية العمال وأسرهم، وكذلك على المؤسسات سيما الصغيرة منها والمتوسطة ومتناهية الصغر – في جميع أنحاء العالم. تتأثر الفئات الضعيفة بشكل خاص بما فيها: العمال غير الرسميون والشباب والنساء وحاملو الإعاقة واللاجئون والمهاجرون. تأثير الجائحة على الشباب – وخاصة الشابات – غير متناسب ومدمر.  فالشباب المتضرر غالبًا ما يكون كسبهم أقل ويحصلون مستويات مهارة أدنى طوال حياتهم العملية، وهو ما يضاعف من إمكانية بروز “جيل في وضعية إغلاق “. وهذا ينطوي أيضًا على خطر زيادة عدم المساواة داخل البلدان وفيما بينها. الاقتصادات النامية والهشة ستكون أقل قدرة على المواجهة بسبب المستويات العالية للقطاع غير الرسمي وغياب القوة المالية الملائمة لتأمين الحماية الاجتماعية للجميع، من ضمن تدابير أخرى. العودة للماضي ليست حلا.  ويجب علينا أن نسعى لتحقيق انتعاش يعالج النقائص الكامنة في عالم العمل التي كشفتها هذه الأزمة، بما فيها تلك المتعلقة بالحماية الاجتماعية، والعمل غير الرسمي، وأعمال الرعاية غير مدفوعة الأجر، وحماية حقوق العمال، والمخاطر المرتبطة بالتكنولوجيات الجديدة. تنسيق الجهد العالمي والإقليمي والوطني لإيجاد فرص العمل اللائق والمنتج للجميع يمكن أن توفر الأساس لتحقيق انتعاش أخضر وشامل وقادر على الصمود. يجب أن تكون أجندة 2030 دليلنا. نقترح استجابة على ثلاثة مراحل: للمزيد هنــــا

Continuer la lecture

Journée de la gastronomie durable : cuisiner avec respect

© Eric Ganz Marché à Venice en Italy

© Eric Ganz Marché à Venice en Italy

La gastronomie est une expression culturelle liée à la diversité naturelle et culturelle du monde. Alors que la pandémie de Covid-19 se poursuit à travers le monde, la gastronomie durable – célébrant les ingrédients et les producteurs de saison, préservant la faune ainsi que nos traditions culinaires – est aujourd’hui plus pertinente que jamais. La gastronomie durable est une cuisine qui tient compte de la provenance des ingrédients, de la façon dont les aliments sont cultivés et de la manière dont ils arrivent sur nos marchés et éventuellement dans nos assiettes. للغة العربية، اضغط هنا Continuer la lecture

la pandémie du Covid-19 sur l’économie tunisienne pour l’année 2020

Photo : PNUD Tunis

Photo : PNUD Tunis

Le Gouvernement Tunisien s’est attelé depuis quelques mois à finaliser les études nécessaires permettant à la fois de mettre en place un programme de relance économique afin de faire face aux impacts de la pandémie du COVID-19 au niveau économique et social et de bien préparer le plan du développement 2021-2025. Un certain nombre d’études ont ainsi été lancées dans ce cadre, dont celle réalisée en étroite collaboration entre le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale sur « l’Impact de la pandémie du COVID-19 sur l’économie tunisienne pour l’année 2020 » sujet de la conférence de presse d’aujourd’hui.  Cette étude évalue l’impact de la pandémie du Covid-19 sur l’économie tunisienne au niveau macroéconomique, ainsi que sur les micros et très petites entreprises (MTPE) et les ménages. L’étude met ainsi en exergue l’impact du confinement et des mesures prises par le Gouvernement tunisien pour contrôler la pandémie sur la sphère économique.

Cette analyse fait une estimation des retombées en termes d’accroissement de la fragilité financière des MTPEs et d’aggravation de la pauvreté monétaire et multidimensionnelle des ménages. Elle propose plusieurs recommandations concrètes et opérationnelles pour accompagner les populations vulnérables et les MPTEs durant les phases de la crise, de la récupération et de la relance post-crise.

Selon l’étude, la pandémie du Covid-19 entrainerait en 2020 une croissance du PIB de -4,4%, une baisse de -4,9% de l’investissement global, de -8% pour la consommation des ménages et pour les exportations, avec une baisse attendue des importations avoisinant les -9,6%. En outre, le confinement et la baisse de la production risqueraient d’engendrer une augmentation du taux de chômage à 21,6% contre 15% actuellement, soit près de 274 500 nouveaux chômeurs de plus pour la seule année 2020. Le taux de pauvreté monétaire passerait à 19,2% contre 15,2% actuellement, faisant basculer les revenus d’environ 475 000 individus en-dessous du seuil de pauvreté monétaire. Les simulations réalisées montrent que le choc du Covid-19 accentuerait la fragilité financière de certains secteurs d’activité à savoir les industries non manufacturières (-29%), le tourisme (-23%), le transport (-19,6%) et le textile (-17,7%).

Le gouvernement tunisien a apporté des réponses socio-économiques immédiates pour limiter l’impact de la pandémie sur les populations vulnérables (ménages et micro entreprises) ainsi que des mesures à plus moyen terme.

Afin d’assurer une relance économique effective, l’analyse réalisée dans le cadre de cette étude, suggère, entre autres sur le court terme, d’allouer aux MTPEs une enveloppe d’appui financier direct à hauteur de 447,5 MDT (soit à peu près l’équivalent de 1% du Budget de l’État) pour chaque trois mois de confinement. L’étude suggère de mettre en place des unités de coordination de l’action gouvernementale, entre les différents intervenants au niveau central, mais également entre l’administration centrale et les autorités régionales et locales (gouvernorats et municipalités) pour le suivi et la mise en œuvre effective des mesures engagées. Ce train de mesures sera complété par le développement de plateformes numériques couplées avec des applications mobiles afin de faciliter le recoupement des informations. Sur le long terme, et dans le but de renforcer la résilience face à cette crise du Covid-19 et d’éventuelles autres crises de cette ampleur, l’étude suggère de renforcer le rôle de l’économie sociale et solidaire qui constitue une réponse effective en faveur de la création de richesses au niveau territorial et de l’inclusion des populations vulnérables. Elle souligne le besoin de promouvoir le rôle de la digitalisation et des plateformes numériques dans l’accès aux marchés et la continuité de l’activité. Elle incite également à encourager la généralisation de centres de formation aux technologies numériques à l’ensemble des régions intérieures sans oublier la formalisation et l’intégration du secteur informel.

file:///C:/Users/UNIC%20Tunis/Downloads/UNDP-TN-Impact-covid-sur-l%C3%A9conomie-tunisienne-2020%20(2).pdf

ماذا تعني “إعادة البناء بشكل أفضل”؟ تعرفوا معنا على وجهة نظر أحد كبار الرؤساء التنفيذيين في العالم

الصورة: الأمم المتحدة

الصورة: الأمم المتحدة

حذر الأمين العام للأمم المتحدة، أنطونيو غوتيريش، من “صدمة اقتصادية لا مثيل لها” نتيجة أزمة كوفيد-19. من أجل المضي قدما، هل يمكن للقطاع الخاص “إعادة البناء بشكل أفضل” لإعادة ترتيب عالم ما بعد الجائحة؟ أو هل يمكن أن تتراجع رؤية الأمم المتحدة الداعية إلى مستقبل مستدام إلى الوراء لترضى بطموحات ذات مستويات متدنية؟ نطرح هذه الأسئلة على الرئيس التنفيذي لإحدى أكبر تكتلات الشركات في العالم، التي تعمل مع المنظومة الدولية من أجل مستقبل أفضل. السيد سوباتشاي شيرافانونت، هو رئيس مجموعة سي بي ( CP ) ومقرها تايلند – واحدة من أكبر التكتلات في العالم – ورئيس ميثاق الأمم المتحدة العالمي في تايلند. مع وجود شركاته في 22 دولة، عبر مجموعة واسعة من القطاعات – من الزراعة إلى السيارات والأدوية وتطوير العقارات – يتمتع السيد شيرافانونت بوجهة نظر العليم ببواطن التغيرات الضخمة التي تفاقمت بسبب جائحة كوفيد-19، التي تلقي بثقلها على الاقتصادات الآسيوية. كانت مجموعة سي بي من بين المشاركين في الاتفاق العالمي للأمم المتحدة، وهو أكبر مبادرة استدامة في العالم منذ عام 2003. وهذا يعني أن المجموعة قد التزمت بالتماشي مع عشرة مبادئ تجارية، بشأن حقوق الإنسان والعمل والبيئة ومكافحة الفساد. تحدثت أخبار الأمم المتحدة إلى السيد شيارافانونت في مكتبه في بانكوك، وبدأت بسؤاله عما إذا كانت آثار الجائحة تجعل من الصعب التقيد بهذه الالتزامات. Continuer la lecture

L’ONU présente une feuille de route pour l’élargissement de la coopération numérique dans l’ère post-Covid-19

Photo : ONU

Photo : ONU

Le Secrétaire général des Nations Unies a lancé ce jeudi la feuille de route pour la coopération numérique. L’objectif est de faire en sorte que tous les individus soient connectés et respectés dans l’espace virtuel. Ce document est le résultat d’un effort mondial sur des questions telles que l’internet, l’intelligence artificielle et d’autres technologies numériques. « Pour tirer pleinement parti des avantages et limiter les dommages éventuels, il est nécessaire de veiller à ce que l’ère numérique soit définie par une coopération internationale accrue », a déclaré António Guterres. Selon lui, la feuille de route arrive à un moment critique où la pandémie de Covid-19 accélère la numérisation, mais amplifie les opportunités et les défis. António Guterres a cité la recherche collective sur les vaccins, le travail et l’enseignement à distance, le commerce électronique et d’autres facteurs de cette nouvelle réalité. Mais il a noté qu’il existe également des divisions numériques car beaucoup n’ont pas accès à l’Internet. Selon l’Union internationale des télécommunications (UIT), près de la moitié de la population mondiale, soit 46,4 %, n’est pas encore en ligne. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture