Archives de catégorie : Mines/Antimines

L’ONU publie un guide sur les actions visant à éradiquer les bombes à fragmentation

Dix ans après l’entrée en vigueur de la Convention sur l’interdiction des mines antipersonnel, les pays ont tenu la deuxième Conférence d’examen afin de suivre les progrès réalisés dans la mise en œuvre des mesures. L’année dernière, 2 200 personnes sont mortes dans des explosions de mines terrestres et 5 500 ont été blessées. n février prochain, les États parties devraient tenir la deuxième conférence d’examen du traité sur l’interdiction des mines terrestres. Les signataires du document se réunissent chaque année pour discuter des progrès réalisés dans l’élimination de ces munitions, dont les bombes à fragmentation. Répandues sur de vastes zones, ces bombes continuent d’anéantir la vie des civils même après la fin des combats et du conflit. La Conférence de révision, présidée par le Représentant permanent de la Suisse, Félix Baumann, est soutenue par des organisations internationales et des représentants de la société civile. L’objectif est de revoir le cadre actuel et de convenir d’un plan pour les cinq prochaines années. Continuer la lecture

Le Secrétaire général :message publié à l’occasion de la journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l’assistance à la lutte antimines Le 4 avril 2020

Photo : ONU

Photo : ONU

Il y a des dizaines d’années, des millions de mines terrestres étaient enterrées un peu partout dans le monde. Du Cambodge au Mozambique et de l’Angola à l’Afghanistan, des milliers de vies ont été fauchées ou bouleversées à cause d’un simple faux pas. Au début des années 1990, l’indignation de la société civile a poussé le système multilatéral à s’élever contre l’utilisation des mines antipersonnel, ce qui a abouti à l’adoption de la Convention sur l’interdiction des mines de 1997 et d’autres textes fondamentaux. Aujourd’hui, de nombreux pays se sont entièrement débarrassés des mines et d’autres sont en bonne voie d’y parvenir. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

Mines et engins explosifs : le nombre de victimes reste élevé en 2018

Photo : ONU Info

Photo : ONU Info

Chaque heure, les engins antipersonnel improvisés font une nouvelle victime dans le monde, selon le rapport 2019 de l’Observatoire des mines publié ce jeudi à Genève. Selon le document de l’ONG, près de 6.897 victimes de mines et de restes explosifs de guerre (3.059 tuées et 3.837 blessées) ont été recensés dans le monde. Le statut vital n’était pas connu pour une victime. Parmi les victimes enregistrées en 2018, 71% étaient des civils, dont 54% d’enfants, soit une augmentation de 7% par rapport au total de 2017, et de 12% par rapport à 2016. Les plus jeunes sont surtout touchés par le danger des restes d’explosifs, notamment de type improvisé qui agissent comme des mines antipersonnel (également appelées mines improvisées), des restes d’armes à sous-munitions, et d’autres restes explosifs de guerre. En 2018, comme lors des années précédentes, la grande majorité des victimes enfants étaient des garçons (84%) pour les victimes dont le sexe était connu. Continuer la lecture

L’ONU célèbre les 20 ans de l’entrée en vigueur de la Convention sur l’interdiction des mines antipersonnel

Photo : ONU/MINUSS

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est félicité de la célébration du 20e anniversaire, le 1er mars, de l’entrée en vigueur de la Convention sur l’interdiction des mines antipersonnel. La Convention a été adoptée à Oslo, en Norvège, le 18 septembre 1997 et interdit l’acquisition, la production, le stockage et l’utilisation des mines antipersonnel. Elle a été ouverte à signature en décembre 1997 et est entrée en vigueur le 1er mars 1999. Malgré le large soutien international envers ce document, il y a encore des États producteurs et/ou utilisateurs de mines antipersonnel qui refusent d’adhérer au texte.  Continuer la lecture

4 avril : Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l’assistance à la lutte antimines – Thème 2018 : « Vers la protection, la paix et le développement »

La Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l’assistance à la lutte antimines est l’occasion d’attirer l’attention sur les besoins des victimes des mines et des restes explosifs de guerre. Les États Membres, la société civile et l’ONU doivent s’employer à créer les conditions législatives, sociales et économiques permettant aux survivants de jouir de leurs droits et de jouer un rôle productif au sein de la société. Les États Membres sont également encouragés à ratifier tous les instruments relatifs au désarmement, au droit humanitaire et aux droits de l’homme qui concernent les mines antipersonnel, les restes explosifs de guerre et les personnes ayant survécu aux effets dévastateurs de ces engins. Version arabe en bas de la page. Continuer la lecture