Archives de catégorie : HCR

Afrique : la Covid-19 aggrave le sort de millions de réfugiés menacés par la faim et la malnutrition (ONU)

Photo : FAO/FIDA/PAM

Photo : FAO/FIDA/PAM

En raison de l’aggravation des pénuries alimentaires causées par la crise de la Covid-19, les réfugiés en Afrique sont menacés par la faim et la malnutrition, a averti jeudi l’ONU. L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et le Programme alimentaire mondial (PAM) signalent qu’un important sous-financement, les conflits et les catastrophes naturelles – ainsi que des problèmes de chaîne d’approvisionnement, la hausse des prix des denrées alimentaires et la perte de revenus due à la crise de Covid-19 – menacent de priver de nourriture des millions de réfugiés à travers l’Afrique. « Environ la moitié des réfugiés sont des enfants, qui sont susceptibles de connaître des complications tout au long de leur vie s’ils sont privés de nourriture à ce stade essentiel de leur développement », a expliqué Filippo Grandi, Haut-Commissaire de l’ONU pour les réfugiés. Si des mesures urgentes ne sont pas prises pour remédier à cette situation, les niveaux de malnutrition aiguë, de retard de croissance et d’anémie risquent d’augmenter. Dans les camps de réfugiés en Éthiopie, 62% des enfants présentent une anémie aiguë. Continuer la lecture

Message du Secrétaire général à l’occasion de la journée mondiale des réfugiés – 20 juin

Près de 80 millions de femmes, d’enfants et d’hommes dans le monde entier ont été contraints de quitter leur foyer en tant que réfugiés ou personnes déplacées à l’intérieur de leur pays. Fait plus choquant encore : dix millions de ces personnes ont fui au cours de la seule année dernière. En cette Journée mondiale des réfugiés, nous nous engageons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour mettre fin aux conflits et aux persécutions qui sont à l’origine de ces chiffres effroyables. Aujourd’hui, nous saluons la générosité et l’humanité des communautés et des pays d’accueil, qui ont souvent leur propre lot de difficultés économiques et de problèmes de sécurité. Nous devons à ces pays nos remerciements, notre soutien et notre investissement. Nous devons tous œuvrer à rétablir l’intégrité du régime international de protection des réfugiés et nous employer à honorer les promesses formulées lors du Forum mondial sur les réfugiés, afin que les réfugiés et les communautés d’accueil reçoivent l’appui dont ils ont besoin. للغة العربية، واصل هنا Continuer la lecture

L’OMS et le HCR s’unissent pour améliorer les services de santé aux réfugiés, déplacés et apatrides

Photo: HCR Tunisie

Photo: HCR Tunisie

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, ont signé jeudi un nouvel accord visant à renforcer et à faire progresser les services de santé publique pour les millions de personnes déplacées de force dans le monde. « Le partenariat à long terme du HCR avec l’OMS est essentiel pour freiner la pandémie de coronavirus et d’autres urgences. Jour après jour, il améliore et sauve la vie de millions de personnes forcées de fuir leur foyer», a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi. «Notre partenariat renforcé bénéficiera directement aux réfugiés, aux demandeurs d’asile, aux personnes déplacées à l’intérieur de leur pays et aux apatrides », a-t-il ajouté. Cet accord actualise et étend un accord existant de 1997 entre les deux organisations. Cette année, l’un des principaux objectifs sera de soutenir les efforts en cours pour protéger de la Covid-19 quelque 70 millions de personnes déplacées de force. Continuer la lecture

Avec seulement 4,5% des besoins mondiaux satisfaits en 2019, il faut davantage de places de réinstallation

Photo : HCR

Photo : HCR

Sur 1,4 million de réfugiés qui devraient être réinstallés d’urgence, seuls 63 696 l’ont été l’année dernière par l’intermédiaire du HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés. Malgré la hausse modeste de 14% concernant le nombre de réfugiés réinstallés en 2019 par rapport à l’année 2018, au cours de laquelle 55 680 personnes avaient été réinstallées, un écart considérable subsiste entre les besoins et la mise à disposition de places de réinstallation par les gouvernements à travers le monde. « La réinstallation n’est pas une solution adaptée à tous les réfugiés à travers le monde mais c’est une mesure de protection qui sauve la vie des personnes les plus exposées au danger », a déclaré Grainne O’Hara, directrice de la protection internationale au HCR. Le plus grand nombre de départs en réinstallation facilités par le HCR l’année dernière ont eu lieu vers les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, la Suède et l’Allemagne. للغة العربية، انقر هنا Continuer la lecture

Libye : l’envoyé de l’ONU dénonce l’escalade militaire malgré les promesses faites à la conférence de Berlin

Photo : ONU/Ghassan Salamé, par visioconférence devant le Conseil de sécurité

Photo : ONU/Ghassan Salamé, par visioconférence devant le Conseil de sécurité

L’envoyé de l’ONU pour la Libye, Ghassan Salamé, a vivement dénoncé la reprise des combats dans ce pays malgré la trêve qui a débuté le 12 janvier et les promesses faites lors de la conférence de Berlin par les pays impliqués dans le conflit libyen de cesser leurs ingérences. « Il y a des acteurs sans scrupules à l’intérieur et à l’extérieur de la Libye qui saluent cyniquement les efforts pour promouvoir la paix et affirment pieusement leur soutien à l’ONU. Pendant ce temps, ils continuent de redoubler d’efforts pour trouver une solution militaire, augmentant le risque d’un conflit de grande ampleur, de davantage de souffrances pour la population libyenne, de davantage de réfugiés, de la création d’un vide sécuritaire et de nouvelles interruptions de l’approvisionnement énergétique mondial », a déclaré M. Salamé lors d’un exposé par visioconférence devant les membres du Conseil de sécurité réunis à New York. Continuer la lecture

La décision d’un comité d’experts de l’ONU sur le changement climatique est un signal fort, selon le HCR

Photo UNICEF

Photo UNICEF

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, s’est félicité vendredi de la décision rendue cette semaine par le Comité des droits de l’homme des Nations Unies dans l’affaire Teitiota contre la Nouvelle-Zélande. « Bien que la demande de protection de M. Teitiota ait été rejetée au motif qu’il n’était pas en danger imminent, le Comité a néanmoins estimé que les personnes qui fuient les effets du changement climatique et des catastrophes naturelles ne devraient pas être renvoyées dans leur pays d’origine si leurs droits humains fondamentaux s’en trouvaient menacés », a souligné un porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lors d’une conférence de presse à Genève. Continuer la lecture

Le HCR appelle l’Europe à améliorer la protection des réfugiés en 2020

PHOTO : UNFPA/Réfugiée syrienne

PHOTO : UNFPA/Réfugiée syrienne

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a publié jeudi une série de recommandations « ambitieuses mais réalisables » à l’attention des présidences croate et allemande du Conseil de l’Union européenne (UE) durant l’année 2020. Elle appelle notamment l’Europe à mieux protéger les réfugiés. « La dernière décennie a été marquée par les déplacements de populations. Cette nouvelle décennie peut être, et doit être, celle des solutions à mettre en œuvre dès maintenant en 2020 », a déclaré le Représentant régional du HCR pour les affaires européennes, Gonzalo Vargas Llosa. Selon le HCR, après le succès du Forum mondial sur les réfugiés, ces deux présidences et le nouveau Pacte de l’UE sur les migrations et l’asile offrent des opportunités uniques de mieux protéger les personnes déracinées et les apatrides en Europe et ailleurs, ainsi que d’assurer un appui aux pays d’accueil. للغة العربية، اضغط هنا Continuer la lecture

L’ONU appelle à protéger les droits des migrants, victimes de préjugés, de discriminations et de violences

A l’occasion de Journée internationale des migrants (18 décembre), les Nations Unies appellent à dissiper les préjugés à l’encontre des 272 millions de migrants à travers le monde et à sensibiliser l’opinion à leurs contributions dans les domaines économique, culturel et social, au profit tant de leur pays d’origine que de leur pays de destination. « Tous les migrants ont droit à une égale protection de tous leurs droits fondamentaux », a rappelé le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, dans un message pour la Journée. Des droits qui sont consacrés dans le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières adopté par plus de 160 Etats en 2018. « Malgré cela, les migrants sont souvent la cible de discours fallacieux et hostiles », a déploré le Secrétaire général. « Nous les voyons souvent subir des épreuves indicibles en raison de politiques fondées sur la peur et non sur les faits », a-t-il dit.لعربية، يرجى الضغط هنا Continuer la lecture

Forum mondial sur les réfugiés : le plaidoyer du Chef de l’ONU pour l’intégration des réfugiés

Photo : UNHCR

Photo : UNHCR

Au 2ème jour du Forum mondial sur les réfugiés à Genève, le Secrétaire général de l’ONU a lancé un plaidoyer en faveur des réfugiés, « l’une des grandes causes de notre temps et de toujours ». Devant la Salle des Assemblées du Palais des Nations, António Guterres a invité la communauté internationale à « soulager la détresse de celles et ceux que la guerre, les conflits ou les persécutions ont chassé de chez eux ». Le chef de l’ONU a surtout insisté sur la réaffirmation des droits de l’homme des réfugiés « à l’heure où le droit d’asile est sous attaque, où tant de portes sont fermées aux réfugiés et où tant d’enfants réfugiés sont détenus et séparés de leur famille. Pourtant « partout et de tous temps, il y a toujours eu des gens prêts à offrir un refuge à leur prochain, rien que par sens du devoir et par humanité », a-t-il déclaré, comme pour dire que « la solidarité est profondément ancrée » dans le caractère humain. Continuer la lecture

A Genève, une conférence mondiale sur les réfugiés, après une décennie marquée par les déplacements

Photo : HCR/Filippo Grandi avec des réfugiés au Forum mondial de Genève

Photo : HCR/Filippo Grandi avec des réfugiés au Forum mondial de Genève

Une réunion mondiale de trois jours a débuté ce lundi au Palais des Nations à Genève avec l’objectif de faire évoluer la réponse mondiale aux crises de réfugiés. Ce premier Forum mondial sur les réfugiés intervient un an après le lancement d’un Pacte mondial à New York et sera répété en 2023. « Il offre une opportunité sans précédent d’améliorer le quotidien et d’honorer les besoins urgents » de ces personnes vulnérables, a déclaré le Haut-Commissaire de l’ONU pour les réfugiés, Filippo Grandi. Ce forum mondial réunit des réfugiés, des chefs d’État et de gouvernement, des responsables d’agences des Nations Unies, des institutions internationales, des organisations de développement, des dirigeants d’entreprises, des représentants de la société civile et d’autres intervenants au siège du Bureau des Nations Unies à Genève. Cette conférence de Genève, à laquelle participent le Haut-Commissaire de l’ONU pour les réfugiés et le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a pour objectif de discuter des actions à entreprendre pour mettre en œuvre le Pacte mondial sur les réfugiés adopté à New York en décembre 2018 par 181 Etats. Continuer la lecture