Archives de catégorie : Genre

L’ONU encourage les femmes de la société civile à se faire entendre pour aider le monde à se relever de la Covid-19

ONU Femmes Tunisie

ONU Femmes Tunisie

A l’occasion d’une rencontre virtuelle avec des jeunes femmes d’organisations de la société civile ce lundi, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a encouragé ces jeunes femmes à faire entendre leurs voix pour aider le monde à se relever de la crise de la Covid-19. « Nous traversons des moments difficiles et personne ne s’attend à ce qu’ils se terminent bientôt », a dit M. Guterres. « Je tiens à vous assurer, et à travers vous, les femmes du monde entier, que l’ONU est à vos côtés et travaille pour vous chaque jour, dans le monde entier ». « Alors que nous célébrons notre 75e anniversaire, nous avons plus que jamais besoin de votre voix et de votre engagement. L’ONU change et nous comptons sur vous pour participer à ce changement », a-t-il ajouté. Continuer la lecture

La pandémie de Covid-19 a révélé l’efficacité du leadership des femmes dirigeantes dans le monde

Photo : ECA/USG

Photo : ECA/USG

La pandémie de Covid-19 a généré une crise sanitaire, humanitaire et de développement sans précédent à travers le monde mais a également révélé l’efficacité du leadership des femmes, selon la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies. « Au cours des derniers mois, les gens du monde entier ont pu voir ce que beaucoup d’entre nous savaient déjà : le leadership des femmes fait une différence profonde », a déclaré mardi Amina Mohammed. « Pays après pays, on a pu constater comment les gouvernements dirigés par des femmes sont plus efficaces pour aplanir la courbe et se positionner pour la reprise économique », a-t-elle ajouté. Mme Mohammed s’exprimait devant les participantes d’une réunion virtuelle ‘Women Rise for All’, rassemblant des femmes influentes de différentes régions, secteurs et générations. L’objectif était d’examiner comment leur leadership façonne la réponse à la pandémie et un relèvement qui profite à tous. Continuer la lecture

« Les hommes et garçons auteurs de violences contre les femmes et filles ne sont tout simplement pas des hommes »

Les hommes et les garçons qui « ferment les yeux » sur la violence à l’égard des femmes sont « complices », a déclaré la Vice-secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed. Pendant la crise du coronavirus, l’ONU a signalé une augmentation au niveau mondial de la violence domestique.  Le confinement exacerbe les tensions et le stress créés par les soucis de sécurité, de santé et d’argent. Il renforce par ailleurs l’isolement des femmes ayant un partenaire violent et les sépare des personnes et des ressources les plus à même de les aider. C’est la tempête idéale pour laisser libre cours aux comportements violents et dominateurs derrière les portes closes. De plus, les refuges pour les victimes de violence domestique ne sont pas toujours accessibles durant la pandémie, ces derniers étant souvent réquisitionnés pour renforcer les mesures d’urgence contre la Covid-19. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

Deux femmes casques bleus récompensées pour leur travail en faveur de l’égalité des genres

Suman Gawani (à gauche) anciennement déployée à la MINUSS et Carla Monteiro de Castro Araujo, déployée à la MINUSCA

Suman Gawani (à gauche) anciennement déployée à la MINUSS et Carla Monteiro de Castro Araujo, déployée à la MINUSCA

Une Casque bleu brésilienne en République centrafricaine et une Casque bleu indienne qui a récemment terminé sa mission au Soudan du Sud ont été sélectionnées pour recevoir le Prix du Militaire des Nations Unies de l’Année 2019 pour la Défense de l’Egalité des Genres. Une Casque bleu brésilienne en République centrafricaine et une Casque bleu indienne qui a récemment terminé sa mission au Soudan du Sud ont été sélectionnées pour recevoir le Prix du Militaire des Nations Unies de l’Année 2019 pour la Défense de l’Egalité des Genres. La Commandante Carla Monteiro de Castro Araujo, officière de la marine brésilienne servant actuellement au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), et le Major Suman Gawani de l’armée indienne, observatrice militaire récemment déployée avec la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS), recevront le prix à distance lors d’une cérémonie en ligne présidée par le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à l’occasion de la Journée internationale des Casques bleus, le 29 mai 2020. Continuer la lecture

Covid-19 : les États doivent combattre la violence domestique aggravée par les restrictions (experte de l’ONU)

Photo : UNICEF

Photo : UNICEF

Les mesures restrictives adoptées dans le monde entier pour lutter contre la COVID-19 intensifient le risque de violence domestique. Les gouvernements doivent défendre les droits fondamentaux des femmes et des enfants et proposer des mesures urgentes aux victimes de cette violence, a déclara vendredi une experte des droits de l’homme des Nations Unies. « Il est très probable que les taux de violence domestique généralisée augmenteront, comme le suggèrent déjà les premiers rapports de la police et des lignes d’assistance téléphonique. Pour trop de femmes et d’enfants, le foyer peut être un lieu de peur et de maltraitance. Cette situation s’aggrave considérablement en cas d’isolement, comme les mesures de confinement imposées pendant la pandémie Covid-19 », a averti la Rapporteure spéciale des Nations Unies sur la violence contre les femmes, Dubravka Simonovic. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

Covid-19 : les conséquences sociales de la pandémie touchent durement les femmes.

Photo : ONU

Photo : ONU

Une semaine après que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a qualifié le Covid-19 de pandémie et alors que les gouvernements du monde entier prennent des mesures musclées pour tenter de freiner sa propagation, les conséquences sociales de la pandémie touchent durement les femmes. À l’échelle mondiale, celles-ci représentent 70% des travailleurs du secteur de la santé et des services sociaux, et assument trois fois plus de tâches domestiques que les hommes.  « La majorité des agents de santé étant des femmes, ce sont elles qui sont exposées aux plus hauts risques. La plupart d’entre elles sont également mères et s’occupent de membres de leur famille. La charge des responsabilités familiales, déjà disproportionnée en temps normal, continue de reposer sur elles. Les femmes se trouvent donc dans un état de stress considérable », a déclaré la Directrice exécutive d’ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka. Continuer la lecture

Près de 90 % des hommes/femmes dans le monde ont des préjugés envers les femmes : Une nouvelle analyse fournit des indices sur les « barrières invisibles » entre hommes et femmes, et sur la façon de les dépasser.

Photo : PNUD

Photo : PNUD

Quelles sont les dimensions de ces barrières invisibles ? Une nouvelle analyse suggère qu’elles entravent tous les aspects de la vie des femmes – notamment les foyers – et qu’elles sont construites autour de préjugés généralisés envers les femmes, partagés dans le monde entier par les femmes tout autant que les hommes. Telles sont les conclusions du nouvel Indice des normes sociales relatif à l’égalité des sexes publié aujourd’hui par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Basé sur des données provenant de 75 pays et couvrant plus de 80 % de la population mondiale, cet indice mesure la manière dont les opinions de la société portent atteinte à l’égalité des sexes dans des domaines tels que la politique, le travail et l’éducation.للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

Droits des femmes : « l’heure n’est plus à la complaisance », selon Michelle Bachelet  

Photo : ONU

Photo : ONU

« Nous devrions toujours célébrer Beijing, mais nous devons aussi nous rappeler que ce Plan d’action est inachevé », a déclaré mardi à Genève la cheffe des droits de l’homme de l’ONU. Lors d’un réunion-débat au Conseil des droits de l’homme de l’ONU pour marquer le 25ème anniversaire de la Plate-forme d’action de Beijing sur l’autonomisation des femmes, qui a été adoptée en 1995, Michelle Bachelet a ajouté que « l’heure n’est plus à la complaisance ». Selon Mme Bachelet, les risques de revers sont réels – et croissants. Si la Conférence de Beijing est reconnue comme un moment d’engagement collectif et fort en faveur des droits humains, vingt-cinq ans plus tard, le scénario est tout autre. A cet égard, elle note que « les droits des femmes sont menacés et attaqués » sur de nombreux fronts.  « Nous assistons à des retours en arrière et à la résurgence de récits contre l’égalité des sexes fondés sur une discrimination séculaire », a dit Mme Bachelet. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

منتدى حوكمة الإنترنت: الفجوة الرقمية بين الجنسين في اتساع وأكثر من 80% من سكان البلدان النامية يفتقرون إلى الإنترنت

الصورة : الأمم المتحدة

الصورة : الأمم المتحدة

قال الأمين العام للأمم المتحدة أنطونيو غوتيريش إن التكنولوجيا الرقمية تشكل التاريخ وتقع على عاتقنا مسؤولية جماعية لتوجيه هذه التقنيات بهدف زيادة الفوائد والتقليل من النتائج غير المقصودة والاستخدام الضار. وأوضح الأمين العام في حديثه في منتدى حوكمة الإنترنت في برلين، اليوم الثلاثاء، أننا لم نواكب ذلك حتى الآن، مشيرا إلى أن هناك نقص في الخبرة الفنية لدى صانعي السياسات، حتى في أكثر البلدان تقدما، مشددا على أن الاختراع يتجاوز وضع السياسات والاختلافات الرئيسية في الثقافة وأن طريقة التفكير تخلق المزيد من التحديات. وأكد غوتيريش من جديد على مسؤوليتنا الجماعية لرفع فوائد هذه التكنولوجيا إلى أقصى حد، وفي الوقت نفسه “إدارة المخاطر وتجنب العواقب غير المقصودة”. وقال أيضا إننا بحاجة إلى “أطر تنظيمية ذكية” معربا عن سروره لأن تتصدر أوروبا هذا المسار. غير أنه أشار إلى عجز كبير على المستوى الدولي، بما في ذلك حتى في أوروبا نفسها.  وقال إن ذلك “يعرض للخطر طموحنا المشترك من أجل الوصول إلى إنترنت حرة وآمنة ومفتوحة عالميا – عالم واحد، شبكة واحدة، رؤية واحدة”. ومشيرا إلى سقوط جدار برلين منذ 30 عاما، أسف الأمين العام لمواصلة بناء جدران ملموسة وافتراضية (على الإنترنت) لفصل الناس. Continuer la lecture

Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes : Déclaration de la Directrice exécutive à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre 2019

Si je pouvais faire exaucer un vœu, ce serait de supprimer totalement le viol. Mon souhait est d’obtenir la disparition d’une arme de guerre importante de l’arsenal des conflits, l’absence d’une évaluation quotidienne des risques pour les filles et les femmes dans les espaces publics et privés, la suppression d’une affirmation violente du pouvoir, un changement pour la société. Le viol n’est pas un acte éphémère isolé. Il meurtrit la chair et reste gravé dans la mémoire. Il peut avoir des conséquences non choisies qui changent la vie – une grossesse ou la transmission d’une maladie. Ses effets dévastateurs et durables s’étendent à de nombreuses personnes : la famille, les amis, les partenaires et les collègues. En situation de conflit comme en temps de paix, le viol pousse les femmes à quitter leur communauté par crainte d’être agressées ou stigmatisées du fait de leur statut de victimes. Continuer la lecture