Archives de catégorie : Fille

Le Secrétaire général de l’ONU : Message publié à l’occasion de la journée internationale pour  l’élimination de la violence à l’égard des femmes – 25 novembre 2020

Photo : ONU Femmes

Photo : ONU Femmes

La violence à l’égard des femmes et des filles représente un danger planétaire pour les droits humains. La pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19) est venue confirmer combien cette question était une urgence mondiale exigeant la prise de mesures par tous, à tous les niveaux et en tous lieux. Les retombées sociales et économiques de la pandémie jettent dans la pauvreté un nombre disproportionné de femmes et de filles. On constate une augmentation du risque de violences à leur égard. En avril de cette année, j’ai exhorté la communauté internationale à œuvrer pour mettre fin une fois pour toutes à la pandémie fantôme que constitue la violence fondée sur le genre. Je réitère et relance cet appel aujourd’hui. La communauté mondiale se doit d’écouter la voix et le vécu des femmes et des filles et de prendre en compte leurs besoins, en particulier ceux de celles qui ont survécu à des violences et de celles qui sont victimes de formes de discrimination multiples et croisées. Nous devons également privilégier le rôle moteur des femmes dans la recherche de solutions et associer les hommes à la lutte. رسالة الأمين العام باللغة العربية هنا Continuer la lecture

La Covid-19 pourrait pousser des millions de personnes à l’exploitation ou à l’esclavage (expert ONU)

© UNICEF/Alessio Romenzi

© UNICEF/Alessio Romenzi

La pandémie du nouveau coronavirus risque de pousser des millions d’enfants, de femmes et d’hommes vers des formes contemporaines d’esclavage et d’autres formes d’exploitation si les gouvernements n’agissent pas maintenant pour les protéger, a prévenu mercredi un Expert indépendant des droits de l’homme des Nations Unies. « Les niveaux historiques de sous-emploi ou de chômage, la perte des moyens de subsistance et les perspectives économiques incertaines sont quelques-unes des conséquences complexes de la pandémie de Covid-19 qui ont frappé le plus durement les plus vulnérables », a déclaré Tomoya Obokata, Rapporteur spécial sur les formes contemporaines d’esclavage, lors de la présentation de son rapport à la 45ème session du Conseil des droits de l’homme. Continuer la lecture

Vingt-cinq ans après la Conférence des femmes de Beijing, son importance reste intacte, selon ONU Femmes

Photo : ONU Femmes

Photo : ONU Femmes

Vingt-cinq ans exactement après la conférence mondiale historique de Beijing sur la promotion et l’égalité des femmes, « son importance reste intacte », a affirmé vendredi la cheffe de l’agence des Nations Unies pour l’autonomisation des femmes. « Nous avons vu la force et l’impact de l’activisme collectif croître et observé combien le multilatéralisme. et les partenariats sont importants pour trouver des solutions communes à des problèmes communs », a déclaré la Directrice exécutive d’ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, dans un communiqué de presse. Les délibérations de la Conférence en 1995 ont abouti à la Déclaration et au Programme d’action de Beijing, un programme portant sur 12 domaines critiques pour réaliser les droits fondamentaux des femmes et des filles. Sa pertinence durable « ne peut être surestimée aujourd’hui », a souligné Mme Mlambo-Ngcuka. للغة العربية، اضغط هنا Continuer la lecture

“Je continuerai à lutter contre les MGF pour protéger les femmes et les jeunes filles” – Dr. Morissanda Kouyaté, lauréat du Prix Mandela 2020

Dr. Morissanda Kouyaté, laureate Mandela Prize 2020

Dr. Morissanda Kouyaté, laureate Mandela Prize 2020

Le Dr. Morissanda Kouyaté vient d’être désigné co-lauréat du Prix Nelson Rolihlahla Mandela des Nations Unies 2020. En tant que directeur exécutif du Comité interafricain sur les pratiques traditionnelles néfastes (IAC), le Dr Kouyaté est une figure de proue des efforts visant à mettre fin à la violence contre les femmes en Afrique, les mutilations génitales féminines (MGF) notamment. Il s’est entretenu avec Franck Kuwonu d’Afrique Renouveau, entre autres, de son engagement contre les MGF, des progrès, et de l’importance du prix dans sa quête pour mettre fin aux MGF Continuer la lecture

L’ONU appelle à protéger la santé et les droits des femmes et des filles, une tâche rendue plus ardue par la Covid-19

Photo : UNFPA

Photo : UNFPA

En cette Journée mondiale de la population, célébrée chaque année le 11 juillet, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé à préserver les soins de santé sexuelle et procréative, à protéger la santé et les droits des femmes et des filles, et à mettre fin à la violence de genre. « La pandémie a rendu notre tâche beaucoup plus ardue, mais nous devons persévérer », a-t-il dans un message. La pandémie de Covid-19 aggrave en effet les inégalités et les vulnérabilités préexistantes, en particulier pour les femmes et les filles. « Alors que, dans de nombreux pays, la population est confinée et le système de santé mis à rude épreuve, la santé sexuelle et procréative est reléguée au second plan et la violence de genre est en augmentation », a noté le Secrétaire général. Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) prévoit que, si les mesures de confinement accompagnées de perturbations majeures des services de santé devaient se poursuivre pendant encore six mois, ce sont 47 millions de femmes qui, dans les pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire, risquent de ne pas pouvoir accéder à des moyens de contraception modernes, ce qui entraînerait 7 millions de grossesses non désirées. للغة العربية، اضغط هنا Continuer la lecture

Ralentir la propagation de la COVID-19 : comment protéger la santé et les droits des femmes et des filles

Photo : UNFPA

Photo : UNFPA

La crise de la COVID-19 a de graves répercussions sur les individus, les communautés et les économies du monde entier. Néanmoins, tout le monde n’est pas touché de la même manière. Les femmes, qui représentent la grande majorité des agents de santé de première ligne, sont exposées au coronavirus de façon disproportionnée, par exemple. Partout dans le monde, les chaînes d’approvisionnement sont confrontées à des perturbations qui ont une incidence sur la disponibilité des contraceptifs et les risques de grossesses non désirées s’en trouvent ainsi démultipliés. Alors que les pays adoptent des mesures de confinement et que les systèmes de santé peinent à faire face à la crise, les services de santé sexuelle et reproductive sont relégués au second plan et la violence basée sur le genre s’intensifie. Continuer la lecture

« Les hommes et garçons auteurs de violences contre les femmes et filles ne sont tout simplement pas des hommes »

Les hommes et les garçons qui « ferment les yeux » sur la violence à l’égard des femmes sont « complices », a déclaré la Vice-secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed. Pendant la crise du coronavirus, l’ONU a signalé une augmentation au niveau mondial de la violence domestique.  Le confinement exacerbe les tensions et le stress créés par les soucis de sécurité, de santé et d’argent. Il renforce par ailleurs l’isolement des femmes ayant un partenaire violent et les sépare des personnes et des ressources les plus à même de les aider. C’est la tempête idéale pour laisser libre cours aux comportements violents et dominateurs derrière les portes closes. De plus, les refuges pour les victimes de violence domestique ne sont pas toujours accessibles durant la pandémie, ces derniers étant souvent réquisitionnés pour renforcer les mesures d’urgence contre la Covid-19. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

كوفيد-19: اليونيسف تناشد الحكومات والجهات المانحة الحفاظ على الخدمات المنقذة لحياة النساء الحوامل والمواليد الجدد

الصورة : اليونسف

الصورة : اليونسف

116 مليون ولادة جديدة متوقعة في العالم في الأشهر التسعة التي تعقب إعلان كوفيد-19 جائحة، أي بعد 11 آذار/مارس، ويرى المواليد الجدد النور في دول تتعاظم المشاكل في أنظمتها الصحية وفي عالم لم يعد كالسابق ويمتاز بالتباعد الاجتماعي والحجر. جاء ذلك في بيان لمنظمة الأمم المتحدة للطفولة، اليونيسف، والذي يتزامن مع احتفال 128 دولة حول العالم بعيد الأم في شهر أيّار/مايو، إذ سيتم استقبال الأمهات الجدد وحديثي الولادة بواقع مرير وعالم يسوده الحجر ومنع التجوّل، كما أن المراكز الصحية مثقلة بجهود الاستجابة لجائحة كوفيد-19، مع وجود نقص في المواد والمستلزمات، وفي العاملين الصحيين والمتخصصين في مجال التوليد من بينهم القابلات، والذين تم إعادة نشرهم لعلاج مرضى كوفيد-19. عليهن تجهيز أنفسهنّ اليوم لاستقبال روح جديدة في عالم جديد يتوقع من الأمهات أن يكنّ خائفات من التوجه لمراكز الصحة — مديرة اليونيسف. وقالت المديرة التنفيذية لليونيسف، هنرييتا فور: “شرعت ملايين الأمهات في رحلة الأمومة في العالم الذي عرفنه سابقا. ولكن عليهن تجهيز أنفسهنّ اليوم لاستقبال روح جديدة في العالم الجديد، العالم الذي يتوقع من الأمهات أن يكنّ خائفات من التوجه لمراكز الصحة خوفا من الإصابة أو أمهات تفوتهنّ فرصة الحصول على الرعاية الصحية الطارئة بسبب الخدمات الصحية المثقلة والإغلاقات.” ودعت اليونيسف الحكومات والجهات المانحة إلى الحفاظ على الخدمات المنقذة للحياة للنساء الحوامل والمواليد الجدد. Continuer la lecture

Droits des femmes : les progrès limités pourraient être perdus à cause du Covid-19, avertit l’ONU

Les conséquences de la pandémie de Covid-19 affectent tout le monde mais sont plus marquées chez les femmes. Les progrès en matière d’égalité des sexes enregistrés ces dernières années risquent d’être anéantis, a averti jeudi le chef de l’ONU. 2020 devait être une année importante pour les droits des femmes. « Révolutionnaire », avait même dit l’ONU. Celle du 25ème anniversaire du Programme d’action de Beijing et de l’accélération des mesures en faveur de l’égalité des sexes. Mais en quelques mois, le coronavirus a contraint les Nations Unies à revoir à la baisse leurs ambitions dans ce domaine. « Avec la propagation de la pandémie de Covid-19, même les gains limités réalisés au cours des dernières décennies risquent d’être annulés », souligne un rapport de l’ONU publié ce jeudi. Selon ce rapport, près de 60% des femmes dans le monde travaillent dans l’économie informelle, gagnant moins, épargnant moins et risquant davantage de tomber dans la pauvreté en comparaison aux hommes. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

Le Secrétaire général : message vidéo sur les femmes et le Covid – 9 avril 2020

Photo: UNRIC/Cédric Sorel

Photo: UNRIC/Cédric Sorel

La pandémie de COVID-19 touche tout le monde, partout. Mais elle touche différents groupes différemment, aggravant les inégalités existantes. Les premières données indiquent que les taux de mortalité liés au COVID-19 pourraient être plus élevés chez les hommes. Mais la pandémie a des conséquences sociales et économiques dévastatrices pour les femmes et les filles. Aujourd’hui, nous publions un rapport qui montre comment le COVID-19 pourrait remettre en cause les modestes progrès faits en matière d’égalité des genres et de droits des femmes, et qui recommande des moyens de placer le leadership et les contributions des femmes au cœur des efforts de résilience et de redressement. Près de 60 % des femmes dans le monde travaillent dans l’économie informelle, gagnant moins, épargnant moins et risquant davantage de basculer dans la pauvreté. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture