Archives de catégorie : économie mondiale

Covid-19 : l’ONU lance un Observatoire sur les passages frontaliers afin d’assurer un transport efficace

Photo : Banque mondiale

Photo : Banque mondiale

La Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (UNECE) a appelé ce mardi à Genève tous les pays à faciliter la circulation des marchandises, en particulier des produits essentiels. « Dans toute la mesure du possible pendant cette pandémie de Covid-19, j’invite instamment tous les pays à utiliser pleinement les mécanismes de coopération internationale existants pour adopter des mesures coordonnées », a déclaré la Secrétaire exécutive de l’UNECE, Olga Algayerova, dans un communiqué de presse. Selon l’agence onusienne, des efforts spécifiques devraient être faits pour maintenir le transport de fret en transit pour les pays enclavés, qui sont déjà désavantagés et subissent des coûts plus élevés en raison de leur position géographique. « J’encourage également les Etats à utiliser activement les systèmes issus de nos différentes conventions et d’autres outils qui permettent l’échange d’informations électroniques sur le flux de marchandises à travers les frontières sans contact physique », a-t-elle ajouté Continuer la lecture

Les ministres africains des finances appellent à une riposte coordonnée contre le COVID-19 pour atténuer l’impact négatif sur les économies et la société

Les ministres africains des finances se sont réunis le 19 mars lors d’une conférence virtuelle pour un échange d’idées sur les efforts de leurs gouvernements respectifs en vue de faire face aux impacts sociaux et économiques du COVID-19. Ils font remarquer que même avant la pandémie de COVID-19, l’Afrique connaissait déjà un énorme déficit de financement dans les mesures et programmes de financement visant à réaliser les ODD et les cibles et objectifs de l’Agenda 2063. Les ministres soulignent que sans efforts coordonnés, la pandémie de COVID-19 aura des implications importantes et néfastes sur les économies africaines et la société dans son ensemble. Les prévisions économiques initiales dans la plupart des économies sont en moyenne, revues à la baisse de 2 à 3 points de pourcentage pour 2020 en raison de ladite pandémie. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

L’ONU lance une initiative pour mieux combattre les flux financiers illicites

Photo : PNUD UkraineLes Nations Unies ont lancé mardi une initiative destinée à aider les pays à travers le monde à mieux combattre les flux financiers illicites, la corruption, le blanchiment de capitaux et l’évasion fiscale dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Tijjani Muhammad-Bande, et la Présidente du Conseil économique et social (ECOSOC), Mona Juul, ont annoncé l’établissement d’un groupe d’experts de haut niveau sur la responsabilité, la transparence et l’intégrité financières. « La mobilisation d’un financement suffisant est essentielle pour accélérer les progrès vers la réalisation du Programme 2030 et l’éradication de la pauvreté. Le manque d’intégrité financière a un impact sur la capacité de chaque pays à mobiliser des ressources au niveau national. Il s’agit d’un problème transfrontalier qui nécessite une action multilatérale inclusive », a déclaré M. Muhammad-Bande lors de la présentation de cette initiative devant les Etats membres. للغة العربية، اضغط هنا Continuer la lecture

Davos : dans un monde incertain et instable, Guterres plaide pour une mondialisation équitable

Photo : Forum économique mondial-Davos/Boris Baldinger

Photo : Forum économique mondial-Davos/Boris Baldinger

Au Forum économique mondial, à Davos, en Suisse, le chef de l’ONU a rappelé jeudi les quatre menaces auxquelles l’humanité est confrontée : la guerre climatique, une mondialisation injuste, les tensions géopolitiques et le côté obscur du numérique. Intervenant à Davos, sur « l’état du monde », le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a tout d’abord mis en garde contre les conséquences du changement climatique. « Nous serons détruits par le changement climatique, pas la planète », a dit M. Guterres devant un parterre de responsables gouvernementaux, de dirigeants d’entreprises et de leaders de la société civile rassemblés dans la ville suisse. Pour le chef de l’ONU, cette menace de destruction de l’humanité est « une indication claire que nous devons absolument changer de cap ». للغة العربية، اضغط هنا Continuer la lecture

D’après l’ONU, les perspectives de croissance économique pour l’année 2020 dépendent de la résorption des différends commerciaux et des incertitudes : Cette année, les revenus par habitant devraient stagner ou baisser dans un pays sur cinq

Photo : UN DESA

Photo : UN DESA

Minée par des différends commerciaux prolongés, l’économie mondiale a enregistré sa croissance la plus faible en une décennie, baissant à 2,3 pour cent en 2019.  Cependant, d’après le rapport « Situation et perspectives de l’économie mondiale » des Nations Unies pour l’année 2020 publié aujourd’hui, si les risques sont maîtrisés, l’activité économique mondiale pourrait repartir légèrement à la hausse en 2020. D’après ce rapport, si une croissance de 2,5 pour cent est possible en 2020, une recrudescente des tensions commerciales, de la crise financière, ou une escalade des tensions géopolitiques pourrait saborder la reprise.  Selon des prévisions pessimistes, la croissance mondiale pourrait ralentir pour se situer à seulement 1,8 pour cent cette année.  Un ralentissement prolongé de l’activité économique mondiale pourrait considérablement entraver le développement durable, notamment l’atteinte des objectifs visant à éradiquer la pauvreté et à créer des emplois décents pour tous.  Dans le même temps, la généralisation des inégalités et l’aggravation de la crise climatique alimentent une grogne croissante dans plusieurs parties du monde. Continuer la lecture

La crise climatique affecte la qualité de vie des gens et alimente leur mécontentement (ONU)

Photo ONU/Rapport : Situation et perspectives de l'économie mondiale des Nations Unies pour l’année 2020

Photo ONU/Rapport : Situation et perspectives de l’économie mondiale des Nations Unies pour l’année 2020

La crise climatique, la persistance des fortes inégalités, et la hausse de l’insécurité alimentaire et de la sous-alimentation affectent la qualité de vie dans de nombreuses sociétés, alimentant ainsi le mécontentement populaire, a prévenu jeudi l’ONU dans son rapport sur la Situation et les perspectives de l’économie mondiale (WESP) pour l’année 2020. L’urgence de la transition énergétique continue d’être sous-estimée. Les experts économiques de l’ONU appellent à des « ajustements massifs » dans le secteur énergétique afin de lutter contre le changement climatique. « Les besoins énergétiques croissants du monde doivent être comblés par des sources d’énergie renouvelable ou des sources énergétiques à faibles émissions de carbone », rappellent-ils. A l’heure actuelle, le secteur énergétique représente environ les trois-quarts des émissions de gaz à effet de serre dans le monde.للغة العربية، اضغط هنا Continuer la lecture

Des scientifiques appellent à agir pour préserver les acquis du développement des dernières décennies

Photo : UN DESA

Photo : UN DESA

Il est encore possible d’éradiquer la pauvreté dans le monde mais seulement s’il y a un changement fondamental et rapide dans les relations entre l’homme et la nature et une réduction significative des inégalités sociales et de genre, selon un nouveau rapport des Nations Unies rendu public mercredi. Ce rapport rédigé par un groupe indépendant de scientifiques sera présenté au Sommet 2019 sur les objectifs de développement durable (ODD), fin septembre, à New York. Il permet de faire le point sur les progrès obtenus pour réaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030, qui a été adopté en 2015 par les Etats membres des Nations Unies. Intitulé L’avenir, c’est maintenant : la science au service du développement durable, le rapport conclut que le modèle de développement actuel n’est pas durable et que les progrès réalisés au cours des deux dernières décennies risquent d’être inversés par l’aggravation des inégalités sociales et des reculs potentiellement irréversibles dans l’environnement naturel qui nous nourrit. للغة العربية، يرجى النظر أسفل الصفحة Continuer la lecture

A l’occasion des 100 ans de l’OIT, la France appelle à une réforme du capitalisme et de la mondialisation

Photo : OIT/ILODans le cadre du centième anniversaire de l’Organisation internationale du travail (OIT), le Président français Emmanuel Macron a prononcé, mardi à Genève, un discours dénonçant les dérives du capitalisme. « Ces dernières décennies sont marquées par une crise profonde, économique, sociale, environnementale, politique et donc civilisationnelle qui nous impose de réagir », a affirmé le Président français devant les participants de la Conférence internationale du travail, qui a débuté lundi et doit durer jusqu’au 21 juin. A cette occasion, le chef de l’Etat français a lancé un appel en faveur de la réforme du capitalisme mais aussi de celle de la mondialisation pour résorber « les inégalités qui alimentent les extrêmes ». Un plaidoyer pour une mondialisation plus sociale pour éviter une nouvelle guerre. للنسخة العربية، يرجى النظر أسفل الصفحة Continuer la lecture

A Genève, Guterres plaide pour une réforme équitable et durable du commerce international

Photo : ONU

Si la contribution du commerce international à la croissance économique et au développement durable est indéniable, « la mondialisation a également alimenté les peurs et les angoisses », a déclaré vendredi le Secrétaire général de l’ONU devant le Conseil général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève. Dans ce discours, António Guterres a insisté sur la propagation « des sentiments anti-mondialisation chez ceux qui se sentent laissés pour compte », alors que les inégalités croissantes ont mis en évidence le fait que la mondialisation crée à la fois des gagnants et des perdants. Ces perceptions ont ainsi sapé la confiance entre les peuples et leurs institutions politiques et érodé le soutien social à des approches coopératives plus ouvertes dans de nombreux pays, riches et pauvres, a déclaré le chef de l’ONU Continuer la lecture

Face aux inégalités croissantes, l’ONU se bat pour un monde plus équitable

Résultat de recherche d'images pour "odd 10"

Photo : ODD 10

Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 – le plan d’action des Nations Unies pour un avenir meilleur et plus durable pour tous – appelle à une réduction des inégalités entre les pays et au sein de ceux-ci. Néanmoins, les inégalités mondiales augmentent. Alors, que peut-on faire?

L’inégalité, un « déséquilibre enraciné »

La question de l’inégalité a été soulevée à plusieurs reprises par l’ONU en janvier. Lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial à Davos, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a souligné que les progrès technologiques et la mondialisation ont engendré des « améliorations fantastiques » dans de nombreux domaines mais qu’ils ont aussi augmenté les inégalités et marginalisé des millions de personnes. Continuer la lecture