Archives de catégorie : Droits de l’homme

Covid-19 : une experte de l’ONU demande une meilleure protection des personnes âgées

Photo : ONU/ Des personnes âgées jouant aux échecs.

Photo : ONU/ Des personnes âgées jouant aux échecs.

La société a le devoir de faire preuve de solidarité et de mieux protéger les personnes âgées qui sont particulièrement vulnérables à la pandémie de Covid-19, a déclaré vendredi une expert des droits de l’homme des Nations Unies. « Les rapports faisant état de personnes âgées abandonnées dans des maisons de soins ou de cadavres trouvés dans des maisons de soins sont alarmants. C’est inacceptable », a déclaré Rosa Kornfeld-Matte, Experte indépendante des Nations Unies sur la jouissance de tous les droits de l’homme par les personnes âgées. « Nous avons tous l’obligation de faire preuve de solidarité et de protéger les personnes âgées contre de tels préjudices ». « Les personnes âgées ne sont pas seulement confrontées à un risque de décès disproportionné, mais elles sont également menacées par le Covid-19 en raison de leurs besoins en matière de soins ou du fait qu’elles vivent dans des environnements à haut risque tels que les institutions », a ajouté l’experte. Continuer la lecture

Covid-19 : l’UNESCO lance une coalition pour assurer la #ContinuitéScolaire

Alors que 87% de la population scolaire et étudiante mondiale est touchée par les fermetures d’établissements dues à la pandémie de Covid-19, l’UNESCO a lancé une ‘Coalition mondiale pour l’éducation’ afin d’aider les États à développer les meilleures solutions d’enseignement à distance et à atteindre les enfants et les jeunes les plus à risque. Plus de 1,5 milliard d’apprenants dans 165 pays sont concernés par les fermetures d’établissements scolaires et universitaires, selon des données mises à jour le 26 mars. « Jamais auparavant nous n’avions été témoins d’une perturbation de l’éducation à cette échelle », a déclaré la Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Audrey Azoulay.  « Le partenariat est la seule façon d’aller de l’avant. Cette Coalition est un appel à une action coordonnée et innovante pour débloquer des solutions qui ne soutiendront pas seulement les élèves et les enseignants maintenant, mais aussi tout au long du processus de redressement, en mettant l’accent sur l’inclusion et l’équité », a-t-elle ajouté. Continuer la lecture

Covid-19 : les États doivent combattre la violence domestique aggravée par les restrictions (experte de l’ONU)

Photo : UNICEF

Photo : UNICEF

Les mesures restrictives adoptées dans le monde entier pour lutter contre la COVID-19 intensifient le risque de violence domestique. Les gouvernements doivent défendre les droits fondamentaux des femmes et des enfants et proposer des mesures urgentes aux victimes de cette violence, a déclara vendredi une experte des droits de l’homme des Nations Unies. « Il est très probable que les taux de violence domestique généralisée augmenteront, comme le suggèrent déjà les premiers rapports de la police et des lignes d’assistance téléphonique. Pour trop de femmes et d’enfants, le foyer peut être un lieu de peur et de maltraitance. Cette situation s’aggrave considérablement en cas d’isolement, comme les mesures de confinement imposées pendant la pandémie Covid-19 », a averti la Rapporteure spéciale des Nations Unies sur la violence contre les femmes, Dubravka Simonovic. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

L’ONU appelle à l’allègement des sanctions visant certains Etats pour mieux lutter contre le Covid-19

Photo : ONU

Photo : ONU

Les sanctions sectorielles de grande envergure doivent être réévaluées de toute urgence dans les pays faisant face à la pandémie de coronavirus, en raison de leur incidence potentiellement négative sur le secteur de la santé et sur les droits de l’homme, a déclaré mardi la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet. « Il est primordial d’éviter l’effondrement du système médical de tout pays, compte tenu de l’impact explosif que cela aura sur le nombre de décès, la souffrance et la contagion généralisée », a déclaré Mme Bachelet. « En cette période cruciale, tant pour des raisons de santé publique mondiale que pour appuyer les droits et la vie de millions de personnes dans ces pays, les sanctions sectorielles doivent être assouplies ou suspendues. Dans ce contexte de pandémie mondiale, entraver les efforts médicaux dans un pays accroît les risques pour nous tous ». Continuer la lecture

Covid-19 : la santé des personnes repose sur l’accès aux soins mais aussi à l’information (experts)

Photo : ONU

Photo : ONU

Les gouvernements doivent promouvoir et protéger l’accès et la libre circulation des informations pendant la pandémie de Covid-19, ont souligné jeudi plusieurs experts internationaux. La pandémie de Covid-19 a causé des perturbations croissantes dans tous les domaines et celui des libertés d’expression et des médias n’y fait pas exception. « Nous partageons la grave préoccupation des gens partout dans le monde face à la pandémie de Covid-19 », ont déclaré dans un communiqué commun David Kaye, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la promotion et la protection du droit à la liberté d’opinion et d’expression; Harlem Désir, Représentant de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour la liberté des médias, et Edison Lanza, Rapporteur spécial de la Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH) pour la liberté d’expression. Continuer la lecture

Le logement, une question « de vie ou de mort » face à la pandémie de Covid-19 (expert)

Photo : ONU

Photo : ONU

Alors que les gouvernements du monde entier comptent sur les gens pour rester chez eux afin d’empêcher la propagation du nouveau coronavirus, ils doivent prendre des mesures urgentes pour empêcher quiconque de devenir sans-abri et garantir l’accès à un logement convenable à ceux qui n’en ont pas, a déclaré une experte de l’ONU. « Le logement est devenu la protection première contre le coronavirus. Le domicile a rarement autant été une question de vie ou de mort », a déclaré Leilani Farha, la Rapporteure spéciale des Nations Unies sur le droit à un logement convenable. Continuer la lecture

Coronavirus : le Conseil des droits de l’homme de l’ONU suspend sa session dès demain vendredi

Photo : Conseil des Droits de l'Homme

Photo : Conseil des Droits de l’Homme

Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a décidé jeudi de suspendre sa session dès le vendredi13 mars en raison de la pandémie du nouveau coronavirus. « Par une décision prise à la mi-journée sur proposition du bureau, le Conseil a convenu de suspendre jusqu’à nouvel ordre sa 43e session à compter de demain, vendredi 13 mars, au soir, dans le cadre des mesures de prévention de la propagation du Covid-19 », a déclaré sa Présidente, l’Ambassadrice autrichienne Elisabeth Tichy-Fisslberger, devant les délégations des Missions permanentes auprès de l’ONU à Genève. « Tous les débats restants en plénière sont reportés à la reprise de la 43ème session », a-t-elle ajouté. La décision a été prise notamment en raison de l’évaluation récente de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a qualifié mercredi le nouveau coronavirus de « pandémie ». Continuer la lecture

Le Système des Nations Unies en Tunisie célèbre la journée internationale des Femmes – 8 mars

Mme Lila Pieters, Coordonnatrice Résidente a.i du Système des Nations Unies en Tunisie

Mme Lila Pieters, Coordonnatrice Résidente a.i du Système des Nations Unies en Tunisie

Nous célébrons le 8 mars, dans une année charnière pour les droits des femmes, vingt-cinq ans après la Déclaration et le Programme d’action de Beijing qui a défini le chemin à prendre pour parvenir à l’égalité des sexes, depuis le monde a connu des progrès remarquables. Le Système des Nations Unies en Tunisie, célèbre la journée internationale des femmes avec une fierté des acquis des femmes dans le monde mais celle des Tunisiennes et Tunisiens en particulier. Un long trajet était parcouru par l’ensemble des acteurs de la démocratie ou l’Etat Tunisien n’a cessé de renouveler ses engagements en matière de lutte contre les discriminations et pour la promotion des droits des femmes. Le cadre légal dont se réjouit aujourd’hui les femmes et les petites filles à travers la nouvelle constitution et la promulgation des lois, spécifiquement la Loi organique n° 58 relative à l’élimination des violences faites des femmes, est le fruit des efforts conjugués entre la classe politique, la société civile et les citoyens. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

25 femmes africaines, leaders à l’ONU : A l’occasion de la Journée mondiale des femmes qui est célébrée chaque année le 8 mars, ONU info vous propose de découvrir 25 femmes leaders africaines qui œuvrent aux Nations Unies en faveur d’un monde meilleur.

1/ Amina J. Mohammed, du Nigéria Vice-Secrétaire générale des Nations Unies

1/ Amina J. Mohammed, du Nigéria Vice-Secrétaire générale des Nations Unies

1/ Amina J. Mohammed, du Nigéria, Vice-Secrétaire générale des Nations Unies. Amina J. Mohammed est la numéro deux du Secrétariat des Nations Unies depuis janvier 2017. A 58 ans, elle aide à gérer les opérations du Secrétariat, à promouvoir le rôle des Nations Unies dans les domaines économique et social et à renforcer l’Organisation en tant que centre de la politique et de l’assistance pour le développement. Elle a occupé auprès du précédent Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, les fonctions de Conseillère spéciale pour la planification du développement après 2015 et a, à ce titre, joué un rôle déterminant dans l’élaboration du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et, en particulier, des Objectifs de développement durable (ODD). Avant d’être nommée Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Mme Mohammed a été Ministre de l’environnement du Nigéria de novembre 2015 à décembre 2016. « Ma fiche de poste est simple : construire un monde où chaque fille et chaque garçon dispose des outils et de l’appui pour faire de ses rêves une réalité », a-t-elle déclaré en 2017. Continuer la lecture

Message du Secrétaire général, 8 mars 2020 : L’égalité des genres est essentiellement une question de pouvoir.

Photo : ONU Femmes

Photo : ONU Femmes

Il est indispensable de transformer l’équilibre des pouvoirs. C’est une question de droits humains, d’épanouissement personnel, de santé et de bien-être. C’est aussi essentiel pour venir à bout de certains des problèmes les plus douloureux et les plus épineux de notre temps. La misogynie sévit partout : les femmes se voient qualifiées d’hystériques ou d’instables, elles sont jugées quotidiennement sur leur apparence, les mythes et tabous entourant leurs fonctions corporelles ont la vie dure, et à cela s’ajoutent la manie qu’ont les hommes de vouloir tout expliquer et la tendance à jeter le blâme sur les victimes. La participation des femmes à la direction des processus de médiation et de paix et à la prise de décisions est gage d’une plus grande durabilité et viabilité de la paix. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture