Archives de catégorie : Droits de l’homme

Le Bureau du HCDH salue l’initiative du gouvernement tunisien de publier le rapport final de l’Instance Vérité et Dignité dans le Journal Officiel

Photo : CINU Tunis

Photo : CINU Tunis

Le Bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) en Tunisie se félicite de l’initiative prise par le gouvernement tunisien de publier le rapport final de l’Instance Vérité et Dignité dans le Journal Officiel de la République tunisienne, dans le cadre des efforts déployés par la Tunisie pour la mise en œuvre effective du processus de justice transitionnelle. Au lendemain de la révolution, la Tunisie s’est engagée dans un processus global de justice transitionnelle, intégrant les quatre piliers suivants : la vérité, la justice, la réparation et les garanties de non-répétition dans l’objectif de traiter les violations des droits de l’homme commises dans le passé. A la fin de son mandat en décembre 2018, l’Instance Vérité et Dignité a rendu son rapport final et suggère des recommandations spécifiques pour de nécessaires réformes législatives, réglementaires, institutionnelles, de pratiques et autres permettant de prévenir, dans le futur, la répétition des violations commises. للغة العربية، اضغط هنا Continuer la lecture

Une résolution du Conseil des droits de l’homme condamne « le racisme systémique »

Photo : ONU

Photo : ONU

Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU (CDH), a adopté unanimement vendredi à Genève, une résolution condamnant le racisme systémique et les violences policières. « Par cette résolution, le Conseil condamne fermement les pratiques raciales discriminatoires et violentes perpétrées par les forces de l’ordre à l’encontre des Africains et des personnes d’origine africaine », dit le texte adopté par consensus. En condamnant en outre « le racisme structurel dans le système de justice pénale », la résolution demande au Conseil d’examiner « les événements ayant provoqué la mort de George Floyd et d’autres Africains et personnes d’origine africaine, dans le but de contribuer à établir les responsabilités et faire justice aux victimes ». للغة العربية، أضغط هنا Continuer la lecture

Un milliards d’enfants sont victimes de violences chaque année, l’ONU appelle à les protéger 

Photo : UNICEF

Photo : UNICEF

Chaque année, un enfant sur deux dans le monde est victime d’actes de violence physique, sexuelle ou psychologique qui entraînent des traumatismes, des handicaps voire son décès, parce que les pays ne parviennent à appliquer les stratégies établies pour les protéger, selon un nouveau rapport publié jeudi par plusieurs entités de l’ONU. « Les enfants ne doivent être victimes de violence sous aucun prétexte. Nous disposons d’outils fondés sur des bases factuelles pour prévenir cette violence et nous appelons tous les pays à les utiliser. Il est essentiel de préserver la santé et le bien-être des enfants pour préserver la santé et bien-être de tous, aujourd’hui et à l’avenir », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. Continuer la lecture

ليبيا: خبراء أمميون يدعون إلى التحقيق في الانتهاكات المتعلقة بأنشطة المرتزقة في البلاد

الصورة: الأوشا

الصورة: الأوشا

حذر خبراء أمميون* من أن الاعتماد على الجهات الفاعلة الأجنبية ساهم في تصعيد النزاع في ليبيا، وقوض احتمالات التوصل إلى حل سلمي، وألقى بتداعيات مأساوية على السكان المحليين. وأعرب فريق الأمم المتحدة العامل المعني بمسألة استخدام المرتزقة، في بيان صدر اليوم الأربعاء، عن انزعاجه من التقارير المنتشرة حول استخدام المرتزقة والجهات الفاعلة ذات الصلة، خاصة منذ بدء هجوم الجيش الوطني الليبي بهدف الاستيلاء على العاصمة طرابلس في نيسان/ أبريل 2019. ووصف كريس كواجا، رئيس مجموعة العمل استخدام المرتزقة بأنه خرق لحظر الأسلحة الحالي الذي فرضه مجلس الأمن، والذي يتضمن حظرا على توفير أفراد المرتزقة المسلحين، فضلا عن أنه يعد انتهاكا للاتفاقية الدولية لمناهضة تجنيد المرتزقة واستخدامهم وتمويلهم وتدريبهم والتي تعد ليبيا طرفا فيها. وأشار الفريق إلى أن كلا من حكومة الوفاق الوطني والجيش الوطني الليبي اعتمدا على رعايا دول ثالثة لدعم العمليات العسكرية، بما في ذلك الأفراد العسكريون الروس، والمرتزقة السوريون والتشاديون والسودانيون. Continuer la lecture

كبار مسؤولي الأمم المتحدة المنحدرين من أصل أفريقي يدعون إلى فعل المزيد للقضاء على العنصرية

الصورة: الأمم المتحدة

الصورة: الأمم المتحدة

وقع اثنان وعشرون وكيلا من وكلاء الأمين العام للأمم المتحدة وكبار القادة في المنظمة الذين يعملون مباشرة تحت قيادة الأمين العام أنطونيو غوتيريش، من الأفارقة أو الذين ينحدرون من أصل أفريقي، على بيان شخصي شديد اللهجة نشر يوم الجمعة، معربين عن غضبهم من العنصرية المنتشرة والمنهجية، مسلطين الضوء على الحاجة إلى “تجاوز مجرد إدانة العنصرية وفعل المزيد” للقضاء عليها. ومن بين الموقعين رؤساء رفيعو المستوى لوكالات أممية، مثل د. تيدروس غيبريسوس رئيس منظمة الصحة العالمية، وينيا بيانييما المديرة التنفيذية لبرنامج الأمم المتحدة المشترك المعني بفيروس نقص المناعة البشرية / الإيدز، وناتاليا كانم التي تدير صندوق الأمم المتحدة للسكان. ويُستهل البيان باستحضار وفاة جورج فلويد، الرجل الأمريكي الأفريقي الذي توفي بعد أن ركع ضابط من شرطة مينيابوليس على رقبته لأكثر من ثماني دقائق. ويقول البيان: “أنين يائس يتوق لأم رحلت عن هذه الدنيا منذ فترة طويلة، قادم من أحشاء الإنسانية الهشة. يلهث لالتقاط أنفاسه. يستجدي الرحمة. العالم أجمع سمع الصرخة المأساوية”. مشيرا إلى “الصدمة العميقة والمعاناة فيما بين الأجيال” التي نجمت عن الظلم العنصري، لا سيما ضد المنحدرين من أصل أفريقي، فإن مقال الرأي الذي كتبه المسؤولون الأمميون بصفتهم الشخصية، يعلن أن الوقت قد حان لتجاوز مجرد إدانة أعمال العنصرية، التي وصفها المقال بأنها “آفة عالمية دامت على مر القرون”. Continuer la lecture

Covid-19 : les Etats doivent protéger les droits des migrants (experts de l’ONU)

Photo: Union Européenne

Photo: Union Européenne

Des experts des droits de l’homme indépendants des Nations Unies ont appelé les États à protéger les droits des migrants et de leurs familles, quel que soit leur statut migratoire, pendant et après la pandémie de Covid-19. « Les droits des travailleurs migrants dans le monde, en particulier ceux des secteurs essentiels, doivent être garantis et des mesures doivent être prises pour protéger leur santé », ont déclaré mardi Can Ünver, Président du Comité des Nations Unies sur les travailleurs migrants, et Felipe González Morales, Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits humains des migrants. « Des milliers de migrants sont actuellement bloqués aux frontières du monde entier, en Asie, en Afrique, dans les Amériques ou en mer sur les côtes de l’Europe », ont rappelé les experts, qui ont également annoncé la publication en ligne d’une note d’orientation commune sur les conséquences de la pandémie de Covid-19 sur les droits humains des migrants. Continuer la lecture

Covid-19 en Afrique : Michelle Bachelet et Solomon Dersso appellent à éviter une catastrophe  

Les chefs des droits de l’homme de l’ONU et de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) ont averti mercredi que des dizaines de millions de personnes pourraient se trouver démunies en Afrique en raison de la Covid-19. Selon Michelle Bachelet, Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), et Solomon Dersso, Président de la CADHP, l’impact économique du nouveau coronavirus pourrait avoir « des conséquences catastrophiques sur les droits de l’homme ». Sur le continent africain, la pauvreté, le manque de protection sociale, l’accès limité à l’eau, les mauvaises infrastructures d’assainissement, la charge des maladies préexistante, les situations de conflit et les systèmes de santé surchargés et mal équipés créent un risque accru de propagation de la pandémie. Et ses conséquences sont potentiellement désastreuses sur la santé et la vie des populations. Continuer la lecture

L’ONU exhorte à s’unir contre la haine et la violence qui visent les personnes LGBTI

Photo : ONU

Photo : ONU

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé les peuples du monde à soutenir le droit de vivre libres et égaux, dans un message publié dimanche à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie. Cette commémoration intervient alors que le monde continue à lutter contre la pandémie de la Covid-19 qui a accru la vulnérabilité des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI). « Déjà confrontées à des préjugés, des attaques et des meurtres simplement pour ce qu’elles sont ou ce qu’elles aiment, de nombreuses personnes LGBTI doivent faire face à une stigmatisation accrue du fait du virus, ainsi qu’à de nouveaux obstacles lorsqu’elles cherchent à se faire soigner », a déclaré M. Guterres. Continuer la lecture

Covid-19 : l’ONU met en garde contre les risques accrus pour les victimes de la traite des êtres humains

Photo : UNICEF

Photo : UNICEF

Les mesures visant à freiner la propagation du coronavirus exposent les victimes de la traite des êtres humains à une nouvelle exploitation et limitent leur accès aux services essentiels, a mis en garde mercredi l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC). Le confinement, les restrictions de voyage, les limitations de travail et les réductions de ressources ont un impact négatif et souvent dangereux sur la vie de ces personnes déjà vulnérables. « Alors que le Covid-19 restreint les déplacements, détourne les ressources des forces de l’ordre et réduit les services sociaux et publics, les victimes de la traite des êtres humains ont encore moins de chances de s’échapper et de trouver de l’aide. Alors que nous travaillons ensemble pour vaincre cette pandémie mondiale, les pays doivent maintenir les abris et les permanences téléphoniques ouverts, protéger l’accès à la justice et empêcher les personnes plus vulnérables de tomber entre les mains du crime organisé », a déclaré la Directrice exécutive de l’ONUDC, Ghada Waly, dans un communiqué de presse. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

Le Covid-19 risque d’aggraver le fléau de l’esclavage moderne, alerte un expert de l’ONU

Photo : UNICEF

Photo : UNICEF

Les graves conséquences socio-économiques du Covid-19 risquent d’aggraver le fléau de l’esclavage moderne, qui touchait déjà plus de 40 millions de personnes avant la pandémie mondiale, a mis en garde, ce mardi à Genève, un expert indépendant de l’ONU. Face à l’urgence sanitaire actuelle, le Rapporteur spécial sur les formes contemporaines d’esclavage a donc exhorté les États à identifier ceux qui courent le plus grand risque de dériver vers des emplois d’exploitation et à renforcer leur protection par des garanties politiques. « Si aucune mesure n’est prise à cet égard, il y a un risque que beaucoup plus de personnes soient poussées à l’esclavage maintenant et à long terme », a mis en garde Tomoya Obokata. L’expert indépendant a invité les gouvernements du monde entier à renforcer la protection des personnes les plus vulnérables qui peuvent être à la merci d’emplois exploités. Continuer la lecture