Archives de catégorie : drogue

26 جوان: التقرير العَالمي للمُخدِرات لعَام 2020 الصَادِر عَن مكتَب الأمم المتحِدة المعني بالمخدِرات والجريمة – تزايد تَعاطي المخدِرات على الصَعيد العالمي

الصورة : التقرير العَالمي للمُخدِرات لعَام 2020 الصَادِر عَن مكتَب الأمم المتحِدة المعني بالمخدِرات والجريمة

الصورة : التقرير العَالمي للمُخدِرات لعَام 2020 الصَادِر عَن مكتَب الأمم المتحِدة المعني بالمخدِرات والجريمة

فيينا (النمسا)، 26 جوان 2020 – إستَخدم حَوالي 269 مليون شَخصاً المخدِرات في جَميع أنحاء العالم خِلال عام 2018، وهو ما يَزيد بنِسبة 30 في المائة عَن عام 2009، بينَما يُعاني أكثر من 35 مليون شَخصاً مِن إضطِرابات تَعاطي المخدِرات، وذلك وِفقاً للتقرير العالمي الأخير عَن المخدِرات الذي صَدر اليَوم عَن مكتب الأمم المتحِدة المعني بالمخدِرات والجريمة (UNODC) مُتَضَمِناً كذلك تَحليلاً عَن تأثير جَائحة كوفيد-19 على أسواق المخدِرات. وعَلى الرغم من أن تأثير الجائحة غَير مَعروف تماماً حتى الآن، فقَد تَسبَبت القيود الحدودية والقيود الأخرى المرتبطة بالتَصَدي لها في نَقص فِعلي في المخدِرات في الشوارع، مما أدى إلى زِيادة الأسعَار وانخِفاض في دَرجة النقاء. ويذكُر التقرير أن إرتفاع مُعَدلات البَطَالة وانخِفاض الفُرص التي يُسبِبها الوباء مِن المحتمَل أن يؤثران بشَكل مُتَفَاوت عَلى مَن هُم أكثر فَقراً مما يَجعلهم أكثر عُرضة لتعاطي المخدِرات، وكذلك العمل في زراعتها وتَهريبها من أجل كَسب المال. إن الفئات الضَعيفة والمهمَشَة والشبَاب والنِساء والفقَراء يَدفعون ثَمن مُشكلة المخدِرات العالمية. وقد صَرحَت غَادة وَالي، المدِيرة التَنفيذية لمكتب الأمم المتحِدة المعني بالمخدِرات والجريمة، إن أزمة كوفيد-19 والانكِماش الاقتِصادي يُهدِدان بمضَاعفَة مَخاطِر المخدِرات، عِندما تكون أنظِمتنا الصِحية والإجتِماعية على حَافة الهاوِية وتُكافِح مُجتمعاتِنا مِن أجل التأقلُم. “نَحتاج إلى أن تُظهِر جَميع الحكومَات تَضامُناً أكبَر وأن تُقدِم الدَعم، إلى البلدان النامية أكثَر مِن أي شَيء آخر، للتَصدي إلى الاتجار غَير المشروع بالمخدِرات وتَقديم الخدمَات القائمة على الأدِلة للاضطِرابات الناجمة عَن تَعاطي المخدِرات والأمراض ذات الصِلة، حتى نَتَمكن مِن تَحقيق أهدَاف التَنمية المستَدامة وتَعزيز العَدالة ولا نَترك أحداً بالخلف. “For the English version, Here Continuer la lecture

Durant la crise du Covid-19, la solidarité est plus que jamais nécessaire pour lutter contre l’augmentation de la menace posée par les drogues illicites pour les personnes les plus démunies et vulnérables. Par Ghada Waly, Directrice exécutive de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime

Photo : Ghada Waly est la directrice exécutive de l'ONUDC

Photo : Ghada Waly est la directrice exécutive de l’ONUDC

La consommation de drogues est en augmentation et les drogues illicites disponibles sont plus nombreuses que jamais. La crise du COVID-19 a mis en évidence nos fragilités, avec des systèmes de santé en surchauffe et des filets de protection sociale toujours plus tendus. Le ralentissement économique provoqué par cette pandémie mondiale pourrait pousser davantage de personnes vers la toxicomanie, le trafic de drogue et la criminalité qui y est liée. Ce n’est pas nouveau. Lors de la récession mondiale qui a suivi la crise financière de 2008, les consommateurs de drogues ont cherché des substances de synthèse moins chères et les modes de consommation se sont déplacés vers l’injection de drogues, tandis que les gouvernements réduisaient les budgets dédiés à la lutte contre la consommation de drogues. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

Rapport de l’Organe international de contrôles des stupéfiants (OICS) : L’alcool et le tabac chez les jeunes peuvent conduire à la consommation d’opiacés à l’âge adulte (ONU)

Photo : UNICEF

Photo : UNICEF

Il est important de mettre en œuvre des politiques nationales et des services pour protéger les enfants et les adolescents, filles et garçons, des substances psychoactives, a averti jeudi l’Organe international de contrôles des stupéfiants (OICS) dans un nouveau rapport. « Nous sommes dans une situation où nous avons de plus en plus de problèmes avec la cocaïne, les méthamphétamines, le cannabis et le fentanyl », a alerté Bernard Leroy, membre de l’OICS. L’OICS insiste sur le fait que les substances psychoactives ont, chez les jeunes, des effets différents et plus prononcés que chez les adultes. Les jeunes sont particulièrement vulnérables aux effets à long terme de ces substances, en raison de leur développement physiologique, social et affectif. « Plus la consommation d’alcool, de tabac et de cannabis commence précocement entre 16 et 19 ans, plus le risque d’usage d’opiacés et de cocaïne à l’âge adulte est élevé », signale le Rapport de l’OICS, ajoutant que l’âge de la première prise est un sujet de préoccupation majeur. Continuer la lecture

Message du Secrétaire général de l’ONU à l’occasion de la Journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues – 26 juin 2019

Photo : ONU

Photo : ONU

Le problème mondial de la drogue est l’un des défis les plus graves auxquels nous faisons face. Il a de vastes répercussions sur la santé et le bien-être des personnes, des familles et des collectivités, ainsi que sur la sécurité et le développement durable des nations. Il est donc indispensable de prévenir et de traiter le problème de la drogue dans toute sa complexité afin d’honorer l’engagement fondamental pris au niveau mondial et inscrit dans les objectifs de développement durable : ne laisser personne de côté. Les pays ont beau avoir des priorités différentes, la communauté internationale poursuit un objectif commun, à savoir protéger la sécurité et le bien-être de chacun, tout en œuvrant pour le progrès et la dignité de tous. Je me félicite du thème de cette Journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues – « la santé pour la justice, la justice pour la santé », qui met en avant l’importance d’une démarche d’ensemble, englobant la santé, les droits de la personne, la justice pénale et les services sociaux. للنسخة العربية، يرجى النظر أسفل الصفحة Continuer la lecture

A l’ONU, 129 dirigeants mondiaux s’engagent à lutter conjointement contre le fléau de la drogue

Photo ONU :Les Etats-Unis, réprésentés par le Président Donald Trump (à droite), ont organisé à l’ONU une réunion sur la lutte contre la drogue, en présence du Secrétaire général de l’ONU António Guterres (à gauche).

129 pays se sont joints lundi au Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, pour lancer un appel mondial à la lutte contre le fléau de la drogue, avec l’objectif de réduire la demande, perturber les voies d’approvisionnement, renforcer la coopération internationale et améliorer le traitement des personnes tombées en dépendance. « La situation est alarmante » , a déclaré M. Guterres. « La production mondiale d’opium, ainsi que la fabrication de cocaïne, n’ont jamais été aussi élevées ». « Ces dernières années, a-t-il précisé, environ 31 millions de personnes dans le monde ont eu besoin d’un traitement médical en raison de leur usage de stupéfiants et quelque 450.000 personnes meurent chaque année de surdoses ou de problèmes de santé liés aux drogues ». Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

L’ONU appelle les Etats à lutter davantage contre la corruption pour maintenir la paix internationale

Photo : ONU António Guterres devant le Conseil de Sécurité.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé lundi les Etats à faire davantage pour lutter contre la corruption dans le cadre des efforts pour maintenir la paix et la sécurité internationale, lors d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée à cette question. « Nous devons tous faire davantage pour lutter contre la corruption, renforcer la gouvernance et mettre en place des institutions fiables qui garantissent la probité et le progrès pour tous », a déclaré M. Guterres devant les membres du Conseil. Continuer la lecture

Toxicomanie : les actions de prévention doivent être accompagnées de traitements adaptés (OICS)

Photo : ONU

L’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) a appelé jeudi les gouvernements à investir davantage dans le traitement et la réadaptation des usagers de drogue plutôt que de se concentrer uniquement sur la prévention. Dans son rapport annuel pour 2017 présenté jeudi, l’OICS rappelle que la grande majorité des usagers de drogue n’ont pas accès aux services de traitement de la toxicomanie. Les besoins en matière de traitement et de réadaptation dépassent largement la disponibilité des services correspondants. Version arabe en bas de la page. Continuer la lecture

Message du Président de l’Organe international de contrôle des stupéfiants Mr Viroj Sumyai – rapport 2017

Photo : OICS

Chaque année, la situation mondiale en matière de drogues devient plus complexe. L’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) est chargé de surveiller l’application des traités internationaux relatifs au contrôle des drogues par les États et d’aider les gouvernements à assurer la disponibilité des stupéfiants et des substances psychotropes à des fins médicales et scientifiques tout en en empêchant le détournement et l’abus. Au vu de la recherche et de la documentation reposant sur des données factuelles, l’OICS prie instamment les gouvernements d’adopter en matière de drogues des politiques humaines et équilibrées suivant une approche fondée sur les droits de l’homme, de mettre en œuvre les conventions internationales relatives au contrôle des drogues et d’appliquer les principes de proportionnalité et de respect de l’état de droit inscrits dans ces traités. Ne pas faire aux droits de l’homme la place qu’ils méritent entraîne des conséquences dévastatrices. Continuer la lecture

رسالة من رئيس الهيئة الدولية لمراقبة المخدرات السيد فيروج سومياي بمناسبة صدور تقرير 2017

Photo : INCB

يدرس التقرير السنوي من الهيئة الدولية لمراقبة المخدِّرات (الهيئة) لعام 2017 حالة مراقبة المخدِّرات في العالم، مع التركيز على العلاج وإعادة التأهيل، ويقدم توصيات لمساعدة الدول على اتخاذ تدابير فعالة للتصدي للتحديات المتعلقة بالمخدِّرات مع الامتثال التام للمعايير والقواعد الدولية الخاصة بحقوق الإنسان. ونحن إذ نحتفل بالذكرى السنوية السبعين للإعلان العالمي لحقوق الإنسان، فقد انتهزت الهيئة الفرصة في هذا التقرير لإلقاء نظرة أوثق على الروابط بين حقوق الإنسان والسياسات العامة بشأن المخدِّرات، والبحث في التبعات التي تنطوي عليها التدابير الوطنية للاستجابة لمراقبة المخدِّرات. ويتناول الفصل المواضيعي هذا العام قضايا علاج المصابين باضطرابات ناشئة عن تعاطي المخدِّرات وإعادة تأهيلهم وإعادة إدماجهم في المجتمع باعتبارها عناصر أساسية لخفض الطلب على المخدِّرات. فالاضطرابات الناشئة عن تعاطي مواد الإدمان هي من أكثر الاضطرابات المعرضة للوصم. ولا تزال وصمة العار المقترنة بتعاطي المخدِّرات أحد أهم العوائق أمام علاج الارتهان للمخدِّرات وعقبة رئيسية أمام إعادة الإدماج في المجتمع. Continuer la lecture

Le rapport de l’OICS demande que les politiques antidrogues tiennent compte des femmes car les pays enregistrent des hausses disproportionnées de surdoses chez les femmes.

Photo : OICS/INCB

Dans son Rapport annuel pour 2016, l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS):

  • Lance un appel en faveur de politiques et programmes en matière de drogues qui tiennent compte des différences entre les sexes, d’un meilleur accès des femmes toxicomanes aux soins de santé et d’un financement accru de la prévention et du traitement de la toxicomanie chez les femmes;
  • Condamne les sanctions extrajudiciaires visant des personnes soupçonnées d’activités illicites liées à la drogue;
  • Demande aux États d’abolir la peine de mort pour les infractions liées aux drogues;
  • Encourage les États à envisager des peines de substitution à l’emprisonnement pour les infractions mineures liées aux drogues;
  • Réaffirme que la légalisation des usages non médicaux du cannabis est incompatible avec les obligations juridiques internationales.

Continuer la lecture