Archives de catégorie : déplacés

Remarques du Secrétaire général de l’ONU sur le covid-19 et les personnes en situation de déplacement – 3 juin 2020

Photo : ONU/Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, en conversation en ligne avec un ancien réfugié syrien, le cardiologue Docteur Heval Kelli.

Photo : ONU/Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, en conversation en ligne avec un ancien réfugié syrien, le cardiologue Docteur Heval Kelli.

Le COVID-19 continue de détruire des vies et d’avoir un effet dévastateur sur les moyens d’existence partout sur la planète, en frappant le plus durement les plus vulnérables.  Tel est le cas en particulier pour les millions de personnes en situation de déplacement – comme les réfugiés et les déplacés internes, contraints de fuir leur foyer en raison de la violence ou d’une catastrophe, ou les migrants en situation précaire. Elles font face maintenant à trois crises confondues en une seule. Tout d’abord, une crise sanitaire, dès lors qu’elles sont exposées au virus, notamment lorsqu’elles vivent ou travaillent dans des lieux où la distanciation physique est un luxe que l’on ne peut se permettre, et que les services et les produits de base, comme les soins médicaux, l’eau, l’assainissement et l’alimentation, sont difficiles d’accès. La situation est encore plus dramatique pour les nombreuses personnes en déplacement qui vivent dans les pays les moins développés. Un tiers des déplacés recensés dans le monde vit dans les 10 pays les plus exposés au risque du COVID-19. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

L’OMS et le HCR s’unissent pour améliorer les services de santé aux réfugiés, déplacés et apatrides

Photo: HCR Tunisie

Photo: HCR Tunisie

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, ont signé jeudi un nouvel accord visant à renforcer et à faire progresser les services de santé publique pour les millions de personnes déplacées de force dans le monde. « Le partenariat à long terme du HCR avec l’OMS est essentiel pour freiner la pandémie de coronavirus et d’autres urgences. Jour après jour, il améliore et sauve la vie de millions de personnes forcées de fuir leur foyer», a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi. «Notre partenariat renforcé bénéficiera directement aux réfugiés, aux demandeurs d’asile, aux personnes déplacées à l’intérieur de leur pays et aux apatrides », a-t-il ajouté. Cet accord actualise et étend un accord existant de 1997 entre les deux organisations. Cette année, l’un des principaux objectifs sera de soutenir les efforts en cours pour protéger de la Covid-19 quelque 70 millions de personnes déplacées de force. Continuer la lecture

Le chef de l’ONU lance à Genève les travaux du Groupe de haut niveau sur les déplacements internes

Photo : ONU

Photo : ONU

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé la communauté internationale à faire face au problème complexe et dévastateur que sont les déplacements internes alors qu’il participait à la réunion inaugurale du nouveau Groupe de haut niveau sur les déplacements internes, qui se tenait à Genève mardi 25 février. « Je suis convaincu que ce Groupe de haut niveau trouvera des idées nouvelles pour prévenir les déplacements forcés, pour mieux protéger et venir en aide aux personnes déplacées et pour identifier des solutions aux déplacements », a déclaré M. Guterres. Au cours des deux premiers mois de 2020, des centaines de milliers de personnes ont été déplacées à l’intérieur des frontières de leurs pays, s’ajoutant aux 41 millions de personnes déplacées dans le monde. Après leur déplacement initial, de nombreuses personnes se retrouvent pendant des années privées d’un abri sûr, de travail, d’éducation et d’autres avantages ou opportunités. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

Libye : l’insécurité à Tripoli met en danger les migrants, réfugiés et personnes déplacées (ONU)

Photo : UNICEF

Des agences des Nations Unies ont fait part mardi de leur préoccupation sur la dégradation de la situation humanitaire dans la région de Tripoli où se poursuivent les affrontements et sur la situation des milliers de migrants, réfugiés et personnes déplacées en Libye. « L’insécurité croissante à Tripoli met en danger les déplacés et les migrants alors que les affrontements armés entrent dans leur deuxième mois », a déclaré Joel Millman, porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) lors d’un point de presse mardi à Genève. Les affrontements dans et autour de Tripoli n’ont pas cessé. Ces derniers jours, des frappes aériennes et des tirs d’artillerie ont eu lieu à Ain Zara, Tajoura et près de l’aéroport international de Tripoli. Continuer la lecture

Le monde compte plus de 41 millions de personnes déplacées dans leur propre pays (IDMC)

Photo : UNICEF

Un nombre record de 41,3 millions de personnes ont été déplacées dans leur propre pays fin 2018, a annoncée vendredi le Centre de surveillance du déplacement interne (IDMC) dans un rapport rendu public vendredi à Genève. Le nombre de personnes déplacées dans leur propre pays en raison de conflits et de désastres a augmenté de plus d’un million en un an malgré de nombreux retours et il dépasse largement celui des réfugiés. « Le rapport de cette année est un triste rappel de la récurrence des déplacements, ainsi que de la gravité et de l’urgence des besoins des personnes déplacées », a déclaré la Directrice de l’IDMC, Alexandra Bilak. « Nombre des facteurs qui ont poussé les gens à quitter leur domicile les empêchent maintenant de revenir ou de trouver des solutions dans les endroits où ils se sont installés », a-t-elle ajouté. Continuer la lecture

Le Fonds d’intervention d’urgence de l’ONU débloque 125 millions de dollars pour des crises sous-financées

OCHA/Naomi Frerotte

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence, Mark Lowcock, a approuvé jeudi l’octroi de 125 millions de dollars du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) pour appuyer des opérations d’assistance dans 13 situations d’urgence sous-financées. Il s’agit de la plus grande allocation en la matière dans l’histoire du CERF et cela a été rendu possible par la générosité et la diversité des bailleurs de fonds du Fonds, a précisé le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Continuer la lecture

Mettre fin à l’apatridie en Afrique de l’Ouest d’ici 2024 est réalisable, selon le HCR

Mettre fin à l’apatridie en Afrique de l’Ouest d’ici 2024 est un objectif « ambitieux, mais réalisable », a déclaré mercredi l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), à l’occasion du quatrième anniversaire de l’adoption de la Déclaration d’Abidjan sur l’éradication de l’apatridie. « Quatre ans après l’engagement de mettre fin à l’apatridie en Afrique de l’Ouest à l’horizon 2024, des milliers de personnes ont bénéficié de la résolution prise par ces États de s’assurer que toute personne dans la région puisse accéder à une nationalité », a estimé le HCR. Continuer la lecture

La traversée de la Méditerranée est plus meurtrière que jamais, selon un nouveau rapport du HCR

Photo : UNHCR

Trois ans après la diffusion des images choquantes d’Alan Kurdi, cet enfant syrien dont le corps sans vie avait été retrouvé échoué sur une plage turque, la traversée de la mer Méditerranée est un itinéraire encore plus meurtrier qu’auparavant, indique un nouveau rapport du HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés. Selon le nouveau rapport « Voyage du désespoir », plus de 1600 personnes ont déjà perdu la vie ou ont disparu cette année en tentant de rejoindre l’Europe. Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

Libye : l’ONU appelle le gouvernement d’accord national à protéger les Tawerghas déplacés

Suites aux perquisitions la semaine dernière du camp de Tariq al Matar par un groupe armé allié au gouvernement d’accord national (GAN), le Haut-commissariat de l’ONU aux droits de l’homme a appelé vendredi le GAN à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les personnes déplacées tawergha contre de nouveaux déplacements, la torture et d’autres violations des droits de l’homme.

« Nous comprenons que pendant ces raids, au moins 87 personnes déplacées ont été arrêtées par le groupe armé et emmenées dans des lieux inconnus », a déclaré le Haut-commissariat dans un communiqué.

« La majorité d’entre eux ont été libérés par la suite – certains auraient déclaré avoir été torturés et maltraités. Les rapports indiquent que 19 personnes sont toujours détenues par le groupe armé », a ajouté le Bureau des droits de l’homme.

Le camp de Tariq Al Matar avait accueilli quelques 370 familles ayant fui les combats dans la ville de Tawergha en 2011. Continuer la lecture

L’ONU lance un plan d’action pour aider les personnes déplacées dans leur propre pays

Photo: ONU

Alors que les crises se multiplient dans le monde entier, déracinant des millions de personnes à l’intérieur des frontières de leur pays, l’ONU et des partenaires ont renouvelé leur engagement à travailler ensemble pour réduire et résoudre les déplacements internes, se sont félicitées dans un communiqué de presse conjoint l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et la Rapporteuse spéciale sur les droits humains des personnes déplacées. Lors d’une réunion à Genève le 17 avril, l’ONU, un groupe d’Etats et des organisations partenaires ont lancé un Plan d’action triennal pour la promotion de la prévention, de la protection et des solutions pour les personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays (2018-2020). La réunion a marqué le 20e anniversaire des Principes directeurs relatifs au déplacement de personnes à l’intérieur de leur propre pays. Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture