Archives de catégorie : Cour pénale

Libye : la CPI reste aussi vigilante face aux violences à Tripoli

Photo : ONU

Mon Bureau est très attentif au conflit armé qui sévit dans les alentours de Tripoli depuis début avril de cette année et se tient prêt à enquêter et poursuivre toute personne ou partie au conflit en cours qui se livrent à un comportement constituant un crime relevant de la compétence de la CPI, a déclaré mercredi la Procureure de la Cour pénale internationale (CPI)  lors de son exposé devant le Conseil de sécurité portant sur la Libye. « Alors que je m’adresse à vous aujourd’hui, à mon grand regret, les combats en Libye se poursuivent sans relâche », a lamenté devant les Quinze, Fatou Bensouda. Elle a souligné que plus de 432 vies avaient déjà été perdues, dont au moins 23 civils, et plus de 50.000 personnes avaient été contrainte de se quitter leurs foyers, alors que la sécurité des migrants et des réfugiés détenus dans des centres situés à proximité de zones de conflit suscite de graves préoccupations. للنسخة العربية، يرجى النظر أسفل الصفحة Continuer la lecture

La Cour pénale internationale est plus pertinente que jamais, affirme son Président à l’ONU

Photo : Président de la CPI présente le rapport d’activité à l’Assemblée générale.

La Cour pénale internationale (CPI) est aujourd’hui plus pertinente que jamais, a affirmé ce lundi le Président de la CPI, le juge Chile Eboe-Osuji, en présentant le rapport d’activité de l’organe devant l’Assemblée générale de l’ONU à New York. « La création de la Cour pénale internationale a été impulsée par les atrocités inimaginables dont ont été victimes des millions d’enfants, de femmes et d’hommes au cours du 20ème siècle, et qui ont profondément choqué la conscience de l’humanité », a déclaré le juge nigérian, faisant toutefois remarquer que les crimes les plus graves se sont multipliés depuis la création de la Cour, le 17 juillet 1998. Continuer la lecture

Clôture du Tribunal pénal pour l’ex-Yougoslavie : « il nous reste beaucoup à faire » – António Guterres

António Guterres, s’exprimant lors de la cérémonie de clôture du TPIY à La Haye le 21 décembre 2017. Photo: UNRIC / Christophe Verhellen

Alors que le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) s’apprête à fermer ses portes, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a salué le travail « pionnier » que cette institution a réalisé dans la création de l’architecture contemporaine de la justice pénale internationale. « La création du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie en 1993 a été un moment révolutionnaire », a déclaré jeudi le Secrétaire général lors de la cérémonie de clôture du TPIY à La Haye. « La responsabilité a pris racine dans notre conscience collective ». Continuer la lecture