Archives de catégorie : COP24/COP25/COP26

Dix espèces migratrices menacées ajoutées au traité mondial sur la faune sauvage

Photo : ONU

Photo : ONU

La treizième session de la Conférence des Parties à la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (COP13 de la CMS) s’est conclue samedi à Gandhinagar, en Inde, avec l’adoption de plusieurs décisions importantes pour répondre aux besoins de conservation des espèces migratrices du monde entier et faire face aux menaces qui pèsent sur elles. La COP13 de la CMS a été la première d’une série de réunions internationales liées à la nature qui se tiendront en 2020 et se termineront par la Conférence des Nations Unies sur la diversité biologique à la fin de cette année, lorsque la nouvelle stratégie mondiale de la biodiversité sera adoptée pour la prochaine décennie – le Cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020. Continuer la lecture

L’ONU appelle à protéger les espèces migratrices dans un monde en évolution rapide

Photo : ONU

Photo : ONU

De nombreux oiseaux, poissons et mammifères migrent le long d’itinéraires fixes à la recherche de nourriture ou de lieux de reproduction. La meilleure façon de les protéger dans un monde en évolution rapide est au centre d’une réunion des Nations Unies sur la faune sauvage qui s’est ouverte lundi à Gandhinagar, en Inde. La treizième réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la conservation des espèces migratrices d’animaux sauvages, ou CMS COP13, a lieu alors que le monde fait face à la menace d’extinction d’un million d’espèces si les efforts de protection ne sont intensifiés. « La COP13 se déroule à un moment critique pour la conservation de la faune, avec des tendances à la poursuite de la perte d’habitat et du déclin des espèces », a déclaré la Secrétaire exécutive de la CMS, Amy Fraenkel. « La conférence enclenchera les actions nécessaires pour mieux protéger les espèces migratrices qui dépendent de la coopération multilatérale pour leur survie ». Continuer la lecture

Le chef de l’ONU appelle à la mobilisation pour faire de la prochaine conférence sur le climat à Glasgow un succès

Photo : PNUD

Photo : PNUD

Après le résultat décevant de la Conférence sur le climat à Madrid (COP25) en décembre 2019, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé lundi à la mobilisation pour faire de la prochaine conférence à Glasgow (COP26) un succès. « La COP25 a été une déception. À la COP26, nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre un autre retour en arrière », a dit le chef de l’ONU lors d’une réunion du Groupe des amis du climat au siège de l’ONU à New York. Selon lui, l’un des principaux objectifs est de renforcer l’ambition de tous les pays. « Les plus grands émetteurs de gaz à effet de serre ont la responsabilité de montrer la voie – pourtant les signaux politiques sont inquiétants », a-t-il dit. Continuer la lecture

António Guterres : « La guerre de l’humanité contre la nature est suicidaire »

Photo : CML/Luís Filipe Catarino - António Guterres à Lisbonne, la capitale verte 2020, pris décerné par la Commission européenne.

Photo : CML/Luís Filipe Catarino – António Guterres à Lisbonne, la capitale verte 2020, pris décerné par la Commission européenne.

L’humanité mène « une guerre suicidaire » contre la nature qui réagit et « répond par des ouragans, des incendies et de graves sécheresses dans diverses régions du monde », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, lors de la cérémonie d’ouverture de « Lisbonne – Capitale verte européenne » qui s’est tenue samedi dans la capitale du Portugal. La ville de Lisbonne a été désignée capitale verte de l’Europe de l’année 2020 par la Commission européenne. Pour autant, M. Guterres estime que l’homme ne détruit pas la planète qui, elle, « continuera à tourner autour du soleil pendant des millions d’années ». Le problème est que « l’humanité se détruit elle-même ainsi que sa possibilité de pouvoir vivre sur la planète ». Continuer la lecture

A la COP25, Guterres appelle le secteur privé à accélérer ses efforts face à l’urgence climatique

Photo : CCNUCC - Le secrétaire général de l'ONU à la COP 25

Photo : CCNUCC – Le secrétaire général de l’ONU à la COP 25

A la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP25), qui se déroule jusqu’au 13 décembre à Madrid, en Espagne, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a encouragé mercredi le secteur privé à accélérer ses efforts pour affronter la crise climatique. « Comme nous l’avons vu lors du Sommet Action Climat en septembre (à New York), la détermination affichée par les chefs d’entreprise et les dirigeants du monde de la finance offre un espoir possible », a déclaré M. Guterres lors d’une réunion organisée par le Pacte mondial des Nations Unies dans le cadre de la COP25. Le Pacte mondial est une initiative des Nations Unies destinée à encourager les entreprises du monde entier à adopter des politiques durables et socialement responsables. Continuer la lecture

A la COP25, appel à l’action collective face à l’urgence climatique

Photo : CCNUCC

Photo : CCNUCC

A l’ouverture du segment de haut niveau de la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP25) mardi à Madrid, en Espagne, plusieurs responsables onusiens ont lancé un appel à l’action collective face à l’urgence climatique. « Il est impératif que nous produisions maintenant des résultats substantiels. Les émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent culminer rapidement et être immédiatement réduites de manière significative », a déclaré le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Tijjani Muhammad-Bande, dans un discours devant les participants de la COP25, qui a débuté le 2 décembre et se poursuit jusqu’au 13 décembre. « Nous devons maintenant entreprendre une action collective. Nous devons travailler en partenariat avec les dirigeants de villes et les autorités locales, les entreprises, les ONG, les groupes autochtones et la société civile pour prendre des mesures climatiques aux niveaux national et mondial », a-t-il ajouté. Continuer la lecture

Climat : la planète a connu une décennie de chaleur exceptionnelle

Photo : ONU

Photo : ONU

L’année 2019 marque la fin d’une décennie de chaleur exceptionnelle, de recul des glaces et d’élévation record du niveau de la mer à l’échelle du globe, en raison des gaz à effet de serre produits par les activités humaines, a prévenu mardi l’Organisation météorologique mondiale (OMM) au deuxième jour de la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP25) qui se déroule à Madrid, en Espagne. « Il est presque certain que les températures moyennes pour la période de cinq ans (2015–2019) et la période de dix ans (2010–2019) seront les plus élevées jamais enregistrées », a déclaré l’OMM dans une déclaration à la presse. « Tout semble indiquer que 2019 sera au deuxième ou troisième rang des années les plus chaudes jamais enregistrées ». La température moyenne mondiale en 2019 (de janvier à octobre) était supérieure d’environ 1,1 degré Celsius à celle de la période préindustrielle. للغة العربية، يرجى الضغط هنا Continuer la lecture

COP25 : face à l’urgence climatique, Guterres appelle les Etats à faire preuve de volonté politique 

Photo : CCNUCC

Photo : CCNUCC

A l’ouverture de la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP25), lundi, à Madrid, le chef de l’ONU a appelé les Etats à faire preuve de plus de volonté politique pour honorer les promesses qu’ils ont faites dans l’Accord de Paris et ainsi « surmonter l’urgence climatique ». Dans la capitale espagnole, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a présenté aux délégués de la COP25 deux chemins possibles sur la question du climat : celui de la « capitulation » et celui de « l’espoir ». « D’ici la fin de la décennie à venir, nous serons sur l’un des deux chemins », a déclaré M. Guterres, soulignant que le monde se trouve aujourd’hui à un moment critique de ses efforts collectifs pour limiter le « dangereux réchauffement planétaire ». L’humanité dispose déjà des outils, de la technologie, des connaissances scientifiques et des ressources pour contrer le changement climatique, a, une nouvelle fois, répété le chef de l’ONU. « Mais ce qui me frustre, c’est la lenteur des changements », a-t-il dit, «  Nous n’avons pas de temps à perdre », a souligné le Secrétaire général, tout en déplorant le manque de « volonté politique ». للغة العربية، يرجى الضغط هنا Continuer la lecture

COP 25 : cinq choses à savoir sur la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques

Photo : CCNUCC/Le logo de la COP25 à Madrid

Photo : CCNUCC/Le logo de la COP25 à Madrid

Le changement climatique est une réalité  (le monde est 1,1 degré Celsius plus chaud si l’on compare au début de la révolution industrielle) et il a déjà un impact significatif sur la planète et sur la vie des gens. Si les tendances actuelles persistent, on peut s’attendre à ce que les températures mondiales augmentent de 3,4 à 3,9 degrés Celsius au cours de ce siècle, ce qui aurait des conséquences considérables et destructrices. C’est le cri d’alarme de la communauté internationale avant la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques cette année, appelée aussi COP 25, qui se déroulera dans la capitale espagnole Madrid à partir du 2 décembre. Deux mois après la convocation par le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, d’un Sommet Action Climat au siège des Nations Unies à New York, que peut-on attendre de la COP 25 ? Continuer la lecture

Réchauffement climatique : nouveau record de concentrations de CO2 et autres gaz à effet de serre en 2018

Photo : PNUE

Photo : PNUE

Les concentrations de CO2 et d’autres gaz à effet de serre dans l’atmosphère, à l’origine du réchauffement climatique, ont atteint un nouveau record en 2018, et leur augmentation a même été un peu supérieure à la moyenne sur les dix dernières années, a déclaré lundi à Genève l’Organisation météorologique mondiale (OMM). « Aucun signe de ralentissement » n’est visible, a averti l’OMM à quelques jours de la Conférence sur le climat (COP25) qui se tiendra du 2 au 13 décembre à Madrid. De façon générale, l’augmentation des concentrations de CO2 de 2017 à 2018 a été très proche de celle observée de 2016 à 2017. « Il convient de rappeler que la dernière fois que la Terre a connu une teneur en CO2 comparable, c’était il y a 3 à 5 millions d’années : la température était de 2 à 3 °C plus élevée qu’aujourd’hui, et le niveau de la mer était supérieur de 10 à 20 mètres au niveau actuel », a déclaré le Secrétaire général de l’OMM, M. Petteri Taalas. Continuer la lecture