Archives de catégorie : Conseil de Sécurité

En Libye, l’embargo sur les armes continue d’être violé (ONU)

BRIEFING OF ACTING SRSG STEPHANIE WILLIAMS TO THE SECURITY COUNCIL ON THE SITUATION IN LIBYA

BRIEFING OF ACTING SRSG STEPHANIE WILLIAMS TO THE SECURITY COUNCIL ON THE SITUATION IN LIBYA

La cheffe de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) a dénoncé, mercredi, devant le Conseil de sécurité la « violation flagrante » de l’embargo de l’ONU sur les armes dans ce pays d’Afrique du Nord plongé dans une guerre civile. « Regrettable ». C’est ainsi que Stephanie Williams a qualifié, devant le Conseil, l’aide militaire que continuent de fournir plusieurs puissances étrangères aux forces du général Khalifa Haftar dans l’est de la Libye et à celles du Gouvernement d’accord national dirigé par Fayez al-Sarraj, reconnu par les Nations Unies et qui contrôle l’ouest du pays. Ces deux derniers mois, 70 vols de ravitaillement ont atterri dans les aéroports de l’est de la Libye dominé par Haftar tandis que 30 avions ont réapprovisionné l’ouest du pays sous le contrôle du gouvernement d’al-Sarraj. Ces activités de ravitaillement des forces militaires constituent selon la cheffe de la MANUL, une « atteinte alarmante à la souveraineté de la Libye » et « une violation flagrante de l’embargo de l’ONU sur les armes ». للغة العربية، اضغط هنـــــا Continuer la lecture

Conseil de  sécurité: l’action collective et la coopération internationale, identifiées comme la clef du succès pour  briser les liens entre terrorisme et criminalité transnationale organisée 

L’action collective et  la coopération internationale sont les moyens les plus sûrs de lever les obstacles auxquels se heurtent les États dans leurs efforts visant à briser les liens entre terrorisme et criminalité transnationale organisée, a affirmé aujourd’hui devant le Conseil de sécurité, le Chef du Bureau de lutte contre le terrorisme des Nations Unies (BLT).  M. Vladimir Voronkov  a parlé après la Directrice exécutive de  l’Office  des  Nations  Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Mme Ghada Fathi Waly, qui a présenté les conclusions du  rapport du Secrétaire général sur les mesures prises par les États  et les entités du Pacte mondial de coordination de la lutte contre les liens entre terrorisme et criminalité organisée.*  En raison de la pandémie de COVID-19, c’est chacun dans sa Mission  que les 15 membres  du  Conseil de sécurité  font leur déclaration et dialoguent avec leurs invités, grâce à un système de visioconférence spécialement conçu pour eux.   Continuer la lecture

Terrorisme et crime organisé : des liens encore plus complexes et multiformes à l’heure du coronavirus 

Photo : ONUDC

Photo : ONUDC

Les organisations terroristes et criminelles ne doivent pas pouvoir exploiter la crise de la pandémie de Covid-19 à leur fin, ont souligné jeudi deux hauts responsables onusiens devant le Conseil de sécurité. Le monde n’a pas encore pris la pleine mesure de l’impact et des conséquences de la pandémie de Covid-19 sur la criminalité organisée et le terrorisme. « Nous savons que les terroristes exploitent les perturbations importantes et les difficultés économiques causées par le Covid-19 pour répandre la peur, la haine et la division, radicaliser et recruter de nouveaux adeptes », a déclaré Vladimir Voronkov, le chef du Bureau du contre-terrorisme des Nations Unies (OCT). Continuer la lecture

Violence sexuelle liée aux conflits : l’ONU plaide pour une nouvelle décennie d’action

Photo : ONU

Photo : ONU

Il faut continuer à garder les crimes de violence sexuelle dans les conflits et leurs auteurs sous les projecteurs de la communauté internationale, a plaidé vendredi Pramilla Patten, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU sur la violence sexuelle dans les conflits. Il faut continuer à garder les crimes de violence sexuelle dans les conflits et leurs auteurs sous les projecteurs de la communauté internationale, a plaidé vendredi Pramila Patten, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU sur la violence sexuelle dans les conflits. « Comme le dit la célèbre maxime juridique : justice doit être rendue et être vue comme étant rendue. Les survivantes doivent être considérées par leur société comme les détentrices de droits qui seront, en fin de compte, respectés et appliqués », a déclaré Mme Patten lors d’un débat du Conseil de sécurité sur ce thème. للغة العربية، واصل هنــــا Continuer la lecture

Une experte de l’ONU dénonce le manque de transparence sur l’utilisation des drones armés

Unsplash/Ian Usher Un drone survole le mont Tamalpais aux États-Unis

Unsplash/Ian Usher Un drone survole le mont Tamalpais aux États-Unis

Devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève, une experte indépendante de l’ONU a regretté, jeudi, que la simple existence de drones armés ne justifie pas leur déploiement sans discernement, dénonçant le manque de transparence sur leur utilisation. « La simple existence de drones armés ne justifie pas leur déploiement sans discernement », a déclaré Agnès Callamard, Rapporteure spéciale des Nations Unies sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires. « Toutefois, à ce jour, il n’existe pas de normes solides régissant le développement, la prolifération, l’exportation ou la capacité d’utilisation de la force des drones », a-t-elle ajouté devant le Conseil des droits de l’homme. Il n’y a actuellement « aucune transparence », « aucune surveillance efficace » et « pas de responsabilité », a déploré l’experte indépendante onusienne. Continuer la lecture

Le Bureau du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies en Tunisie se réjouit de l’adoption à l’unanimité de la Résolution du Conseil de Sécurité 2532 (2020) présentée conjointement par la Tunisie et le France

Photo : CINU Tunis

Photo : CINU Tunis

Tunis, 2 juillet 2020 – Au nom de tout le Système des Nations Unies en Tunisie, la Coordonnatrice Résidente a.i Mme Lila Pieters, se réjouit de l’adoption à l’unanimité, le mercredi 1er juillet 2020, de la résolution 2532 (2020) du Conseil de sécurité des Nations qui appelle à une cessation des hostilités dans les différents conflits à travers le monde pendant au moins 90 jours consécutifs pour faciliter la lutte contre la pandémie de Covid-19. Le Bureau du Coordonnateur Résident en Tunisie s’aligne à la déclaration du Secrétaire général de l’ONU M. Antonio Guterres s’adressant à toutes les équipes de pays des Nations Unies pour « continuer à accélérer leurs interventions pour contenir la pandémie de Covid-19 » en fournissant un appui aux autorités, en facilitant l’accès humanitaire, y compris aux personnes déplacées et aux camps de réfugiés, et en permettant les évacuations médicales. للغة العربي، واصل هنا Continuer la lecture

Lutte contre la Covid-19 : le Conseil de sécurité exige une cessation immédiate et mondiale des hostilités

Photo ONU: Le Conseil de sécurité de l'ONU réuni à distance

Photo ONU: Le Conseil de sécurité de l’ONU réuni à distance

Le Conseil de sécurité des Nations Unies, présidé ce mois-ci par l’Allemagne, a adopté mercredi une résolution dans laquelle il exige la « cessation générale et immédiate des hostilités dans toutes les situations inscrites à son ordre du jour » afin de lutter contre le coronavirus. 112 jours après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié la Covid-19 de pandémie, le Conseil de sécurité a finalement adopté une résolution sur cette question de santé mondiale qui affecte la paix et la sécurité internationales. Dans cette résolution, les quinze membres du Conseil demandent également à toutes les parties aux conflits armés à travers le monde de s’engager immédiatement dans « une pause humanitaire durable » pendant au moins 90 jours consécutifs. للغة العربية، واصل هنا Continuer la lecture

Présidence de l’Assemblée générale, Conseil de sécurité, ECOSOC : les résultats des élections à l’ONU

Photo : ONU/ L'ambassadeur Volkan_Bozkir de la Turquie élu 75ème président de l'Assemblée général de l'ONU

Photo : ONU/ L’ambassadeur Volkan_Bozkir de la Turquie élu 75ème président de l’Assemblée général de l’ONU

Les Etats membres de l’ONU ont élu mercredi la Turquie à la Président de la 75e session de l’Assemblée générale ainsi que 18 Etats au Conseil économique et social. Quatre des cinq sièges de membres non-permanents du Conseil de sécurité ont été pourvus et deux Etats africains sont encore en lice pour briguer la cinquième place disponible. Cette année, la présidence de l’Assemblée générale des Nations Unies revient à la Turquie, membre du groupe d’Europe occidentale et des autres Etats. Seul candidat du groupe, la Turquie a recueilli les voix de 178 Etats de l’Assemblée générale sur les 189 exprimés. L’ambassadeur @volkan_bozkir assumera ses fonctions le 15 septembre 2020 et pour une durée d’un an, il présidera aux efforts visant à contribuer à la paix et à la stabilité internationales dans les circonstances difficiles que nous vivons actuellement. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

Covid-19 : Guterres appelle le Conseil de sécurité à l’unité pour affronter les menaces sur la paix

Photo ONU/Mark Garten

Photo ONU/Mark Garten

Face aux risques de troubles sociaux et de violence dans le monde en raison du Covid-19, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé jeudi le Conseil de sécurité à afficher son unité et sa détermination à affronter l’impact de la pandémie sur la paix et la sécurité internationales. « La pandémie fait peser une menace importante sur le maintien de la paix et de la sécurité internationales, ce qui pourrait entraîner une augmentation des troubles sociaux et de la violence, ce qui compromettrait considérablement notre capacité de lutter contre la maladie », a dit M. Guterres aux quinze membres du Conseil, lors d’une exposé par visioconférence à huis-clos. Dans ce contexte, « l’engagement du Conseil de sécurité sera essentiel pour atténuer les implications pour la paix et la sécurité de la pandémie de Covid-19 », a-t-il ajouté. « En effet, un signal d’unité et de détermination de la part du Conseil compterait beaucoup en cette période anxiogène ». Continuer la lecture

Dans la guerre contre le Covid-19, l’ONU plaide pour une réponse multilatérale

Photo : ONU/Quatre hauts dirigeants onusiens en visioconférence avec les Etats membres sur Covid-19.

Photo : ONU/Quatre hauts dirigeants onusiens en visioconférence avec les Etats membres sur Covid-19.

Quatre hauts responsables des Nations Unies ont plaidé vendredi pour une réponse multilatérale renforcée au défi posé par la pandémie de Covid-19, alors que les différents organes de l’ONU poursuivent leur travail, non sans difficulté. C’était une première pour l’Organisation des Nations Unies. Ce vendredi 27 mars, les dirigeants de quatre des six principaux organes onusiens ont présenté – chacun depuis un lieu différent – un exposé aux Etats membres par visioconférence. Les Présidents de l’Assemblée générale, du Conseil de sécurité et du Conseil économique et social (ECOSOC), ainsi que le Secrétaire général des Nations Unies, ont tour à tour fait le point sur le travail de l’Organisation face à la pandémie de Covid-19. La vaste majorité du personnel du siège de l’ONU à New York est en télétravail. Les rotations de contingents de Casques bleus ont été suspendues. Sur le terrain, le personnel onusien de retour dans les missions de maintien de la paix en provenance de zones affectés par le virus est mis en quarantaine pour éviter une propagation dans des pays déjà vulnérables. للغة العربية ، أنقر هنا Continuer la lecture