Archives de catégorie : Conflit armé

Conseil des droits de l’homme : l’ONU dénonce le recrutement d’enfants par les groupes armés terroristes

Photo : ONU

La Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants dans les conflits armés a mis en garde, ce mardi à Genève, sur les conséquences de conflits qui perdurent dans le monde. Cette situation ainsi que « les irruptions cycliques de violences et les opérations pour lutter contre le terrorisme ont généré, comme par le passé, de graves violations contre les enfants, qui sont les principales victimes de la guerre », a déclaré Virginia Gamba. Le recrutement d’enfants par les groupes armés terroristes reste un grand défi à relever pour assurer la protection des mineurs. D’autant que les derniers événements ont montré qu’il prend la forme aujourd’hui d’un recrutement transnational. Continuer la lecture

Enfants soldats : l’ONU et l’UE unies pour mettre fin à ce fléau

Photo : ONU

Les Nations Unies et l’Union européenne (UE) ont réitéré mardi leur engagement à œuvrer de concert afin de mettre fin au recrutement et à l’utilisation d’enfants soldats et appuyer efficacement la réintégration de ces derniers à la vie civile. À l’occasion de la Journée internationale contre l’utilisation d’enfants soldats (12 février), les deux organisations se sont engagées à être « mieux équipées et plus complémentaires » dans la lutte contre ce fléau. Continuer la lecture

La présence de mercenaires aggrave les conflits et menace la stabilité de l’Afrique (ONU)

Photo : ONU

Le Conseil de sécurité a tenu lundi matin un débat de haut niveau sur la menace du recours aux mercenaires pour la paix en Afrique. Devant les quinze, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a souligné que la présence de mercenaires et d’autres combattants étrangers aggrave les conflits et menace la stabilité du continent africain. Notant que les rapports suggèrent une augmentation de l’utilisation de mercenaires et d’autres combattants étrangers, le chef de l’ONU a fait valoir que ces activités de mercenaires sapent l’Etat de droit et perpétuent l’impunité et encouragent l’exploitation illégale et inéquitable des ressources naturelles d’un pays. De même, ils provoquent des déplacements à grande échelle et des tensions inter communautaires. للغة العربية، يرجى النظر في أسفل الصفحة Continuer la lecture

Hausse des souffrances liées à la faim et provoquées par les conflits

Photo : FAO

Selon un nouveau rapport publié aujourd’hui par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM), la situation actuelle dans les huit endroits du  monde où l’on recense le plus grand nombre de personnes ayant besoin d’une aide alimentaire montre que le lien entre conflit et faim demeure trop persistant et mortel. Le rapport a été préparé pour le Conseil de sécurité de l’ONU qui, en mai dernier, a adopté une résolution en vue de prévenir les souffrances liées à la faim dans les zones de conflit. للغة العربية، يرجى النظر في أسفل الصفحة Continuer la lecture

Rosemary DiCarlo parle des crises à surveiller en 2019


En décembre 2018, Rosemary DiCarlo USG aux affaires politiques, visite un centre de formation pour les anciens rebelles des FARC en Colombie

Alors que le monde et les Nations Unies font face à de multiples crises, ONU Info a rencontré la Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques, Rosemary DiCarlo, qui nous explique son rôle et les crises à surveiller en ce début d’année. « Mon rôle est double. Le premier consiste à aider à résoudre les conflits et à prévenir les conflits. Notre rôle au sein du Département des affaires politiques – qui deviendra bientôt Affaires politiques et consolidation de la paix – est très axé sur la prévention des conflits. Et nous travaillons sur un éventail de questions, dont beaucoup ne sont pas portées devant le Conseil de sécurité. Notre objectif est d’aider à les résoudre avant qu’elles ne viennent au… Conseil », a-t-elle dit lors de cet entretien.

Continuer la lecture

باشيليت تحث الدول ذات القوة والنفوذ على إنهاء المجاعة والتوقف عن قتل المدنيين في اليمن

Photo : ONU

أعربت مفوضة الأمم المتحدة السامية لحقوق الإنسان ميشيل باشيليت عن غضبها إزاء « الخسائر غير المعقولة » نتيجة تصاعد الأعمال القتالية في الحديدة، والتي استهدفت سكان « خائفين للغاية من الجوع » في اليمن. وحثت باشيليت، في بيان صحفي صدر اليوم السبت، التحالف بقيادة السعودية وقوات الحوثيين، وجميع من يزود أطراف النزاع بالسلاح، على اتخاذ خطوات فورية لإنهاء معاناة المدنيين في اليمن. وقالت: « إن التحالف الذي تقوده المملكة العربية السعودية والقوات الموالية للسيد عبد ربه منصور هادي، وقوات الحوثيين – وأولئك الذين يمدون أطراف النزاع بالسلاح – جميعهم يتمتعون بالقوة أو التأثير لوقف المجاعة وقتل المدنيين، ويمكنهم إعطاء اليمنيين بعض الأمل. » وأضافت أن « انتهاكات أحد طرفي النزاع في اليمن لا تعطي تفويضا مطلقا للطرف الآخر للرد المطلق، » مشيرة إلى أنه حتى الحروب ينظمها القانون، وأن جميع أطراف النزاع ملزمة باحترام القانون الإنساني الدولي وقانون حقوق الإنسان. Continuer la lecture

Le monde ne peut rester les bras croisés devant la tragédie humaine qui se passe au Yémen : Briefing sur la sécurité alimentaire et les migrations à l’attention des Représentants permanents de l’ONU à New York

Photo : OCHA

 «La communauté internationale peine à mettre un terme à la faim comme le prouve la crise que traverse actuellement le Yémen», a déclaré M. José Graziano da Silva, Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, lors d’un briefing de haut niveau sur l’insécurité alimentaire destiné aux Etats membres, au siège des Nations Unies à New York. «Nous sommes témoins d’une tragédie humaine sans précédent», a indiqué M. José Graziano da Silva à New York, faisant référence au conflit en cours au Yémen qui pourrait voir près de 14 millions de personnes se retrouver face à une situation de grave insécurité alimentaire, y compris des enfants qui feraient face à des niveaux extrêmes de faim. Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

Les délégations soulignent l’importance des missions politiques spéciales, partie intégrante de l’architecture « paix et sécurité » des Nations Unies

« Importantes » et « essentielles ».  Aujourd’hui à la Quatrième Commission, les États ont vanté les mérites des missions politiques spéciales, partie intégrante de l’architecture « paix et de sécurité » des Nations Unies.  Plusieurs de ces délégations ont posé la question de leur financement « non optimal ». Les missions politiques spéciales, a affirmé la Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques, Mme Rosemary DiCarlo, sont toujours un des outils importants de la diplomatie préventive, de l’appui au règlement des conflits et des efforts à long terme pour pérenniser la paix.  L’Inde a donné quelques chiffres: 38 missions dont 13 « de terrain », 11 envoyés, conseillers ou représentants spéciaux et 14 missions chargées de la surveillance des régimes de sanctions.  Continuer la lecture

Pour accroître l’efficacité de ses missions de paix, l’ONU recrute davantage de femmes officiers de police

Photo : ONU

Pour être plus efficaces, les missions de maintien de la paix des Nations Unies ont besoin de recruter davantage de femmes au sein de leurs effectifs de police, a insisté mardi devant le Conseil de sécurité un haut responsable de l’ONU. « Une approche plus réactive sur la parité des sexes dans le domaine de la police augmente l’efficacité de notre travail car cela nous permet d’aider l’ensemble de la population – hommes, femmes, garçons et filles. Une manière de contribuer à ces efforts serait de recruter davantage de femmes policières », a expliqué Alexandre Zouev, le Sous-Secrétaire général des Nations Unies chargé de l’Etat de droit et des institutions de sécurité au sein du Département des opérations de maintien de la paix. Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

Ressources naturelles : le chef de l’ONU plaide pour la coopération afin d’éviter des conflits

Photo : ONU

A l’occasion d’une réunion du Conseil de sécurité sur le lien entre les ressources naturelles et les conflits, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a plaidé mardi pour une plus grande coopération dans la gestion de ces ressources afin d’éviter des conflits. « L’exploitation des ressources naturelles, ou la concurrence pour les exploiter, peut conduire à un conflit violent », a noté M. Guterres devant les membres du Conseil. « Une distribution inéquitable des ressources naturelles, la corruption et une mauvaise gestion peuvent également conduire à un conflit, en particulier dans les pays dotés d’institutions faibles ». Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture