Archives de catégorie : Conflit armé

Le Bureau du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies en Tunisie se réjouit de l’adoption à l’unanimité de la Résolution du Conseil de Sécurité 2532 (2020) présentée conjointement par la Tunisie et le France

Photo : CINU Tunis

Photo : CINU Tunis

Tunis, 2 juillet 2020 – Au nom de tout le Système des Nations Unies en Tunisie, la Coordonnatrice Résidente a.i Mme Lila Pieters, se réjouit de l’adoption à l’unanimité, le mercredi 1er juillet 2020, de la résolution 2532 (2020) du Conseil de sécurité des Nations qui appelle à une cessation des hostilités dans les différents conflits à travers le monde pendant au moins 90 jours consécutifs pour faciliter la lutte contre la pandémie de Covid-19. Le Bureau du Coordonnateur Résident en Tunisie s’aligne à la déclaration du Secrétaire général de l’ONU M. Antonio Guterres s’adressant à toutes les équipes de pays des Nations Unies pour « continuer à accélérer leurs interventions pour contenir la pandémie de Covid-19 » en fournissant un appui aux autorités, en facilitant l’accès humanitaire, y compris aux personnes déplacées et aux camps de réfugiés, et en permettant les évacuations médicales. للغة العربي، واصل هنا Continuer la lecture

Lutte contre la Covid-19 : le Conseil de sécurité exige une cessation immédiate et mondiale des hostilités

Photo ONU: Le Conseil de sécurité de l'ONU réuni à distance

Photo ONU: Le Conseil de sécurité de l’ONU réuni à distance

Le Conseil de sécurité des Nations Unies, présidé ce mois-ci par l’Allemagne, a adopté mercredi une résolution dans laquelle il exige la « cessation générale et immédiate des hostilités dans toutes les situations inscrites à son ordre du jour » afin de lutter contre le coronavirus. 112 jours après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié la Covid-19 de pandémie, le Conseil de sécurité a finalement adopté une résolution sur cette question de santé mondiale qui affecte la paix et la sécurité internationales. Dans cette résolution, les quinze membres du Conseil demandent également à toutes les parties aux conflits armés à travers le monde de s’engager immédiatement dans « une pause humanitaire durable » pendant au moins 90 jours consécutifs. للغة العربية، واصل هنا Continuer la lecture

Les conséquences de la COVID-19 pour les victimes de violences sexuelles liées aux conflits

La pandémie de COVID-19 a des conséquences désastreuses pour les victimes et les personnes rescapées de violences sexuelles liées aux conflits. Le nouveau coronavirus a notamment eu des répercussions sur les activités menées par le Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit et sur le travail du Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général pour la question des enfants et des conflits armés. Ces violences font partie de crimes les moins souvent signalés et leur dénonciation a été rendue encore plus difficile avec la pandémie de COVID-19. La maladie a limité la possibilité pour les victimes et les personnes rescapées de dénoncer ces actes et elle a aussi aggravé les obstacles structurels, institutionnels et socioculturels aux signalements. للغة العربية، واصل هنا Continuer la lecture

ليبيا: خبراء أمميون يدعون إلى التحقيق في الانتهاكات المتعلقة بأنشطة المرتزقة في البلاد

الصورة: الأوشا

الصورة: الأوشا

حذر خبراء أمميون* من أن الاعتماد على الجهات الفاعلة الأجنبية ساهم في تصعيد النزاع في ليبيا، وقوض احتمالات التوصل إلى حل سلمي، وألقى بتداعيات مأساوية على السكان المحليين. وأعرب فريق الأمم المتحدة العامل المعني بمسألة استخدام المرتزقة، في بيان صدر اليوم الأربعاء، عن انزعاجه من التقارير المنتشرة حول استخدام المرتزقة والجهات الفاعلة ذات الصلة، خاصة منذ بدء هجوم الجيش الوطني الليبي بهدف الاستيلاء على العاصمة طرابلس في نيسان/ أبريل 2019. ووصف كريس كواجا، رئيس مجموعة العمل استخدام المرتزقة بأنه خرق لحظر الأسلحة الحالي الذي فرضه مجلس الأمن، والذي يتضمن حظرا على توفير أفراد المرتزقة المسلحين، فضلا عن أنه يعد انتهاكا للاتفاقية الدولية لمناهضة تجنيد المرتزقة واستخدامهم وتمويلهم وتدريبهم والتي تعد ليبيا طرفا فيها. وأشار الفريق إلى أن كلا من حكومة الوفاق الوطني والجيش الوطني الليبي اعتمدا على رعايا دول ثالثة لدعم العمليات العسكرية، بما في ذلك الأفراد العسكريون الروس، والمرتزقة السوريون والتشاديون والسودانيون. Continuer la lecture

Message du Secrétaire général de l’ONU à l’occasion de la journée internationale des casques bleus des nations unies – 29 mai 2020

Aujourd’hui, nous rendons hommage à plus d’un million de femmes et d’hommes qui ont servi comme soldats de la paix des Nations Unies, et aux plus de 3 900 Casques bleus qui ont perdu la vie dans l’exercice de leurs fonctions. Nous exprimons également notre gratitude aux 95 000 civils, policiers et militaires actuellement déployés dans le monde entier. Le défi auquel ils font face aujourd’hui est l’un des plus grands qu’ils aient jamais eu à relever : s’acquitter de leurs mandats en matière de paix et de sécurité tout en aidant les pays à lutter contre la pandémie du COVID-19. Cette année, le thème de la commémoration  – Les femmes dans le maintien de la paix – souligne leur rôle central dans nos opérations. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

Plus de 20.000 civils tués ou blessés en 2019 dans seulement 10 conflits (ONU)

Photo : ONU

Photo : ONU

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a tenu mercredi un débat public consacré à la protection des civils en période de conflit armé. Ces derniers, déjà affaiblis par des années de violence, sont particulièrement vulnérables à la pandémie de Covid-19, a alerté le chef de l’ONU. La protection des civils est une responsabilité collective. « (Elle) doit être le fruit d’un effort conjoint des gouvernements, de la société civile, des organisations internationales et des autres parties concernées », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, lors de son intervention devant le Conseil. Continuer la lecture

Covid-19 : Guterres appelle le Conseil de sécurité à l’unité pour affronter les menaces sur la paix

Photo ONU/Mark Garten

Photo ONU/Mark Garten

Face aux risques de troubles sociaux et de violence dans le monde en raison du Covid-19, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé jeudi le Conseil de sécurité à afficher son unité et sa détermination à affronter l’impact de la pandémie sur la paix et la sécurité internationales. « La pandémie fait peser une menace importante sur le maintien de la paix et de la sécurité internationales, ce qui pourrait entraîner une augmentation des troubles sociaux et de la violence, ce qui compromettrait considérablement notre capacité de lutter contre la maladie », a dit M. Guterres aux quinze membres du Conseil, lors d’une exposé par visioconférence à huis-clos. Dans ce contexte, « l’engagement du Conseil de sécurité sera essentiel pour atténuer les implications pour la paix et la sécurité de la pandémie de Covid-19 », a-t-il ajouté. « En effet, un signal d’unité et de détermination de la part du Conseil compterait beaucoup en cette période anxiogène ». Continuer la lecture

Soutiens à un cessez-le-feu mondial : les mots doivent être traduits en actes, déclare le chef de l’ONU

Photo ONU/Loey Felipe Conférence de presse virtuelle du Secrétaire général de l'ONU sur sur son appel à un cessez-le-feu mondial.

Photo ONU/Loey Felipe Conférence de presse virtuelle du Secrétaire général de l’ONU sur sur son appel à un cessez-le-feu mondial.

Dix jours après avoir lancé un appel à un cessez-le-feu mondial immédiat pour se focaliser sur la lutte contre la pandémie de Covid-19, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est félicité vendredi que des belligérants dans plusieurs zones de conflit aient entendu cet appel mais a estimé que ces mots devaient se traduire en actes.  « L’appel à un cessez-le-feu mondial résonne dans le monde entier. L’appel a été approuvé par un nombre croissant d’États membres, quelques 70 à ce jour, par des partenaires régionaux, des acteurs non étatiques, des réseaux et organisations de la société civile et par tous les Messagers de la paix des Nations Unies et Défenseurs des objectifs de développement durable », a noté M. Guterres lors d’une conférence de presse virtuelle pour présenter une mise à jour sur l’impact de cet appel à un cessez-le-feu. للغة العربية أنقر هنا Continuer la lecture

Le Secrétaire général appel pour un cessez-le-feu mondial

Le monde entier affronte aujourd’hui un ennemi commun : le COVID-19. Le virus n’épargne aucune nationalité, communauté ou religion. Il attaque tout le monde sur son passage, implacablement. Pendant ce temps, les conflits armés continuent de faire rage dans le monde. Ce sont les personnes les plus vulnérables – les femmes et les enfants, les personnes en situation de handicap, les personnes marginalisées et déplacées – qui paient le tribut le plus lourd. Ces mêmes personnes courent également le plus grand risque de subir des pertes dévastatrices à cause du COVID-19. N’oublions pas que dans les pays ravagés par la guerre, les systèmes de santé se sont effondrés.  Les professionnels de santé, qui étaient déjà peu nombreux, ont souvent été pris pour cibles.  للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

Le Secrétaire général nomme l’Américaine Stéphanie Turco Williams, Chef par intérim de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL)

Photo : Mme Stéphanie Turco Williams des États-Unis, comme Représentante spéciale et Chef par intérim de la MANUL

Photo : Mme Stéphanie Turco Williams des États-Unis, comme Représentante spéciale et Chef par intérim de la MANUL

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a annoncé aujourd’hui la nomination de Mme Stéphanie Turco Williams des États-Unis, comme Représentante spéciale et Chef par intérim de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL). Mme Williams assumera les fonctions de Représentante spéciale jusqu’à la nomination du successeur de M. Ghassan Salamé, du Liban.  Le Secrétaire général remercie ce dernier pour son travail à la tête de la Mission et pour ses efforts inlassables en faveur du retour de la paix et de la stabilité en Libye. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture