Archives de catégorie : Conflit armé

Le Secrétaire général : Discours devant le Conseil de sécurité sur la Gouvernance mondiale Post-Covid-19, le 24 septembre 2020 

Photo ONU : Réunion du Conseil de sécurité du 24 septembre 2020

Photo ONU : Réunion du Conseil de sécurité du 24 septembre 2020

Monsieur le Président, Monsieur le Président de la Commission de l’Union africaine,   Moussa Faki Mahamat, Mesdames et Messieurs les représentants permanents, Je vous remercie de me donner l’occasion d’aborder le sujet de la gouvernance mondiale en lien avec la pandémie de COVID-19. Un virus microscopique est aujourd’hui la principale menace dans notre monde. La pandémie de COVID-19 est une crise à part entière, qui se déroule de manière imprévisible et dangereuse dans un contexte de fortes tensions géopolitiques et d’autres menaces mondiales. La pandémiemet manifestement à l’épreuve la coopération internationale – épreuve à laquelle nous avons échoué.  Le virus, qui a tué près d‘un million de personnes et en a infecté plus de 30 millions dans le monde, n’est pas encore maîtrisé. Cette situation a été créée par le manque de préparation, de coopération, d’unité et de solidarité à l‘échelle mondiale. Le 75eanniversaire de l’Organisation des Nations Unies nous rappelle ce que nos fondateurs ont accompli et nous invite à être à la hauteur de leurs ambitions.  Nous devons de toute urgence mener une réflexion innovante sur la gouvernance mondiale et le multilatéralisme, afin de les adapter au XXIe siècle. Continuer la lecture

La coopération internationale a échoué face à la Covid-19, il faut réinventer le multilatéralisme (Guterres)- 24 septembre 2020

Photo ONU

Photo ONU

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a constaté, jeudi, devant le Conseil de sécurité l’échec de la coopération internationale face à la pandémie de Covid-19 et a plaidé pour une réflexion profonde sur la gouvernance mondiale et le multilatéralisme. La pandémie de Covid-19 « met manifestement à l’épreuve la coopération internationale – épreuve à laquelle nous avons échoué », a déclaré M. Guterres lors de cette réunion du Conseil ayant pour thème la gouvernance mondiale post-Covid-19 et notamment les changements éventuels dans l’environnement de sécurité internationale résultant de la pandémie et de ses effets. « Le virus, qui a tué près d‘un million de personnes et en a infecté plus de 30 millions dans le monde, n’est pas encore maîtrisé. Cette situation a été créée par le manque de préparation, de coopération, d’unité et de solidarité à l‘échelle mondiale », a ajouté le Secrétaire général. Selon lui, le 75e anniversaire de l’ONU « nous rappelle ce que nos fondateurs ont accompli et nous invite à être à la hauteur de leurs ambitions. Nous devons de toute urgence mener une réflexion innovante sur la gouvernance mondiale et le multilatéralisme, afin de les adapter au XXIe siècle ». للغة العربية، واصل هنـــــا Continuer la lecture

L’augmentation considérable des attaques contre des écoles préoccupe le Conseil de sécurité

Photo : UNICEF Tunisie

Photo : UNICEF Tunisie

Le Conseil de sécurité a réclamé jeudi l’adoption de mesures concrètes pour renforcer la protection de l’éducation dans le contexte des conflits armés, alors que le nombre d’attaques contre des écoles a fortement augmenté ces dernières années. « Le Conseil réaffirme le droit à l’éducation et sa contribution à la réalisation de la paix et de la sécurité et se déclare gravement préoccupé par l’augmentation considérable des attaques contre des écoles ces dernières années et par le nombre alarmant d’enfants qui sont en conséquence privés de l’accès à une éducation de qualité », affirment les quinze membres du Conseil dans une déclaration publiée par la Présidence de cet organe. للغة العربية،اضغط هنا Continuer la lecture

Violence sexuelle liée aux conflits : l’ONU plaide pour une nouvelle décennie d’action

Photo : ONU

Photo : ONU

Il faut continuer à garder les crimes de violence sexuelle dans les conflits et leurs auteurs sous les projecteurs de la communauté internationale, a plaidé vendredi Pramilla Patten, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU sur la violence sexuelle dans les conflits. Il faut continuer à garder les crimes de violence sexuelle dans les conflits et leurs auteurs sous les projecteurs de la communauté internationale, a plaidé vendredi Pramila Patten, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU sur la violence sexuelle dans les conflits. « Comme le dit la célèbre maxime juridique : justice doit être rendue et être vue comme étant rendue. Les survivantes doivent être considérées par leur société comme les détentrices de droits qui seront, en fin de compte, respectés et appliqués », a déclaré Mme Patten lors d’un débat du Conseil de sécurité sur ce thème. للغة العربية، واصل هنــــا Continuer la lecture

Le Bureau du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies en Tunisie se réjouit de l’adoption à l’unanimité de la Résolution du Conseil de Sécurité 2532 (2020) présentée conjointement par la Tunisie et le France

Photo : CINU Tunis

Photo : CINU Tunis

Tunis, 2 juillet 2020 – Au nom de tout le Système des Nations Unies en Tunisie, la Coordonnatrice Résidente a.i Mme Lila Pieters, se réjouit de l’adoption à l’unanimité, le mercredi 1er juillet 2020, de la résolution 2532 (2020) du Conseil de sécurité des Nations qui appelle à une cessation des hostilités dans les différents conflits à travers le monde pendant au moins 90 jours consécutifs pour faciliter la lutte contre la pandémie de Covid-19. Le Bureau du Coordonnateur Résident en Tunisie s’aligne à la déclaration du Secrétaire général de l’ONU M. Antonio Guterres s’adressant à toutes les équipes de pays des Nations Unies pour « continuer à accélérer leurs interventions pour contenir la pandémie de Covid-19 » en fournissant un appui aux autorités, en facilitant l’accès humanitaire, y compris aux personnes déplacées et aux camps de réfugiés, et en permettant les évacuations médicales. للغة العربي، واصل هنا Continuer la lecture

Lutte contre la Covid-19 : le Conseil de sécurité exige une cessation immédiate et mondiale des hostilités

Photo ONU: Le Conseil de sécurité de l'ONU réuni à distance

Photo ONU: Le Conseil de sécurité de l’ONU réuni à distance

Le Conseil de sécurité des Nations Unies, présidé ce mois-ci par l’Allemagne, a adopté mercredi une résolution dans laquelle il exige la « cessation générale et immédiate des hostilités dans toutes les situations inscrites à son ordre du jour » afin de lutter contre le coronavirus. 112 jours après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié la Covid-19 de pandémie, le Conseil de sécurité a finalement adopté une résolution sur cette question de santé mondiale qui affecte la paix et la sécurité internationales. Dans cette résolution, les quinze membres du Conseil demandent également à toutes les parties aux conflits armés à travers le monde de s’engager immédiatement dans « une pause humanitaire durable » pendant au moins 90 jours consécutifs. للغة العربية، واصل هنا Continuer la lecture

Les conséquences de la COVID-19 pour les victimes de violences sexuelles liées aux conflits

La pandémie de COVID-19 a des conséquences désastreuses pour les victimes et les personnes rescapées de violences sexuelles liées aux conflits. Le nouveau coronavirus a notamment eu des répercussions sur les activités menées par le Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit et sur le travail du Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général pour la question des enfants et des conflits armés. Ces violences font partie de crimes les moins souvent signalés et leur dénonciation a été rendue encore plus difficile avec la pandémie de COVID-19. La maladie a limité la possibilité pour les victimes et les personnes rescapées de dénoncer ces actes et elle a aussi aggravé les obstacles structurels, institutionnels et socioculturels aux signalements. للغة العربية، واصل هنا Continuer la lecture

ليبيا: خبراء أمميون يدعون إلى التحقيق في الانتهاكات المتعلقة بأنشطة المرتزقة في البلاد

الصورة: الأوشا

الصورة: الأوشا

حذر خبراء أمميون* من أن الاعتماد على الجهات الفاعلة الأجنبية ساهم في تصعيد النزاع في ليبيا، وقوض احتمالات التوصل إلى حل سلمي، وألقى بتداعيات مأساوية على السكان المحليين. وأعرب فريق الأمم المتحدة العامل المعني بمسألة استخدام المرتزقة، في بيان صدر اليوم الأربعاء، عن انزعاجه من التقارير المنتشرة حول استخدام المرتزقة والجهات الفاعلة ذات الصلة، خاصة منذ بدء هجوم الجيش الوطني الليبي بهدف الاستيلاء على العاصمة طرابلس في نيسان/ أبريل 2019. ووصف كريس كواجا، رئيس مجموعة العمل استخدام المرتزقة بأنه خرق لحظر الأسلحة الحالي الذي فرضه مجلس الأمن، والذي يتضمن حظرا على توفير أفراد المرتزقة المسلحين، فضلا عن أنه يعد انتهاكا للاتفاقية الدولية لمناهضة تجنيد المرتزقة واستخدامهم وتمويلهم وتدريبهم والتي تعد ليبيا طرفا فيها. وأشار الفريق إلى أن كلا من حكومة الوفاق الوطني والجيش الوطني الليبي اعتمدا على رعايا دول ثالثة لدعم العمليات العسكرية، بما في ذلك الأفراد العسكريون الروس، والمرتزقة السوريون والتشاديون والسودانيون. Continuer la lecture

Message du Secrétaire général de l’ONU à l’occasion de la journée internationale des casques bleus des nations unies – 29 mai 2020

Aujourd’hui, nous rendons hommage à plus d’un million de femmes et d’hommes qui ont servi comme soldats de la paix des Nations Unies, et aux plus de 3 900 Casques bleus qui ont perdu la vie dans l’exercice de leurs fonctions. Nous exprimons également notre gratitude aux 95 000 civils, policiers et militaires actuellement déployés dans le monde entier. Le défi auquel ils font face aujourd’hui est l’un des plus grands qu’ils aient jamais eu à relever : s’acquitter de leurs mandats en matière de paix et de sécurité tout en aidant les pays à lutter contre la pandémie du COVID-19. Cette année, le thème de la commémoration  – Les femmes dans le maintien de la paix – souligne leur rôle central dans nos opérations. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

Plus de 20.000 civils tués ou blessés en 2019 dans seulement 10 conflits (ONU)

Photo : ONU

Photo : ONU

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a tenu mercredi un débat public consacré à la protection des civils en période de conflit armé. Ces derniers, déjà affaiblis par des années de violence, sont particulièrement vulnérables à la pandémie de Covid-19, a alerté le chef de l’ONU. La protection des civils est une responsabilité collective. « (Elle) doit être le fruit d’un effort conjoint des gouvernements, de la société civile, des organisations internationales et des autres parties concernées », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, lors de son intervention devant le Conseil. Continuer la lecture