Archives de catégorie : Changements climatiques

Fin du débat général : la Covid-19 a révélé nos faiblesses et les domaines à renforcer, estime le Président de l’Assemblée générale

Volkan Bozkir, Président de la 75ème session de l'Assemblée générale

Volkan Bozkir, Président de la 75ème session de l’Assemblée générale

Lors de la clôture du débat général de la 75ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, son Président a estimé que le test pratique généré par la réponse à la Covid-19 a révélé les faiblesses et les domaines que doivent renforcer les membres de la communauté internationale. « La Covid-19 est un test pratique, qui a révélé nos faiblesses et les domaines que nous devons renforcer ensemble », a déclaré le Président de l’Assemblée générale, Volkan Bozkir. « J’ai été heureux d’entendre que tant d’États membres reconnaissent la possibilité de “reconstruire en mieux”, afin que nous soyons mieux préparés pour les crises à venir », a-t-il ajouté. Il a souligné que tous les États membres savent qu’ils doivent renforcer la résilience dès maintenant, pour se préparer à ce qui arrivera demain. Le Président s’est félicité du soutien massif des dirigeants manifesté en faveur des Objectifs de développement durable (ODD) et de la Décennie d’action, qui constituent le meilleur moyen de mettre fin à la pauvreté, de sauver la planète et de construire un monde plus pacifique. C’est particulièrement important dans le cadre de l’action en faveur du climat, a-t-il fait valoir. Continuer la lecture

Le Secrétaire général : Message publié à l’occasion de la journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourriture – 29 septembre 2020

Photo: Nations Unies

Photo: Nations Unies

La perte et le gaspillage de nourriture sont choquants au point de vue éthique. Dans un monde où la nourriture est suffisamment abondante pour satisfaire les besoins de tous, en tous lieux, 690 millions de personnes continuent de souffrir de la faim et 3 milliards de personnes n’ont pas les moyens de s’alimenter sainement. La perte et le gaspillage de nourriture entraînent également l’épuisement de ressources naturelles – eau, sols et sources d’énergie –, sans parler de leur coût en termes de main-d’œuvre humaine et de temps. Ils aggravent les changements climatiques en raison de l’impact de l’agriculture sur les émissions de gaz à effet de serre. L’inquiétude internationale à ce sujet transparaît dans l’objectif de développement durable no 2, qui nous engage à parvenir à la Faim « zéro », et l’objectif de développement no 12, qui nous invite à réduire de moitié le volume de nos déchets alimentaires et à réduire les pertes de produits alimentaires d’ici à 2030. Bien que de nombreux pays prennent des mesures à ces fins, nous devons intensifier nos efforts. للغة العربية، واصل هنــــا Continuer la lecture

La FAO présente l’analyse la plus complète des ressources forestières sous une forme novatrice

Photo : FAO

Photo : FAO

La FAO a présenté mardi l’évaluation des ressources forestières la plus complète à ce jour, qui se présente sous forme numérique et se distingue par son aspect novateur et sa simplicité d’utilisation. Accessible au public, le rapport sur l’Evaluation des ressources forestières mondiales, qui s’accompagne de la toute première plateforme de diffusion interactive en ligne , contient des analyses régionales et mondiales détaillées sur 236 pays et territoires. Les utilisateurs peuvent désormais consulter un ensemble de plus de 60 indicateurs forestiers cohérents et comparables entre pays et régions et télécharger les données dont ils ont besoin dans un format numérique non propriétaire. Il est également possible de suivre l’évolution de plusieurs paramètres, tels que la superficie, la gestion, la propriété et l’utilisation des forêts, a précisé l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans un communiqué de presse. للغة العربية، واصل هنـــا Continuer la lecture

35 finalistes régionaux en lice pour remporter le prix « Jeunes Champions de la Terre »

Photo : PNUE

Photo : PNUE

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a annoncé lundi la liste des finalistes régionaux sélectionné pour le prix « Jeunes Champions de la Terre ». Ce concours international vise à identifier, soutenir et récompenser des individus exceptionnels âgés de 18 à 30 ans ayant de grandes idées pour protéger ou restaurer l’environnement. Il est parrainé par l’entreprise Covestro, qui fabrique des matériaux polymères de haute technologie et emploie plus de 16.000 personnes dans le monde. Parmi plus de 845 candidats, les 35 meilleurs originaires des six régions du monde ont été sélectionnés pour leur approche novatrice de la lutte contre les crises environnementales les plus urgentes et pour leurs idées innovantes, a précisé le PNUE dans un communiqué de presse. De la protection des terres autochtones d’Amazonie par le biais de voyages d’aventure, à la conversion d’émissions nocives en marchandises de valeur aux États-Unis, en passant par la pêche au plastique en Grèce ou l’hydroélectricité au Nigéria, les finalistes s’attaquent à un large éventail de défis environnementaux, tels que la pollution par les plastiques et de l’air, la restauration des forêts et le déclin des écosystèmes. للغة العربية، واصل هنـــا Continuer la lecture

Climat : l’ONU prévoit des températures encore plus élevées jusqu’en 2024

Photo : OMM

Photo : OMM

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) a annoncé, jeudi, s’attendre à un réchauffement moyen pouvant atteindre les 1,5 degré Celsius durant les cinq prochaines années. En conséquence, les phénomènes violents comme les tempêtes pourraient augmenter en Europe alors que dans le Sahel, les conditions climatiques seront plus humides. La température moyenne mondiale de chacune des années de la période 2020-2024 devrait être supérieure d’au moins 1°C à l’ère préindustrielle, avec des pics probables dépassant les +1,5°C, a indiqué cette agence de l’ONU basée à Genève. Et la probabilité qu’elle dépasse 1,5 °C pendant au moins une de ces années est de 20 %. La température moyenne du globe est déjà supérieure d’1,0 °C aux valeurs préindustrielles. La dernière période quinquennale a été la plus chaude jamais enregistrée. selon les nouvelles prévisions climatologiques de l’OMM. Continuer la lecture

Les foudroiements extraordinaires « mégaflash » couvrent plusieurs centaines de kilomètres, battant des records

Photo : OMM

Photo : OMM

De nouveaux records de coups de foudre extrêmes, ou “mégaflashes”, en 2019 ont été officialisés, faisant plus que doubler la taille et la durée des précédents records, a annoncé cette semaine l’agence météorologique de l’ONU, l’OMM. Fermer les fenêtres et couvrir les oreilles de votre animal de compagnie, pendant le tonnerre qui a suivi, n’aurait probablement pas fait une grande différence pour quelqu’un coincé au milieu de l’éclair qui s’est développé continuellement au-dessus du nord de l’Argentine le 4 mars 2019, d’une durée impressionnante de 16,73 secondes. Et l’éclair qui s’est étendu sur plus de 700 kilomètres (400 miles) à travers le sud du Brésil le 31 octobre dernier, était équivalent à la distance entre Boston et Washington aux États-Unis, ou entre Londres, en Angleterre, et Bâle, en Suisse. Continuer la lecture

L’Agence météo de l’ONU valide provisoirement le record de température du cercle arctique à Verkhoyansk

Photo : Deutscher Wetterdienst/Karolin Eichler

Photo : Deutscher Wetterdienst/Karolin Eichler

L’Agence météorologique des Nations Unies a validé, mardi, à titre provisoire le record de température répertorié à Verkhoyansk, au-dessus du cercle polaire arctique. Cette ville russe a enregistré une température de 38°C le samedi 20 juin dernier. Si cela se confirme, il s’agira d’un record absolu. « L’Organisation météorologique mondiale (OMM) cherche à vérifier les informations faisant état d’un nouveau record de température de 38° Celsius dans l’Arctique, dans la ville russe de Verkoyansk, au milieu d’une vague de chaleur sibérienne exceptionnelle et d’une augmentation de l’activité des feux de forêt », a déclaré Clare Nullis, porte-parole de l’OMM au cours d’un point de presse à Genève. Randy Cerveny, professeur à l’université de l’Etat de l’Arizona et expert de l’OMM a admis que l’Agence onusienne « acceptait de manière préliminaire l’observation comme un nouvel extrême, en attendant un examen plus approfondi ». Continuer la lecture

Deuxième hackathon « Earth Hacks » organisé par les Nations unies en partenariat avec GoMyCode les 20 et 21 juin 2020

Les Nations unies en Tunisie organisent, en partenariat avec GoMyCode, le deuxième hackathon « Earth Hacks » les 20 et 21 juin 2020, qui cette fois se déroulera en ligne. L’initiative du « Earth Hacks » s’inscrit dans le cadre de la célébration du 75ème anniversaire des Nations unies lancée par le Secrétariat Général de l’ONU, et qui s’étend tout au long de l’année 2020. Cette célébration vise à créer des débats mondiaux autour de questions qui nous concernent tout.e.s, tels que le changement climatique ou la préservation de l’environnement. Dans ce contexte, l’ONU en Tunisie a démarré la célébration du 75ème anniversaire autour de plusieurs hackathon « Earth Hacks ». En appui de la jeunesse tunisienne, la série des « Earth Hacks » vise à répondre aux défis environnementaux actuels avec des solutions technologiques. À travers cet événement, les participant.e.s contribueront aussi à la mise en place des Objectifs du développement durable en Tunisie. Pendant 24 heures, il.elle.s développeront des outils technologiques ayant pour but de préserver la l’environnement en Tunisie. Continuer la lecture

Journée contre la désertification ( : l’ONU appelle à réduire l’empreinte écologique humaine

A l’occasion de la Journée de lutte contre la désertification et la sécheresse, le Secrétaire général des Nations Unies a appelé mercredi à conclure un « nouveau pacte en faveur de la nature ». « La santé de l’humanité dépend de celle de la planète. Or, aujourd’hui, notre planète est malade », a averti António Guterres, signalant qu’à l’échelle mondiale, 70 % des terres ont été transformées par l’activité humaine. L’expansion, l’enrichissement et l’urbanisation de la population font exploser la demande de terres destinées à la production d’aliments, de fourrage pour les animaux et de fibres pour la fabrication de vêtements, explique l’ONU. En parallèle, la santé et la productivité des terres arables existantes se détériorent, un phénomène aggravé par le changement climatique.  « Quelques 3,2 milliards de personnes sont touchées par la dégradation des terres », a rappelé M. Guterres. Les modes de consommation et les habitudes de vie doivent changer si nous voulons disposer de suffisamment de terres cultivables pour satisfaire aux besoins des dix milliards d’habitants que comptera la planète d’ici 2050, a-t-il dit. للغــة العربيـــة، أنقـــر هنا Continuer la lecture

Message du Secrétaire général de l’ONU publié à l’occasion de la journée mondiale de l’océan – 8 juin 2020

La pandémie du COVID-19 nous rappelle avec force les liens intimes qui nous rattachent les uns aux autres, ainsi qu’à la nature. Alors que nous nous employons à stopper la pandémie et à reconstruire en mieux, nous avons une occasion sans précédent – et la responsabilité – d’amender notre relation avec le monde naturel, y compris les mers et les océans de la planète. Nous dépendons des océans pour l’alimentation, les moyens de subsistance, le transport et le commerce. Les océans sont les poumons de notre planète et son plus grand puits de carbone et, à ce titre, ils contribuent de façon essentielle à réguler le climat mondial. Aujourd’hui, le niveau de la mer monte à cause des changements climatiques, si bien que, dans des pays de faible élévation et dans des villes et villages côtiers du monde entier, des vies et des moyens de subsistance sont en péril. Les océans deviennent de plus en plus acides, ce qui fait peser une menace sur la biodiversité marine et les chaînes alimentaires essentielles. La pollution plastique est quant à elle omniprésente. للغة العربية، انقر هنا Continuer la lecture