Archives de catégorie : Beijing+25

Vingt-cinq ans après la Conférence des femmes de Beijing, son importance reste intacte, selon ONU Femmes

Photo : ONU Femmes

Photo : ONU Femmes

Vingt-cinq ans exactement après la conférence mondiale historique de Beijing sur la promotion et l’égalité des femmes, « son importance reste intacte », a affirmé vendredi la cheffe de l’agence des Nations Unies pour l’autonomisation des femmes. « Nous avons vu la force et l’impact de l’activisme collectif croître et observé combien le multilatéralisme. et les partenariats sont importants pour trouver des solutions communes à des problèmes communs », a déclaré la Directrice exécutive d’ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, dans un communiqué de presse. Les délibérations de la Conférence en 1995 ont abouti à la Déclaration et au Programme d’action de Beijing, un programme portant sur 12 domaines critiques pour réaliser les droits fondamentaux des femmes et des filles. Sa pertinence durable « ne peut être surestimée aujourd’hui », a souligné Mme Mlambo-Ngcuka. للغة العربية، اضغط هنا Continuer la lecture

Le Système des Nations Unies en Tunisie célèbre la journée internationale des Femmes – 8 mars

Mme Lila Pieters, Coordonnatrice Résidente a.i du Système des Nations Unies en Tunisie

Mme Lila Pieters, Coordonnatrice Résidente a.i du Système des Nations Unies en Tunisie

Nous célébrons le 8 mars, dans une année charnière pour les droits des femmes, vingt-cinq ans après la Déclaration et le Programme d’action de Beijing qui a défini le chemin à prendre pour parvenir à l’égalité des sexes, depuis le monde a connu des progrès remarquables. Le Système des Nations Unies en Tunisie, célèbre la journée internationale des femmes avec une fierté des acquis des femmes dans le monde mais celle des Tunisiennes et Tunisiens en particulier. Un long trajet était parcouru par l’ensemble des acteurs de la démocratie ou l’Etat Tunisien n’a cessé de renouveler ses engagements en matière de lutte contre les discriminations et pour la promotion des droits des femmes. Le cadre légal dont se réjouit aujourd’hui les femmes et les petites filles à travers la nouvelle constitution et la promulgation des lois, spécifiquement la Loi organique n° 58 relative à l’élimination des violences faites des femmes, est le fruit des efforts conjugués entre la classe politique, la société civile et les citoyens. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

Droits des femmes : « l’heure n’est plus à la complaisance », selon Michelle Bachelet  

Photo : ONU

Photo : ONU

« Nous devrions toujours célébrer Beijing, mais nous devons aussi nous rappeler que ce Plan d’action est inachevé », a déclaré mardi à Genève la cheffe des droits de l’homme de l’ONU. Lors d’un réunion-débat au Conseil des droits de l’homme de l’ONU pour marquer le 25ème anniversaire de la Plate-forme d’action de Beijing sur l’autonomisation des femmes, qui a été adoptée en 1995, Michelle Bachelet a ajouté que « l’heure n’est plus à la complaisance ». Selon Mme Bachelet, les risques de revers sont réels – et croissants. Si la Conférence de Beijing est reconnue comme un moment d’engagement collectif et fort en faveur des droits humains, vingt-cinq ans plus tard, le scénario est tout autre. A cet égard, elle note que « les droits des femmes sont menacés et attaqués » sur de nombreux fronts.  « Nous assistons à des retours en arrière et à la résurgence de récits contre l’égalité des sexes fondés sur une discrimination séculaire », a dit Mme Bachelet. للغة العربية، أنقر هنا Continuer la lecture

Commission de la condition de la femme: à un an de « Beijing+25 », États Membres, société civile et secteur privé font l’état des lieux

Photo : ONU

La Commission de la condition de la femme a poursuivi, aujourd’hui, les travaux de sa soixante-troisième session par une table ronde ministérielle, le matin, puis un examen des rapports de six pays (Italie, Qatar, Espagne, Philippines, Égypte et Bulgarie) sur le thème « Autonomisation des femmes et lien avec le développement durable », qui a entraîné un dialogue avec les délégations. La table ronde avait pour but d’examiner la suite donnée à la quatrième Conférence mondiale sur les femmes –la fameuse Conférence de Beijing de 1995- et à la vingt-troisième session extraordinaire de l’Assemblée générale, tenue en 2000, intitulée « Les femmes en l’an 2000: égalité entre les sexes, développement et paix pour le XXIe siècle ». Continuer la lecture