Archives de catégorie : Afrique

Face à la Covid-19, l’Afrique du Nord doit planifier dès maintenant pour le moyen et long terme Par Vera Songwe, Secrétaire Générale adjointe de l’ONU et Secrétaire Exécutive de la Commission économique pour l’Afrique

Photo : Vera Songwe, Secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique

Photo : Vera Songwe, Secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique

La crise de la Covid-19 a engendré une récession mondiale sans précédent depuis la crise de 1929, avec une perte de PIB mondial estimée à -4,4% par le FMI en 2020. L’Afrique du Nord (hors Libye) devrait enregistrer une croissance de -3,6%, contre 1,9% en 2019. Sur le front de l’emploi, cet impact est d’autant plus significatif que la sous-région souffre d’un chômage endémique (12% en 2019), notamment chez les jeunes (30%), et d’une croissance qui ne crée pas suffisamment d’emplois. Les projections pour 2020 sont variables selon les pays, mais le taux de chômage devrait dépasser les 15% en moyenne dans la sous-région. L’impact socio-économique sera d’autant plus important que la crise sanitaire semble se poursuivre, et que les économies d’Afrique du Nord sont tributaires de secteurs, comme le tourisme (Egypte, Maroc et Tunisie), ou les hydrocarbures (Algérie, Soudan), qui risquent d’être durablement affectés par la crise sanitaire. Celle-ci met à mal des finances publiques déjà fragiles, avec des déficits budgétaires importants dans certains pays (-9,6% en Algérie, – 8,1% en Egypte et -10,8% au Soudan en 2019), et une dette en forte croissance. للغة العربية، اضغط هنا Continuer la lecture

En Afrique, près d’un décès sur cinq dû à la Covid est lié au diabète (OMS)

Photo : OMS

Photo : OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que 18,3 % des décès dus à la Covid-19 dans la région Africaine sont liés au diabète, l’une des conditions qui, d’après des études mondiales, augmentent le risque de forme sévère de la maladie et de décès parmi les patients infectés par le virus. « Beaucoup trop de personnes ignorent si elles ont du diabète ou non. Les personnes avec cette affection chronique souffrent doublement si elles sont aussi infectées par la Covid-19 », a déclaré le Docteur Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. « Nous devons changer cette situation en investissant dans la détection, la prévention et le traitement précoces du diabète », a-t-elle ajouté. Continuer la lecture

Le réchauffement climatique fait peser des menaces croissantes sur l’Afrique, selon l’ONU

Photo : PNUE

Photo : PNUE

Sécheresses, températures plus chaudes, inondations et même une invasion fréquente de criquets pèlerins ainsi qu’une persistance de maladies comme le paludisme, les conséquences du changement climatique sont durement ressenties en Afrique, et le pire est à venir sur la sécurité alimentaire, l’économie et la santé du continent, a alerté lundi l’Agence des Nations Unies pour la météo. « Le changement climatique menace de plus en plus la santé humaine, la sécurité alimentaire et hydrique et le développement socio-économique en Afrique », selon les conclusion d’un rapport multi-agences coordonnée par l’Organisation météorologique mondiale (OMM), qui donne un aperçu des tendances climatiques actuelles et futures ainsi que l’impact économique de secteurs sensibles comme l’agriculture. Selon ce nouveau rapport consacré exclusivement au continent, la hausse des températures et l’élévation du niveau des mers ainsi que la multiplication des phénomènes météo extrêmes menacent la santé et le développement socio-économique de l’Afrique. Continuer la lecture

إيطاليا: خبيرة أممية تدين “تجريم” من ينقذون الأرواح في البحر الأبيض المتوسط

أدانت خبيرة في مجال حقوق الإنسان بالأمم المتحدة* اليوم الخميس تجريم 11 شخصا من المدافعين عن حقوق الإنسان في إيطاليا، قائلة إنه بدلا من إدانة جهودهم للبحث عن المهاجرين وملتمسي اللجوء المنكوبين في البحر الأبيض المتوسط وإنقاذهم، ينبغي علينا أن نشيد بها. وأكدت الخبيرة ماري لولور، المقررة الخاصة المعنية بحالة المدافعين عن حقوق الإنسان، في بيانها أن “كارولا راكيتي، القبطانة السابقة لسفينة الإنقاذ Sea-Watch 3، وأفراد طاقم “Iuventa 10 “هم من المدافعين عن حقوق الإنسان وليسوا مجرمين”. وأعربت عن أسفها من أن الإجراءات الجنائية المتخذة ضدهم لا تزال سارية وأنهم ما زالوا يواجهون الوصم فيما يتعلق بعملهم في مجال حقوق الإنسان لحماية حقوق الإنسان للمهاجرين وطالبي اللجوء المعرضين للخطر في البحر الأبيض المتوسط. Continuer la lecture

La CEA forme des experts tunisiens à l’utilisation de l’OPEI pour faciliter le suivi du développement

La Commission économique pour l’Afrique et la Direction Générale de la Coopération Multilatérale du Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Investissement ont lancé lundi 5 octobre un atelier de deux jours sur l’utilisation de l’Outil de Planification et d’Évaluation Intégré (OPEI). L’Outil de Planification et d’Évaluation Intégré (OPEI) est une application Web financée par la CEA et lancée en 2019 pour aider les pays africains souhaitant intégrer l’Agenda 2030 (Objectifs de Développement Durable) et l’Agenda 2063 dans leurs plans nationaux de développement et évaluer leurs progrès vers la mise en œuvre de ces engagements internationaux. Pour atteindre cet objectif, l’OPEI met à la disposition des pays bénéficiaire un outil unique facilitant l’alignement de leurs plans nationaux de développement sur leurs engagements à l’international et le suivi intégré et harmonisé des progrès accomplis aussi bien par rapport aux objectifs et cibles nationaux qu’à ceux des Agenda 2030 et 2063, a déclaré Ahmed Al-Awah, chef de l’Unité de conseil stratégique informatique de la CEA. للغة العربية، واصل هنا Continuer la lecture

Priorité aux jeunes : investir dans la jeunesse pour accélérer le développement de l’Afrique – Mabingue Ngom, Directeur régional du FNUAP pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre

Photo : Banque africaine de  développement

Photo : Banque africaine de développement

Afrique Renouveau : Quelle est l’importance de célébrer la Journée internationale de la jeunesse ? Ngom : L’agenda de la jeunesse est très important, non seulement pour l’Afrique mais pour le monde entier car nous parlons d’une population qui est maintenant de presque 1,9 milliard. Dans certains endroits, comme en Afrique occidentale et centrale, les jeunes représentent plus de 60 % de la population. Cette journée est importante parce que les jeunes non seulement forment la majorité de la population mais sont aussi le plus grand atout du continent.                 Il y a quatre ans, les chefs d’État et de gouvernement africains ont décidé d’élever le dividende démographique au rang de politique de référence. En outre, si l’on considère la situation actuelle de la COVID-19, où les jeunes sont réellement à la pointe de la lutte contre la pandémie, on comprend pourquoi la célébration de la Journée internationale de la jeunesse en 2020 est une question d’engagement des jeunes et est vitale. Continuer la lecture

Ruée vers le vaccin COVID-19 : L’Afrique doit agir maintenant

Photo : Afrique Renouveau

Photo : Afrique Renouveau

Les Africains doivent prendre part aux essais et s’apprêter dès maintenant pour le jour où l’un des vaccins sera disponible. Dans un monde idéal, les communautés ne devraient pas être de simples spectateurs mais des co-architectes des décisions de santé ayant un impact sur leur bien-être. Les préoccupations relatives aux essais de vaccins devraient être prises en compte et les chercheurs devraient donner la priorité à l’engagement communautaire.                              Que signifie alors un essai de vaccin pour les communautés ? Pourquoi devraient-elles s’en soucier ? Plus précisément, que doivent faire les gouvernements africains ? Alors que nous attendons avec impatience que la pandémie de la COVID-19 soit maîtrisée, commençons par comprendre l’immunité collective et pourquoi les vaccins sont essentiels. En termes simples, on parle d’immunité collective lorsqu’un grand nombre de personnes de la communauté sont infectées et donc immunisées contre une maladie, en l’occurrence la COVID-19. Continuer la lecture

L’Afrique a besoin d’institutions fortes et de politiques intelligentes – K.Y. Amoako, Président, Centre africain pour la transformation économique.

Photo : Dr. K.Y. Amoako.

Photo : Dr. K.Y. Amoako.

Le Dr K.Y. Amoako a passé deux décennies en tant qu’économiste de premier plan à la Banque mondiale. Il a également été secrétaire général adjoint et secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA). Il est le fondateur et le président du Centre africain pour la transformation économique (ACET), un groupe de réflexion basé à Accra, au Ghana. Dans son livre récemment publié, “Know the Beginning Well : An Inside Journey Through Five Decades of African Development,” le Dr Amoako examine l’histoire du développement de l’Afrique afin de mieux éclairer les actions futures, notamment la manière de parvenir à la transformation économique.  Il s’est entretenu avec Kingsley Ighobor, d’Afrique Renouveau, sur les éléments clés du livre : politiques de développement, genre et leadership politique, entre autres. Extraits. Continuer la lecture

À l’occasion des 75 ans de l’ONU, le Président de l’Assemblée générale appelle à un monde plus inclusive  – Tijjani Muhammad-Bande, président sortant de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Président AG : Tijjani Muhammad-Bande. ONU Photo/Evan Schneider

Président AG : Tijjani Muhammad-Bande. ONU Photo/Evan Schneider

Élu l’année dernière pour présider la 74e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le professeur Tijjani Muhammad-Bande du Nigeria s’est entretenu avec Zipporah Musau d’Afrique Renouveau sur son mandat et le 75e anniversaire des Nations Unies. Extraits :                    Afrique Renouveau : En 2019, vous avez été élu par acclamation pour présider la 74e session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Votre mandat s’achève en 2020, comment c’était ? Prof. Muhammad-Bande : Importante question. De toute évidence, le fait même que la plupart des réunions se tiennent maintenant virtuellement suggère le changement dans la façon de faire les choses. Aucun d’entre-nous ne prévoyait de se retrouver dans cette situation. Pendant les premiers mois de mon mandat, les choses se sont déroulées de manière traditionnelle – nous nous réunissions dans la salle de l’Assemblée pour prendre des décisions et nous nous rendions dans les pays pour mener des activités liées aux travaux de l’Assemblée générale en particulier et des Nations Unies en général. Avec la pandémie de la COVID-19, plusieurs choses sont devenues claires : la vulnérabilité de chacun d’entre nous – riches et pauvres – et bien sûr l’importance primordiale d’approches communes de solidarité en ce qui concerne les questions urgentes de transport, de communication, d’éducation et de santé. Continuer la lecture

Bureau des affaires de désarmement:  « Faire taire les armes »: le Mois de l’amnistie en Afrique est lancé pour faciliter la remise et la collecte des armes à feu détenues illégalement

Photo AU: Silencing the Guns

Photo AU: Silencing the Guns

Sept pays africains participent cette année au Mois de l’amnistie en Afrique qui consiste à faciliter la remise et la collecte d’armes à feu détenues illégalement.  Les jeunes du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de l’Éthiopie, du Kenya, de la République centrafricaine et de la République démocratique du Congo (RDC) sont ainsi invités, en ce mois de septembre, à partager leurs idées afin de trouver des slogans pour cette campagne qu’organise l’Union africaine chaque année depuis 2017. Le Bureau des affaires de désarmement de l’ONU participe, avec la Commission de l’Union africaine, à la mise en œuvre de la campagne connue sous l’acronyme anglais SeptAAM2020. Continuer la lecture