Archives de catégorie : Afrique

إيطاليا: خبيرة أممية تدين “تجريم” من ينقذون الأرواح في البحر الأبيض المتوسط

أدانت خبيرة في مجال حقوق الإنسان بالأمم المتحدة* اليوم الخميس تجريم 11 شخصا من المدافعين عن حقوق الإنسان في إيطاليا، قائلة إنه بدلا من إدانة جهودهم للبحث عن المهاجرين وملتمسي اللجوء المنكوبين في البحر الأبيض المتوسط وإنقاذهم، ينبغي علينا أن نشيد بها. وأكدت الخبيرة ماري لولور، المقررة الخاصة المعنية بحالة المدافعين عن حقوق الإنسان، في بيانها أن “كارولا راكيتي، القبطانة السابقة لسفينة الإنقاذ Sea-Watch 3، وأفراد طاقم “Iuventa 10 “هم من المدافعين عن حقوق الإنسان وليسوا مجرمين”. وأعربت عن أسفها من أن الإجراءات الجنائية المتخذة ضدهم لا تزال سارية وأنهم ما زالوا يواجهون الوصم فيما يتعلق بعملهم في مجال حقوق الإنسان لحماية حقوق الإنسان للمهاجرين وطالبي اللجوء المعرضين للخطر في البحر الأبيض المتوسط. Continuer la lecture

La CEA forme des experts tunisiens à l’utilisation de l’OPEI pour faciliter le suivi du développement

La Commission économique pour l’Afrique et la Direction Générale de la Coopération Multilatérale du Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Investissement ont lancé lundi 5 octobre un atelier de deux jours sur l’utilisation de l’Outil de Planification et d’Évaluation Intégré (OPEI). L’Outil de Planification et d’Évaluation Intégré (OPEI) est une application Web financée par la CEA et lancée en 2019 pour aider les pays africains souhaitant intégrer l’Agenda 2030 (Objectifs de Développement Durable) et l’Agenda 2063 dans leurs plans nationaux de développement et évaluer leurs progrès vers la mise en œuvre de ces engagements internationaux. Pour atteindre cet objectif, l’OPEI met à la disposition des pays bénéficiaire un outil unique facilitant l’alignement de leurs plans nationaux de développement sur leurs engagements à l’international et le suivi intégré et harmonisé des progrès accomplis aussi bien par rapport aux objectifs et cibles nationaux qu’à ceux des Agenda 2030 et 2063, a déclaré Ahmed Al-Awah, chef de l’Unité de conseil stratégique informatique de la CEA. للغة العربية، واصل هنا Continuer la lecture

Priorité aux jeunes : investir dans la jeunesse pour accélérer le développement de l’Afrique – Mabingue Ngom, Directeur régional du FNUAP pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre

Photo : Banque africaine de  développement

Photo : Banque africaine de développement

Afrique Renouveau : Quelle est l’importance de célébrer la Journée internationale de la jeunesse ? Ngom : L’agenda de la jeunesse est très important, non seulement pour l’Afrique mais pour le monde entier car nous parlons d’une population qui est maintenant de presque 1,9 milliard. Dans certains endroits, comme en Afrique occidentale et centrale, les jeunes représentent plus de 60 % de la population. Cette journée est importante parce que les jeunes non seulement forment la majorité de la population mais sont aussi le plus grand atout du continent.                 Il y a quatre ans, les chefs d’État et de gouvernement africains ont décidé d’élever le dividende démographique au rang de politique de référence. En outre, si l’on considère la situation actuelle de la COVID-19, où les jeunes sont réellement à la pointe de la lutte contre la pandémie, on comprend pourquoi la célébration de la Journée internationale de la jeunesse en 2020 est une question d’engagement des jeunes et est vitale. Continuer la lecture

Ruée vers le vaccin COVID-19 : L’Afrique doit agir maintenant

Photo : Afrique Renouveau

Photo : Afrique Renouveau

Les Africains doivent prendre part aux essais et s’apprêter dès maintenant pour le jour où l’un des vaccins sera disponible. Dans un monde idéal, les communautés ne devraient pas être de simples spectateurs mais des co-architectes des décisions de santé ayant un impact sur leur bien-être. Les préoccupations relatives aux essais de vaccins devraient être prises en compte et les chercheurs devraient donner la priorité à l’engagement communautaire.                              Que signifie alors un essai de vaccin pour les communautés ? Pourquoi devraient-elles s’en soucier ? Plus précisément, que doivent faire les gouvernements africains ? Alors que nous attendons avec impatience que la pandémie de la COVID-19 soit maîtrisée, commençons par comprendre l’immunité collective et pourquoi les vaccins sont essentiels. En termes simples, on parle d’immunité collective lorsqu’un grand nombre de personnes de la communauté sont infectées et donc immunisées contre une maladie, en l’occurrence la COVID-19. Continuer la lecture

L’Afrique a besoin d’institutions fortes et de politiques intelligentes – K.Y. Amoako, Président, Centre africain pour la transformation économique.

Photo : Dr. K.Y. Amoako.

Photo : Dr. K.Y. Amoako.

Le Dr K.Y. Amoako a passé deux décennies en tant qu’économiste de premier plan à la Banque mondiale. Il a également été secrétaire général adjoint et secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA). Il est le fondateur et le président du Centre africain pour la transformation économique (ACET), un groupe de réflexion basé à Accra, au Ghana. Dans son livre récemment publié, “Know the Beginning Well : An Inside Journey Through Five Decades of African Development,” le Dr Amoako examine l’histoire du développement de l’Afrique afin de mieux éclairer les actions futures, notamment la manière de parvenir à la transformation économique.  Il s’est entretenu avec Kingsley Ighobor, d’Afrique Renouveau, sur les éléments clés du livre : politiques de développement, genre et leadership politique, entre autres. Extraits. Continuer la lecture

À l’occasion des 75 ans de l’ONU, le Président de l’Assemblée générale appelle à un monde plus inclusive  – Tijjani Muhammad-Bande, président sortant de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Président AG : Tijjani Muhammad-Bande. ONU Photo/Evan Schneider

Président AG : Tijjani Muhammad-Bande. ONU Photo/Evan Schneider

Élu l’année dernière pour présider la 74e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le professeur Tijjani Muhammad-Bande du Nigeria s’est entretenu avec Zipporah Musau d’Afrique Renouveau sur son mandat et le 75e anniversaire des Nations Unies. Extraits :                    Afrique Renouveau : En 2019, vous avez été élu par acclamation pour présider la 74e session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Votre mandat s’achève en 2020, comment c’était ? Prof. Muhammad-Bande : Importante question. De toute évidence, le fait même que la plupart des réunions se tiennent maintenant virtuellement suggère le changement dans la façon de faire les choses. Aucun d’entre-nous ne prévoyait de se retrouver dans cette situation. Pendant les premiers mois de mon mandat, les choses se sont déroulées de manière traditionnelle – nous nous réunissions dans la salle de l’Assemblée pour prendre des décisions et nous nous rendions dans les pays pour mener des activités liées aux travaux de l’Assemblée générale en particulier et des Nations Unies en général. Avec la pandémie de la COVID-19, plusieurs choses sont devenues claires : la vulnérabilité de chacun d’entre nous – riches et pauvres – et bien sûr l’importance primordiale d’approches communes de solidarité en ce qui concerne les questions urgentes de transport, de communication, d’éducation et de santé. Continuer la lecture

Bureau des affaires de désarmement:  « Faire taire les armes »: le Mois de l’amnistie en Afrique est lancé pour faciliter la remise et la collecte des armes à feu détenues illégalement

Photo AU: Silencing the Guns

Photo AU: Silencing the Guns

Sept pays africains participent cette année au Mois de l’amnistie en Afrique qui consiste à faciliter la remise et la collecte d’armes à feu détenues illégalement.  Les jeunes du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de l’Éthiopie, du Kenya, de la République centrafricaine et de la République démocratique du Congo (RDC) sont ainsi invités, en ce mois de septembre, à partager leurs idées afin de trouver des slogans pour cette campagne qu’organise l’Union africaine chaque année depuis 2017. Le Bureau des affaires de désarmement de l’ONU participe, avec la Commission de l’Union africaine, à la mise en œuvre de la campagne connue sous l’acronyme anglais SeptAAM2020. Continuer la lecture

“L’emploi et la sécurité alimentaire sont les priorités des jeunes en Afrique”

Photo Afrique Renouveau: Aya Chebbi, Envoyée de l'Union africaine pour la jeunesse

Photo Afrique Renouveau: Aya Chebbi, Envoyée de l’Union africaine pour la jeunesse

La toute première envoyée de l’Union africaine pour la jeunesse, Mme Aya Chebbi, de Tunisie, a plaidé pour que la voix des jeunes Africains soit entendue. En juillet 2020, son bureau a lancé “Sauti”, un blog entièrement consacré aux jeunes voix féminines du continent. Dans cet entretien avec Franck Kuwonu, elle parle explique pourquoi il est important que les personnes les plus marginalisées racontent leurs propres histoires. Elle évoque également les revendications des jeunes à travers le continent et de leur clameur pour la coresponsabilité avec les adultes. En voici des extraits. Continuer la lecture

En Afrique, les petites entreprises doivent innover pour survivre à la COVID-19

Dorothy Tembo, Directrice exécutive par intérim, Centre du commerce international

Dorothy Tembo, Directrice exécutive par intérim, Centre du commerce international

Dorothy Tembo est la Directrice exécutive par intérim du Centre du commerce international (ITC), une agence conjointe des Nations Unies et de l’Organisation mondiale du commerce. En juin, le CCI a produit un rapport intitulé “COVID-19″ : Le Grand verrouillage et son impact sur les petites entreprises”. Dans une interview avec Kingsley Ighobor, Mme Tembo parle du rapport, du rôle des femmes et des jeunes dans le rétablissement post-pandémie en Afrique, entre autres sujets. Voici des extraits de l’interview. Continuer la lecture

“Je continuerai à lutter contre les MGF pour protéger les femmes et les jeunes filles” – Dr. Morissanda Kouyaté, lauréat du Prix Mandela 2020

Dr. Morissanda Kouyaté, laureate Mandela Prize 2020

Dr. Morissanda Kouyaté, laureate Mandela Prize 2020

Le Dr. Morissanda Kouyaté vient d’être désigné co-lauréat du Prix Nelson Rolihlahla Mandela des Nations Unies 2020. En tant que directeur exécutif du Comité interafricain sur les pratiques traditionnelles néfastes (IAC), le Dr Kouyaté est une figure de proue des efforts visant à mettre fin à la violence contre les femmes en Afrique, les mutilations génitales féminines (MGF) notamment. Il s’est entretenu avec Franck Kuwonu d’Afrique Renouveau, entre autres, de son engagement contre les MGF, des progrès, et de l’importance du prix dans sa quête pour mettre fin aux MGF Continuer la lecture