Accord de Paris sur le climat : nous sommes sur la bonne voie, il faut juste aller plus vite (ONU)

Photo : PNUD

Photo : PNUD

La moitié du PIB mondial et la moitié des émissions mondiales de CO2 font désormais l’objet d’un engagement « net zéro » et le nombre d’engagements des entreprises a plus que doublé au cours de l’année dernière, s’élevant à plus de 1.100, s’est félicité lundi le Secrétaire général des Nations Unies, lors de l’ouverture d’une série d’entretiens intitulés « Race to Zero » [Course vers Zéro]. « L’Union européenne, le Japon et la République de Corée, ainsi que plus de 110 autres pays, se sont engagés à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. La Chine affirme qu’elle le fera avant 2060 », s’est réjoui António Guterres en ouvrant le premier des dix jours d’entretiens sur l’action climatique organisés par le Secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (CCNUCC).

  1. Guterres a toutefois signalé que « nous sommes encore loin » de l’objectif de limiter l’augmentation de la température à 1,5 degré Celsius par rapport aux niveaux préindustriels.

« Aujourd’hui nous nous dirigeons encore vers 3 degrés au moins », a regretté le chef de l’ONU, avant d’appeler les différentes coalitions présentes à cette série de dialogues à promouvoir, développer et mettre en œuvre des plans de décarbonisation crédibles.

Choisir la voie de la relance verte

  1. Guterres a lancé un appel à l’action à l’approche du Sommet sur l’ambition climatique qu’il co-organise le 12 décembre, jour du cinquième anniversaire de l’Accord de Paris.

« Divulguez vos risques financiers liés au climat. Donnez la priorité aux investissements qui contribuent à une reprise durable, à faible intensité de carbone et à l’épreuve du climat », a encouragé le Secrétaire général, invitant les coalitions à faire « participer votre chaîne d’approvisionnement et vos partenaires à temps pour le Sommet ».

« Et joignez-vous à moi pour demander aux gouvernements de choisir la voie de la relance verte », a lancé M. Guterres.

Avancer plus vite

Le Secrétaire général de l’ONU a félicité les nombreuses organisations réunies pour organiser plus de 90 événements axés sur des solutions.

« Nous sommes sur la bonne voie, mais nous avons besoin d’avancer plus rapidement », a affirmé M. Guterres.

« Nous disposons des outils nécessaires pour décarboniser nos systèmes et construire des sociétés résilientes. Mais la fenêtre d’opportunité se referme », a averti le chef de l’ONU appelant à un « leadership fort de la part des gouvernements, des entreprises, des villes et de la société civile du monde entier ».

 « Tous les gouvernements, les villes, les institutions financières et les entreprises privées doivent établir leurs plans de transition pour parvenir à des émissions nettes zéro d’ici 2050 », a soutenu M. Guterres.

« Nous devons tous nous engager à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 et à prendre des mesures climatiques qui profiteront aux populations et à la planète », a conclu le chef de l’ONU avant de souhaiter à tous ceux présents « une réunion productive ».

Pour le premier jour des Entretiens sur l’Objectif zéro, les Champions du climat des Nations Unies ont lancé des Pistes d’action pour le climat, des feuilles de route détaillées pour aider à atteindre les objectifs de l’Accord de Paris dans 8 secteurs clés.

Ces Entretiens doivent se dérouler du 9 au 19 novembre sur plusieurs fuseaux horaires, afin de permettre à une myriade d’intervenants du monde entier de réfléchir aux progrès réalisés en matière d’atténuation et d’adaptation.

Ils préparent le terrain pour l’anniversaire de l’Accord de Paris, le 12 décembre, alors que le monde s’engage dans la « Course vers zéro » en vue de la COP26 en 2021, à Glasgow, au Royaume-Uni.