LES DROITS REPRODUCTIFS : DES DROITS HUMAINS A PART ENTIERE  “Pour l’adoption d’un mécanisme opérationnel de suivi, de documentation et de reporting spécifique aux droits sexuels et reproductifs en Tunisie”

Photo : Objectifs du Développement Durable - ODD

Photo : Objectifs du Développement Durable – ODD

En 1994, lors de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD), les dirigeants du monde entier se sont accordés sur un plan d’action historique reconnaissant les droits reproductifs comme des droits humains à part entière. Les Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030, adoptés en 2015 par l’Organisation des Nations Unies ont permis d’identifier deux cibles: les cibles 3.7 «D’ici à 2030, assurer l’accès de tous à des services de soins de santé sexuelle et procréative, y compris à des fins de planification familiale, d’information et d’éducation, et la prise en compte de la santé procréative dans les stratégies et programmes nationaux» et 5.6 «Assurer l’accès de tous aux soins de santé sexuelle et procréative et faire en sorte que chacun puisse exercer ses droits en matière de procréation, ainsi qu’il a été décidé dans le Programme d’action de la Conférence internationale sur la population et le développement et le Programme d’action de Beijing et les documents finals des conférences d’examen qui ont suivi».

“Les droits sexuels et reproductifs sont essentiels pour que toutes les personnes puissent être égales et libres de prendre des décisions dans toutes les sphères de leur vie, sans discrimination, sans violence ni contrainte, et avec le respect de leur dignité.” – Déclare Dr Rym Fayala, Représentante Assistante de l’UNFPA Tunisie.

Aujourd’hui, force est de constater que malgré les progrès réalisés le concept de droits sexuels et droits reproductifs fait encore face à plusieurs résistances, et plusieurs lacunes en matière d’accès aux droits et à la santé sexuelle et reproductive persistent, en Tunisie comme partout dans le monde.

Dans ce cadre, l’Association Tunisienne de la Santé de la Reproduction (ATSR) et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) Tunisie ont développé un Mécanisme opérationnel de suivi, de documentation et de reporting spécifique aux droits sexuels et reproductifs en Tunisie. Se basant sur une approche participative, initiée en 2017, ce nouvel outil a été développé et adopté par les différentes parties prenantes avec comme objectif de faciliter le suivi et l’évaluation des actions en faveur des droits sexuels et reproductifs et de fournir les informations nécessaires à l’amélioration de la qualité des interventions et de la situation générale dans ce domaine. L’outil a introduit au total 116 indicateurs répartis sur la base des 12 composantes des droits sexuels et droits reproductifs (DSDR) concertées et adoptées par les différents partenaires.

Afin de garantir son utilisation effective par l’ensemble des acteurs impliqués dans la promotion et la protection des DSDR en Tunisie, l’ATSR et l’UNFPA avec les différents partenaires gouvernementaux et associatifs ont lancé une stratégie de plaidoyer dont la mise en œuvre sera réalisée durant les trois prochaines années. Cette stratégie veillera à assurer une appropriation de l’outil par l’ensemble des acteurs concernés, et ainsi permettre à chaque individu en Tunisie d’accéder à ses droits sexuels et reproductifs et notamment l’accès à des services de santé sexuelle et reproductive de haute qualité tout en garantissant la sécurité des personnes.