La santé mentale est indispensable pour réaliser les Objectifs de développement durable, selon l’ONU

Photo : OMS

25 janvier 2017 – A l’occasion d’une conférence sur la santé mentale organisée mercredi à l’ONU, une conseillère du Président de l’Assemblée générale des Nations Unies a souligné l’importance de la santé mentale pour toutes les actions à entreprendre en vue d’atteindre les Objectifs de développement durable (ODD).

« Toutes les actions commencent par une bonne santé », a déclaré la Conseillère spéciale pour la mise en œuvre des ODD, Dessima Williams, lors de la conférence intitulée « Santé mentale pour tous : stratégies locales » et organisée en partenariat avec le bureau du maire de la ville de New York et l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Mme Williams a rappelé que les ODD adoptés par les États membres de l’ONU en septembre 2015 sont tous interconnectés et que l’objectif numéro 3 portait sur la santé mentale.

« Nous savons tous que les ODD sont indivisibles », a souligné la Conseillère spéciale, expliquant que l’éducation par exemple a un impact sur les compétences, les connaissances, les attitudes et les valeurs et peut ainsi modifier les comportements et les modèles de production et de consommation.

La Conseillère spéciale a indiqué que le Bureau du Président de l’Assemblée générale participe à la sensibilisation sur tous les ODD. Elle a fait remarquer que le Président de l’Assemblée générale, Peter Thomson, a envoyé une lettre à tous les chefs de gouvernement pour les exhorter à soutenir l’enseignement des ODD.

Le Bureau du Président de l’Assemblée générale a été représenté au Sommet mondial de l’innovation pour la santé, qui s’est tenu l’année dernière à Doha, au Qatar, où quelques 1.400 professionnels de la santé ont examiné un rapport sur les populations en bonne santé.

Le Bureau de M. Thompson sensibilise également à la nécessité de soins de santé universels et d’une couverture universelle de ces soins en déclarant la date du 12 décembre comme Journée universelle de la couverture médicale.

Tout en applaudissant l’initiative locale de la ville de New York sur la santé mentale, Mme Dessima a souligné le besoin mondial de mettre fin à la stigmatisation sur la santé mentale et d’expliquer l’importance d’une attention précoce à une bonne santé mentale « comme un bien en soi et comme un chemin vers une vie digne d’être vécue ».