Syndrome du déclin rapide de l’olivier : la FAO organise un atelier régional à Tunis

Xylella

(c) FAO

 L’atelier de lancement et de planification des activités du projet régional de la FAO Sur « Le renforcement des capacités pour empêcher l’introduction et la dissémination de la bactérie Xylella fastidiosa — Syndrome du déclin rapide de l’olivier –  vient de démarrer aujourd’hui 29 août et se poursuivra au 2 septembre 2016 à Tunis.

Les pays partenaires, à savoir l’Algérie, l’Egypte, le Liban, la Libye, le Maroc, la Palestine et la Tunisie, sont représentés pour le lancement officiel de ce projet qui vise à soutenir les efforts déployés par les gouvernements pour réduire le risque d’introduction et de propagation de la bactérie « Xylella fastidiosa » ; cela afin de contrer ses effets néfastes sur la santé de l’olivier et d’autres plantes hôtes.

En réponse aux demandes des Gouvernements des pays de la région du Proche Orient et de l’Afrique du Nord, la FAO a préparé ce projet de coopération technique afin d’élaborer un plan d’urgence ; et d’empêcher l’introduction de la maladie dans les cultures des pays de la région.

Durant les travaux de cet atelier, les experts, en plus de concevoir un plan d’action pour la mise en œuvre opérationnelle de cette riposte, vont insister à travers leurs interventions sur l’application des règlements afin qu’ils soient combinés avec une prise de conscience à l’échelle nationale. Des programmes de sensibilisation qui devraient couvrir toutes les parties prenantes et les intervenants techniques sur le danger de cette maladie et ses modes de propagation devront être identifiés. Ainsi, le projet veillera à ce que toutes les parties prenantes et les partenaires dans les pays participent activement à sa mise en œuvre par type d’activités, à travers des programmes de sensibilisation visant à promouvoir les mesures de prévention contre cette bactérie.

Lire le communiqué de la FAO