L’ONU propose un programme permettant de scolariser 1 million d’enfants réfugiés syriens

Alors que des millions de Syriens ont fui leur pays pour trouver refuge dans les pays voisins, l’Envoyé spécial de l’ONU pour l’éducation mondiale, Gordon Brown, a dévoilé jeudi un projet qui permettrait de scolariser un million d’enfants réfugiés si son financement est assuré.

« Bien que l’attention se soit récemment portée, à juste titre, sur les réfugiés arrivant en Europe, 4 millions de réfugiés, dont 2 millions d’enfants, se trouvent actuellement en Jordanie, en Turquie et au Liban, dont un certain nombre d’entre eux vivent dans la rue », a déclaré Gordon Brown lors d’une conférence de presse par téléphone avec des journalistes au siège de l’ONU.

L’Envoyé spécial a rappelé que « traditionnellement l’éducation passe à travers les mailles du filet, parce que l’assistance humanitaire va à la nourriture et aux abris et que l’aide au développement ne gère pas les situations d’urgence ».

Mais en raison de la gravité et de l’urgence de la crise actuelle, M. Brown a appelé à une réponse rapide au projet nécessitant 250 millions de dollars pour permettre de scolariser 1 million d’enfants réfugiés syriens au Liban, en Jordanie et en Turquie.

Au Liban, par exemple, les enfants des communautés locales iraient à l’école le matin et les mêmes salles de classe seraient utilisées pour les enfants réfugiés syriens l’après-midi.

Selon M. Brown, avec un coût de 10 dollars par semaine et par enfant, les enfants syriens peuvent obtenir une éducation qui les aide à se préparer à l’avenir et leur donne de l’espoir.