Les pourparlers libyens à Genève se sont déroulés dans une atmosphère positive

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Libye et chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL), Bernardino Léon, s’exprime face à la presse à Skhirat, au Maroc (juin 2015). Photo : MANULLes pourparlers libyens qui se sont déroulés pendant deux jours au bureau des Nations Unies à Genève se sont achevés mercredi dans une atmosphère positive, a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye, Bernardino Leon.

Les parties prenantes ont souligné « la nécessité de mettre de côté les intérêts partisans et de respecter les intérêts supérieurs nationaux de la Libye », a précisé la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) dans un communiqué de presse.

Les participants au dialogue ont réitéré leur conviction qu’il ne peut y avoir d’autre alternative à la paix en Libye en dehors du processus de dialogue et que ce dialogue approchait de son stade final.

« A cet égard, les parties prenantes ont noté que la participation de plusieurs dirigeants de partis politiques à une partie de ces consultations quoi ont duré deux jours marquait une étape positive vers la convergence des divers canaux de dialogue », a estimé la MANUL.

« Les parties prenantes ont souligné leur détermination à conclure le processus de dialogue dès que possible, si possible au cours des trois prochaines semaines », a-t-elle ajouté.

La finalisation de ce processus ouvrirait la voie à l’adoption finale de l’Accord politique libyen et son approbation formelle début septembre.