Objectif 11 Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables : Les villes joueront un rôle important dans la réalisation des ODD Par Kristie Daniel*

Résultat de recherche d'images pour "Les villes joueront un rôle dans le développement"Une vision de la conception des villes n’a jamais été aussi importante qu’aujourd’hui. Plus de la moitié des habitants de la planète vivent dans les villes et ce mouvement migratoire devrait se poursuivre. D’ici à 2050, plus des deux tiers de la population mondiale auront migré vers les villes. On s’attend à ce que le nombre de citadins double en Inde, ajoutant 404 millions de nouveaux habitants au cours des 35 prochaines années1.

Ce sera donc sous l’impulsion des villes que nous réussirons ou non à atteindre nos objectifs en matière d’éradication de la pauvreté, d’égalité, d’atténuation des changements climatiques et de qualité de vie. Ce seront elles qui détermineront si nous réalisons une croissance partagée ou accentuons les inégalités. Ce sera dans les villes que les gens rechercheront des possibilités d’accès aux études supérieures et à l’emploi. Ce seront les villes qui détermineront si nous continuerons à épuiser les ressources naturelles ou si nous pouvons nous orienter vers une voie plus durable. C’est pourquoi l’objectif de développement durable (ODD) 11 « Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables » est si important. La réalisation des cibles de l’ODD 11 prépare le terrain à la réalisation des cibles de nombreux autres ODD. Nous en prendrons seulement deux comme exemple.

Cible 11.2 : d’ici à 2030, fournir l’accès à des systèmes de transport  abordables, accessibles, sûrs et durables, pour tous, améliorer la sécurité routière, notamment, en développant les transports publics, avec une attention particulière aux besoins des personnes en situation vulnérable, des femmes, des enfants, des personnes handicapées et des personnes âgées.

Le mode de transport est un élément essentiel du développement, et la cible 11.2 est importante pour assurer des conditions propices à rendre les villes sûres, résilientes et durables. La réalisation de la cible 11.2 sera aussi nécessaire si nous voulons nous attaquer à certaines cibles de l’ODD 3 (Permettre à tous de vivre en bonne santé), notamment réduire les maladies non transmissibles. Le transport actif peut contribuer à atteindre ce but en offrant des lieux sûrs et attrayants pour la marche ou la bicyclette. Les citadins peuvent se rendre à leur destination à pied et à bicyclette afin d’atteindre le  niveau d’activité physique nécessaire pour diminuer les risques de pathologie chronique. La marche et la bicyclette sont des moyens de déplacement à la fois abordables et accessibles pour les personnes vulnérables, y compris les femmes et les pauvres. En plus, le transport actif peut contribuer à réaliser la cible visant à réduire de moitié le nombre de décès et de blessures dans le monde causés par les accidents de la circulation. Sur 1,2 million de personnes tuées chaque année dans des accidents de la route, 65 % sont des piétons, dont 35 % des enfants. L’aménagement d’espaces sûrs pour les piétons réduit donc considérablement le nombre de victimes2.

Alors que les avantages pour la santé sont évidents, des moyens de transport durables contribueront aussi à faciliter l’accès à d’autres services essentiels, comme l’éducation et l’emploi, et est donc indirectement lié à l’ODD 1 (Éliminer la pauvreté) et à l’ODD 4 (Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité). Enfin, des systèmes de transport efficaces peuvent soutenir l’ODD 5 (Égalité des sexes) en s’assurant qu’ils répondent aux besoins uniques des femmes. Or, la plupart du temps, les systèmes de transport urbains sont créés pour répondre aux besoins des hommes en tenant peu compte de ceux des femmes. Comparées aux hommes, les femmes se déplacent dans les villes à différents moments, pour des raisons différentes, de différentes façons et ont des ressources financières plus modestes; elles n’ont pas toujours les moyens d’utiliser les moyens de transport qui leur sont offerts3. Un système bien conçu qui privilégie la marche, la bicyclette et les transports en commun permettra à tous de participer pleinement à la vie communautaire et créera des lieux plus sûrs, plus propres, plus sains et plus chaleureux.

La façon dont nous réaliserons la cible 11.2 est importante.  Elle vise à améliorer les transports publics. Ceux-ci sont indispensables dans les villes. Toutefois, il est décevant de constater que les deux formes de transport les plus durables, les plus saines, les plus abordables et les plus accessibles, la marche et la bicyclette, n’y figurent pas. De nombreux lieux d’activités quotidiennes sont accessibles à pied ou à bicyclette si l’infrastructure est sûre et adaptée. En 2012, les principales banques de développement s’étaient engagées à consacrer 175 millions de dollars au financement de transports durables pour les 10 prochaines années. Cet engagement est fondamental. Il est important qu’une partie du financement soit allouée aux infrastructures cyclables et piétonnes soit dans le cadre de projets en matière de transports publics soit de projets autonomes.

Cible 11.7 : d’ici à 2030, fournir un accès universel à des espaces verts et publics sûrs, inclusifs et accessibles, en particulier pour les femmes et les enfants, les personnes âgées et les personnes handicapées.

Les espaces publics et verts offrent à tous les citadins un cadre de vie bénéfique pour leur santé et leur développement. Ils contribuent à leur santé physique et psychologique, au bien-être des communautés et font des quartiers des lieux plus agréables pour y vivre ou y travailler. La cible 11.7 contribuera à la cible relative aux maladies non transmissibles de l’ODD 3 (Permettre à tous de vivre en bonne santé) en offrant aux gens des espaces où ils peuvent avoir une activité physique. Les espaces verts, en particulier, contribueront à la réalisation de l’ODD 7 (Garantir l’accès de tous à des services énergétiques) en diminuant la température en ville. L’augmentation des surfaces artificielles, comme le béton, et la réduction des espaces verts sont l’une des causes de l’augmentation de la température dans les villes. Les espaces verts permettent d’atténuer ce facteur en rafraîchissant l’air, en offrant des espaces ombragés et en absorbant les polluants de l’air4. Enfin, ils fournissent aux pauvres des lieux où ils peuvent vendre leurs produits et leurs services pour gagner leur vie, ce qui contribue à la réalisation de l’ODD 8 (Croissance économique).

Malgré le rôle important des espaces verts et publics, ceux-ci sont souvent menacés par la migration dans les villes. Alors que les terres sont de plus en plus convoitées, les espaces verts et les espaces publics sont convertis en zones bâties et en commerces. C’est pourquoi la cible 11.7 est si importante. Sans un engagement fort des gouvernements pour préserver, protéger et prendre en compte ces espaces, ils seront à jamais perdus.

Il y a de nombreux obstacles à surmonter. Les villes devront élaborer des plans de mise en œuvre solides et bénéficier d’un appui pour y parvenir. Des solutions innovantes sont nécessaires pour créer des villes centrées sur l’être humain où les citoyens ont leur mot à dire sur la façon dont ils vivent et interagissent avec la collectivité. La société civile peut jouer un rôle important dans le rapprochement des populations locales et des gouvernements. Par exemple, le partenaire de HealthBridge, à Hoi An (Viet Nam), a créé un processus d’engagement communautaire dans un projet de construction de parcs et d’aires de jeux dans le cadre duquel la collectivité a organisé une collecte de fonds et participé à la construction de nouvelles aires de jeux. Les leçons tirées de ce processus font partie intégrante du Plan directeur du parc qui est développé par la ville. L’ODD 11 peut largement contribuer aux ODD. Comme de nombreux autres objectifs, les cibles proposées doivent être concrètes et mesurables. Nous devrons définir clairement en quoi consiste l’« accès aux espaces verts » et déterminer comment « l’accès de tous » à des systèmes de transport sûrs, abordables, accessibles et durables devra être mesuré. Les cibles peuvent avoir un impact réel sur de nombreux ODD – veillons à ce que ce soit le cas.

Notes

1   Nations Unies, Département des affaires économiques et sociales, Division de la population, World Urbanization Prospects: The 2014 Revision, Highlights (ST/ESA/SER.A/352), New York, 2014.

2    John Rennie Short et Luis Mauricio Pinet-Peralta, « No Accident: Traffic and Pedestrians in the Modern City », Mobilities, vol. 5, n° 1 (2010), pp.41-59.

3    Banque asiatique de développement, Gender Tool Kit: Transport. Maximizing the Benefits of Improved Mobility for All. (Manila, 2013). Disponible sur le site http://www.adb.org/documents/gender-tool-kit-transport-maximizing-benefits-improved-mobility-all.

4    Agence de protection environnementale, What is an urban heat island? Disponible sur le site http://www.epa.gov/heatisland/about/index.htm.

Publié pour la première fois dans Chronique ONU, Département de l’information, Nations Unies.

Kristie Daniel est directrice de programme du Livable Cities Program à la Healthbridge Foundation of Canada, à Ottawa.