Pertes et gaspillage alimentaires, point faible de la lutte contre la faim : 7 conseils pour réduire le gaspillage alimentaire

La classification des aliments non consommés comme «perdus» ou «gaspillés» dépend du moment où ils sortent de la chaîne alimentaire. Imaginez comment tout ce que nous mangeons voyage le long de la chaîne alimentaire, un itinéraire complexe qui commence à la ferme et se conclut dans nos assiettes. Des études montrent qu’un tiers de tous les aliments que nous produisons à des fins alimentaires n’atteignent jamais nos assiettes!

La plupart des gens observent le gaspillage alimentaire dans leur vie quotidienne. Au bout de la chaîne alimentaire, il arrive que les consommateurs jettent la nourriture en trop, qu’ils la laissent se gâter, ou qu’ils développent des comportements alimentaires qui aboutissent à un gaspillage inutile.

Les «pertes» alimentaires surviennent plus tôt dans la chaîne alimentaire et généralement en coulisses. En raison de problèmes d’inefficacité liés à la production et à la transformation, il arrive que certains aliments perdent une partie de leur valeur nutritionnelle ou qu’il faille les mettre au rebut avant même qu’ils n’atteignent le consommateur.

À l’heure actuelle, plus de 40 pour cent des pertes et du gaspillage de produits alimentaires dans les pays en développement surviennent aux stades post-récolte et de transformation, tandis que dans les pays industrialisés, plus de 40 pour cent des pertes et du gaspillage surviennent au niveau des détaillants et des consommateurs. Il est important de comprendre quand et où les pertes et le gaspillage alimentaires se produisent, parce que cela influe sur la façon dont nous établissons des systèmes alimentaires plus durables.

Conseils anti-gaspillage — Votre plan d’action

  1. Faites vos courses intelligemment; plus d’un tiers des personnes vont faire leurs courses sans liste. Planifiez vos repas, faites des listes de courses, évitez les achats impulsifs. De cette façon, vous êtes moins susceptible d’acheter des choses dont vous n’avez pas besoin et que vous risquez de ne pas consommer. Soyez réaliste! Si vous savez que vous allez cuisiner pour une personne, vous n’avez pas besoin de la même quantité de nourriture qu’une famille de quatre personnes. Si vous cuisinez peu, ne constituez pas de réserves de denrées qui doivent être cuisinées pour être consommées.
  2. Soyez courageux; achetez des fruits et légumes laids. Les fruits et légumes sont souvent jetés parce que leur taille, leur forme ou leur couleur ne correspondent pas nécessairement à «ce à quoi ils devraient ressembler». Mais pour la plupart, ils sont parfaitement propres à la consommation. Dépasser les barrières esthétiques peut grandement contribuer à sauver de grandes quantités de fruits et de légumes qui partiraient autrement à la poubelle.
  3. Gardez un réfrigérateur sain. Les denrées alimentaires doivent être stockées entre 1 et 5 degrés Celsius pour conserver au maximum et le plus longtemps possible leur fraîcheur.
  4. Respectez le principe PEPS,  à savoir premier entré, premier sorti. Lorsque vous planifiez vos repas, essayez d’utiliser les produits que vous avez depuis plus longtemps, et lorsque vous rangez votre réfrigérateur, placez les produits les plus anciens devant et ceux que vous venez d’acheter derrière.
  5. Apprenez à comprendre les dates de limite de vente et de péremption. Ce sont souvent de simples suggestions des fabricants qui signalent la date limite d’utilisation optimale et pas nécessairement que l’aliment n’est plus sûr pour la consommation.
  6. Aimez vos restes; ne jetez pas la nourriture parce que vous en avez trop fait. Utilisez les restes pour préparer d’autres repas est une façon intelligente de vous assurer que vous mangez tout ce que vous achetez. Au lieu de jeter les restes dans la poubelle, pourquoi ne pas les utiliser pour cuisiner demain? Vous pourriez peut-être ajouter un peu de thon à ce reste de pâtes pour préparer un gratin? Une cuillère à soupe de légumes cuits peut servir de base à un plat mijoté. Si vous ne voulez pas manger les restes le lendemain de leur préparation, congelez-les et conservez-les pour plus tard.
  7. Compostez! Certains déchets alimentaires sont inévitables, alors pourquoi ne pas installer un bac à compost pour les épluchures de fruits et de légumes. En quelques mois, vous obtiendrez un précieux compost, riche en nutriments pour vos plantes. Si vous avez des déchets alimentaires cuits, un composteur de cuisine fera l’affaire. Mettez-y simplement vos déchets (vous pouvez même y mettre du poisson et de la viande), saupoudrez de bactéries ad hoc et laissez fermenter. Le produit obtenu peut être utilisé pour nourrir vos plantes d’intérieur ou enrichir la terre de votre jardin.