Intégrer des priorités africaines dans l’agenda de développement post 2015

afrique ONUAddis-Abeba, le 25 mars 2015 (CEA-CUA) – Des participants de la réunion du Comité d’experts organisé avant la Conférence des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique ont examiné la position commune africaine sur l’agenda de développement post 2015.

L’éradication de toute forme de pauvreté et réduire  rapidement l’inégalité à travers le développement inclusif et durable ainsi que la création des emplois décents fait partie de l’objectif global de la position africaine pour l’agenda de développement post 2015 adopté par les chefs d’États africains.

En Septembre 2015, les Etats membres de l’Organisation des Nations Unies adopteront les objectifs de Développement Durable, qui seront basés sur les résultats obtenus par Objectifs du Millénaire et seront associés à l’Agenda de développement post 2015.

Les Chefs d’Etats et de gouvernements africains ont établis en Janvier 2015, un groupe de négociateurs africains afin de coordonner les efforts et de faire en sorte que la voix africaine unifiée soit entendue et prise en compte.

  1. Dossina Yeo du Département des Affaires économiques de la Commission de l’Union africaine a présenté le travail effectué en vue de forger des alliances stratégiques pour que les priorités africaines soient fortement prises en compte.

«Il est vital que l’Afrique soit un leader dans l’agenda de développement post 2015 “, a-t-il dit.

Yeo a dit que le consensus autour de la position africaine commune pour l’agenda de développement post 2015 est les résultats de plusieurs consultations ouvertes et transparentes, qui ont eu lieu avec les parties prenantes africaines, y compris les gouvernements, les parlements, les sociétés civile, les universités, les femmes, les jeunes et les représentants du secteur privé.

La position africaine commune sur le programme de développement post 2015 est basé sur six piliers: (i) transformation économique structurelle et croissance inclusive; (ii) la science, la technologie et l’innovation; (iii) Le développement centré sur le peuple; (iv) L’environnement durable, Bonne gestion des ressources naturelles, et la gestion des risques des catastrophes; (v) la paix et la sécurité; (vi) Le financement et le partenariat.

Le document final décrivant les résultats des négociations intergouvernementales sera prêt en mai 2015 et sera présenté à l’Assemblée générale des Nations Unies pour l’adoption et considération.