Le Secrétaire général : Déclaration accompagnant la note de synthèse sur l’impact du covid-19 en milieu urbain – Le 28 juillet 2020

Les zones urbaines, où 90 % des cas ont été signalés, sont l’épicentre de la pandémie du COVID 19. Les villes supportent le poids de la crise : leurs systèmes de santé sont mis à rude épreuve et leurs services d’eau et d’assainissement restent insuffisants, entre autres problèmes. Cela est notamment le cas dans les zones pauvres, où la pandémie a révélé de profondes inégalités. Les villes ont néanmoins témoigné d’une extraordinaire solidarité et résilience. Des étrangers s’entraident et acclament dans les rues les travailleurs essentiels, des négoces font don de fournitures vitales. L’esprit humain apparaît sous son meilleur jour. Dans l’action de lutte contre la pandémie et de relèvement, les villes deviennent des centres de solidarité, d’innovation et d’ingéniosité humaines. Nous avons aujourd’hui l’occasion de réfléchir et de repenser la façon de vivre, d’interagir et de reconstruire les villes. D’où le lancement d’une « note de synthèse sur le COVID-19 en milieu urbain », avec trois grandes recommandations : للغة العربية، واصل هنـــا Continuer la lecture

المؤتمر الدولي حول قضية القدس الجزء الاول : الضم عمليا: حياة الفلسطينيين في القدس – الثلاثاء 28 جويلية 2020، الساعة العاشرة صباحا بتوقيت نيويورك

تنظم اللجنة المعنية بممارسة الشعب الفلسطيني لحقوقه غيرالقابلة للتصرف مع منظمة التعاون الإسلامي المؤتمر الدولي حول قضية القدس ” الضم عمليا: حياة الفلسطينيين في القدس” في سلسلة من الأحداث. الجزء الأول في هذه السلسلة سيعقد يوم 28 يوليو 2020 من الساعة 10 صباحًا حتى الساعة 12 ظهرًا (توقيت نيويورك) عبر الويبكس، كما سيتم بث الحدث مباشرة على تلفزيون الأمم المتحدة على شبكة الإنترنت.  المتحدثون – السيدة مها عبد الله (معهد القاهرة لدراسات حقوق الإنسان ، القدس) ، السيدة حاجيت عفران (منظمة السلام الآن ، القدس) ، السيد أسامة خليل (جامعة سيراكيوز ، الولايات المتحدة الأمريكية) سوف يبرزون تاريخ الضم الإسرائيلي غير القانوني للقدس الشرقية منذ عقود والواقع المعاصر للمقدسيين الفلسطينيين في ظل هذا النظام.    Continuer la lecture

Le COVID-19 et la région arabe : une occasion de reconstruire en mieux

La pandémie du COVID-19 a révélé des failles, des fissures et des faiblesses dans les sociétés et les économies du monde entier, et la région arabe ne fait pas exception. Cette partie du monde est dotée d’une diversité et d’un potentiel formidables. Pourtant, tous les pays arabes – qu’ils soient riches en pétrole, qu’ils aient un revenu intermédiaire ou qu’ils fassent partie des pays les moins avancés – peinent à y faire face. La pandémie a fait ressortir des problèmes endémiques. L’économie de la région a subi de multiples chocs à cause du virus et de la chute brutale des cours du pétrole, des envois de fonds et du tourisme. Les prévisions économiques n’ont plus été aussi mauvaises depuis un demi-siècle. L’économie de la région devrait reculer de plus de 5 %, avec une contraction d’au moins 10 % dans certains pays. Des millions de personnes ont basculé sur le plan économique et un quart de la population de la région pourrait se retrouver sous le seuil de pauvreté. Cela aura de graves répercussions sur la stabilité politique et sociale de la région, qui connaît déjà des tensions et des inégalités. للغة العربية، واصل هنـــا Continuer la lecture

La FAO présente l’analyse la plus complète des ressources forestières sous une forme novatrice

Photo : FAO

Photo : FAO

La FAO a présenté mardi l’évaluation des ressources forestières la plus complète à ce jour, qui se présente sous forme numérique et se distingue par son aspect novateur et sa simplicité d’utilisation. Accessible au public, le rapport sur l’Evaluation des ressources forestières mondiales, qui s’accompagne de la toute première plateforme de diffusion interactive en ligne , contient des analyses régionales et mondiales détaillées sur 236 pays et territoires. Les utilisateurs peuvent désormais consulter un ensemble de plus de 60 indicateurs forestiers cohérents et comparables entre pays et régions et télécharger les données dont ils ont besoin dans un format numérique non propriétaire. Il est également possible de suivre l’évolution de plusieurs paramètres, tels que la superficie, la gestion, la propriété et l’utilisation des forêts, a précisé l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans un communiqué de presse. للغة العربية، واصل هنـــا Continuer la lecture

La lutte contre le terrorisme pendant l’épidémie du coVID-19 par M. Vladimir Voronkov, Secrétaire-Général -Adjoint Bureau des Nations Unies contre le terrorisme

Vladimir Voronkov, Secrétaire-Général -Adjoint Bureau des Nations Unies contre le terrorisme

Vladimir Voronkov, Secrétaire-Général -Adjoint Bureau des Nations Unies contre le terrorisme

Les effets multiples du COVID-19 ont le potentiel d’aggraver les griefs, éroder la cohésion sociale et alimenter les conflits, créant les conditions propices à la propagation du terrorisme et de l’extrémisme violent. Les terroristes exploitent les bouleversements, l’incertitude et les difficultés économiques causés par le COVID-19 pour répandre la peur, la haine et la division, ainsi que pour radicaliser et recruter de nouveaux adeptes. Alors que les gouvernements du monde entier se concentrent sur la lutte contre le virus, ISIL et Al-Qaida se sont adaptés à ce nouveau contexte, se réaffirmant ainsi en ligne et sur le terrain et exhortant leurs partisans et affiliés à intensifier les attaques. La pandémie a également mis en évidence des vulnérabilités vis-à-vis de nouveaux récits mettant en avant la violence extrême et encourageant le terrorisme, ainsi que des formes émergentes de terrorisme, telles que les cyberattaques contre des établissements de santé. Continuer la lecture

35 finalistes régionaux en lice pour remporter le prix « Jeunes Champions de la Terre »

Photo : PNUE

Photo : PNUE

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a annoncé lundi la liste des finalistes régionaux sélectionné pour le prix « Jeunes Champions de la Terre ». Ce concours international vise à identifier, soutenir et récompenser des individus exceptionnels âgés de 18 à 30 ans ayant de grandes idées pour protéger ou restaurer l’environnement. Il est parrainé par l’entreprise Covestro, qui fabrique des matériaux polymères de haute technologie et emploie plus de 16.000 personnes dans le monde. Parmi plus de 845 candidats, les 35 meilleurs originaires des six régions du monde ont été sélectionnés pour leur approche novatrice de la lutte contre les crises environnementales les plus urgentes et pour leurs idées innovantes, a précisé le PNUE dans un communiqué de presse. De la protection des terres autochtones d’Amazonie par le biais de voyages d’aventure, à la conversion d’émissions nocives en marchandises de valeur aux États-Unis, en passant par la pêche au plastique en Grèce ou l’hydroélectricité au Nigéria, les finalistes s’attaquent à un large éventail de défis environnementaux, tels que la pollution par les plastiques et de l’air, la restauration des forêts et le déclin des écosystèmes. للغة العربية، واصل هنـــا Continuer la lecture

Les Nations Unies célèbrent la première Journée mondiale des échecs en mettant l’accent sur la fraternité

Photo : ONU

Photo : ONU

L’ONU fête ce lundi la première Journée mondiale des échecs qui souligne que les jeux favorisent « le dialogue, la solidarité et une culture de la paix ». La date du 20 juillet a été choisie pour marquer la fondation de la Fédération internationale des échecs, la FIDE, en 1924, en France. La première Journée mondiale des échecs est célébrée ce 20 juillet aux Nations Unies, avec une réunion virtuelle de haut niveau à laquelle participent des joueurs d’échecs, des représentants d’États Membres et de la société civile, ainsi que des universitaires et d’autres parties intéressées. L’événement « Les échecs pour un meilleur rétablissement » aborde les qualités et les avantages du jeu et la croissance de l’activité pendant la pandémie de Covid-19. للغة العربية، واصل هنــــا Continuer la lecture

Tribune libre du Secrétaire général de l’ONU : « lutter contre les inégalités de la pandémie : un nouveau contrat social pour une nouvelle ère »

Photo ONU/Eskinder Debebe Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres à la conférence annuelle de la Fondation Nelson Mandela.

Photo ONU/Eskinder Debebe Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres à la conférence annuelle de la Fondation Nelson Mandela.

Les inégalités, qui revêtent la forme de rapports de force au niveau mondial, du racisme, de la discrimination fondée sur le genre et des disparités de revenus, menacent notre bien-être et notre avenir. Il nous faut absolument engager une nouvelle réflexion pour y mettre un terme et renverser la tendance.  On dit souvent que la marée montante de la croissance économique soulève tous les bateaux. Mais en réalité, une lame déferlante d’inégalités les submerge tous. De fortes inégalités ont concouru à créer une fragilité mondiale qui est révélée et exploitée par le COVID-19. Le virus met à nu des inégalités de toutes sortes. Il menace tout particulièrement la santé des plus vulnérables et frappe d’un point de vue économique et social les êtres les moins à même d’y faire face. Si nous n’agissons pas sur le champ, 100 millions de personnes de plus risquent de basculer dans l’extrême pauvreté et nous pourrions être témoins de famines sans précédent. Avant même le COVID-19, de nombreuses voix s’élevaient partout contre les inégalités. De 1980 à 2016, les 1% les plus riches de la population mondiale ont capté 27 % de la croissance des revenus dans le monde. للغة العربية، واصل هنــــا Continuer la lecture

Plan de réponse humanitaire mondial COVID-19 : L’ONU lance un appel de 10,3 milliards de dollars et met en garde contre le coût de l’inaction

Photo : OCHA

Photo : OCHA

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU, Mark Lowcock a appelé les pays du G20 à agir dès à présent ou risquer de faire face à une série de tragédies humaines encore plus brutales et destructrices que les conséquences directes du virus sur la santé. Il a publié un appel actualisé de 10,3 milliards de dollars pour lutter contre le coronavirus dans les pays fragile et à faible revenu. Sans aucune mesure d’atténuation, la pandémie et la récession mondiale associée devraient causer une augmentation de la pauvreté mondiale, une première depuis 1990, et pousser 265 millions de personnes au bord de la famine d’ici la fin de l’année. Selon les récentes estimations, jusqu’à 6 000 enfants pourraient mourir chaque jour de causes évitables en raison des effets directs et indirects de la COVID-19. Dans le même temps, l’utilisation des ressources sanitaires pour lutter contre la pandémie pourrait entraîner la multiplication par deux du nombre annuel de décès dus au VIH, à la tuberculose et au paludisme.للغة العربيـــة، اضغط هنــــا Continuer la lecture

Violence sexuelle liée aux conflits : l’ONU plaide pour une nouvelle décennie d’action

Photo : ONU

Photo : ONU

Il faut continuer à garder les crimes de violence sexuelle dans les conflits et leurs auteurs sous les projecteurs de la communauté internationale, a plaidé vendredi Pramilla Patten, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU sur la violence sexuelle dans les conflits. Il faut continuer à garder les crimes de violence sexuelle dans les conflits et leurs auteurs sous les projecteurs de la communauté internationale, a plaidé vendredi Pramila Patten, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU sur la violence sexuelle dans les conflits. « Comme le dit la célèbre maxime juridique : justice doit être rendue et être vue comme étant rendue. Les survivantes doivent être considérées par leur société comme les détentrices de droits qui seront, en fin de compte, respectés et appliqués », a déclaré Mme Patten lors d’un débat du Conseil de sécurité sur ce thème. للغة العربية، واصل هنــــا Continuer la lecture