Archives de catégorie : Migration

Migrants : plus de 350 décès dans le monde depuis le début de l’année (OIM)

Photo : OIM

Au moins 354 migrants et réfugiés sont morts dans le monde depuis le 1er janvier 2019, a annoncé mardi l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Ce chiffre « inclut 125 personnes qui se sont noyées la semaine dernière alors qu’elles tentaient d’émigrer vers quatre régions différentes du monde : le golfe d’Aden, la frontière Colombie-Panama, la frontière Etats-Unis-Mexique et dans les Caraïbes », a déclaré Joel Millman, porte-parole de l’OIM lors d’un point de presse à Genève. Continuer la lecture

Il faut protéger les enfants réfugiés et migrants qui effectuent des voyages périlleux vers l’Europe (UNICEF)

Photo : UNICEF

L’UNICEF a exhorté lundi les gouvernements européens à convenir d’une approche régionale pour mieux protéger les enfants réfugiés et migrants qui continuent de faire face à de graves dangers et aux violations de leurs droits fondamentaux lors de dangereux voyages et à leur arrivée en Europe. On estime qu’environ 400 enfants réfugiés et migrants – une moyenne de 29 enfants par jour – sont arrivés sur les côtes de la Grèce, de l’Italie et de l’Espagne rien que pendant les deux premières semaines de janvier. Les enfants endurent des voyages particulièrement périlleux en raison du froid et des eaux agitées pendant les mois d’hiver, a souligné le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) dans un communiqué de presse. للغة العربية، أنظر أسفل الصفحة

Continuer la lecture

Réfugiés et migrants plus exposés aux maladies que les populations des pays d’accueil (OMS)

Photo : UNHCR

Les réfugiés et les migrants, même s’ils sont sans doute en bonne santé, peuvent être exposés à un risque de maladie lorsqu’ils sont en transit ou séjournent dans les pays d’accueil. Cela est dû à de mauvaises conditions de vie ou à des ajustements dans leur mode de vie. C’est la conclusion du premier rapport sur la santé des réfugiés et des migrants, publié aujourd’hui par le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe. À partir de l’examen de plus de 13.000 documents, le rapport fait la synthèse des dernières données disponibles sur la santé des réfugiés et des migrants en Europe, ainsi que des progrès réalisés par les pays pour promouvoir leur santé. Il a été élaboré en partenariat avec l’Institut national italien de la santé, de la migration et de la pauvreté (INMP). للغة العربية، أنظر أسفل الصفحة

Continuer la lecture

La Présidente de l’Assemblée générale présente ses sept priorités pour les mois à venir

La Présidente de l’Assemblée générale des Nations Unies, Maria Fernanda Espinosa, a présenté mardi ses sept priorités pour les mois à venir lors d’une réunion informelle de cet organe dans la salle du Conseil de tutelle au siège des Nations Unies à New York. « Après près de quatre mois de la soixante-treizième session de l’Assemblée générale, nous pouvons être fiers de ce qui a été accompli jusqu’à présent », a dit Mme Espinosa, qui a mentionné en particulier lePacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière formellement adopté à Marrakech en décembre et le programme de travail de l’Accord de Paris sur le climat adopté à la COP24 à Katowice, en Pologne, également en décembre. أنظر اللغة العربية في أسفل الصفحة

Continuer la lecture

Journée internationale des migrants: la signature du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, une « mesure historique », selon le Secrétaire général

Photo : ONU

On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, à l’occasion de la Journée internationale des migrants, célébrée le 18 décembre: Les migrations favorisent la croissance économique, le dynamisme des sociétés et la tolérance.  Elles offrent une chance à des millions de personnes en quête d’une vie meilleure, et profitent aussi bien aux communautés d’origine et qu’à celles de destination. Mais quand elles ne sont pas suffisamment réglementées, les migrations risquent de renforcer les divisions au sein des sociétés et entre elles, de favoriser l’exploitation des êtres humains et les violences, et de saper la confiance dans les autorités. Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

164 millions de personnes dans le monde sont des travailleurs migrants (OIT)

Photo : ILO

La majorité des travailleurs migrants dans le monde – 96 millions – sont des hommes tandis que 68 millions sont des femmes, selon la 2e édition du rapport « Estimations mondiales concernant les travailleuses et les travailleurs migrants » publié par l’OIT. Cela représente une augmentation de la proportion d’hommes parmi les travailleurs migrants de 56 à 58%, entre 2013 et 2017. « Si de plus en plus de femmes ont émigré de manière autonome à la recherche d’un emploi au cours des vingt dernières années, la discrimination à laquelle elles sont souvent confrontées en raison de leur sexe ou de leur nationalité réduit leurs perspectives d’emploi dans les pays de destination par rapport à celles de leurs homologues masculins », déclare Manuela Tomei, Directrice du département des conditions de travail et de l’égalité de l’Organisation internationale du travail (OIT). Continuer la lecture

Conférence de Marrakech : pour des migrations plus sûres et plus dignes

Louise Arbour : la conférence de Marrakech

Des responsables politiques du monde entier se réuniront à Marrakech, au Maroc, à partir de ce week-end, pour une conférence  convoquée par l’ONU avec pour objectif d’adopter officiellement un pacte global visant à rendre les migrations plus sûres et plus dignes pour tous. Le texte de l’accord, appelé Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, a été approuvé par les États membres sous les auspices de l’Assemblée générale des Nations unies en juillet dernier et a été salué par le Secrétaire général, António Guterres, comme « une réalisation importante ». Ce Pacte mondial non contraignant repose sur des valeurs telles que la souveraineté des États, le partage des responsabilités, la non-discrimination et les droits de l’homme. Il reconnaît qu’une approche coopérative est nécessaire pour optimiser les avantages globaux de la migration, tout en atténuant ses risques et ses défis pour les individus et les communautés des pays d’origine, de transit et de destination. Version arabe, défilez vers le bas Continuer la lecture

Le monde ne peut rester les bras croisés devant la tragédie humaine qui se passe au Yémen : Briefing sur la sécurité alimentaire et les migrations à l’attention des Représentants permanents de l’ONU à New York

Photo : OCHA

 «La communauté internationale peine à mettre un terme à la faim comme le prouve la crise que traverse actuellement le Yémen», a déclaré M. José Graziano da Silva, Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, lors d’un briefing de haut niveau sur l’insécurité alimentaire destiné aux Etats membres, au siège des Nations Unies à New York. «Nous sommes témoins d’une tragédie humaine sans précédent», a indiqué M. José Graziano da Silva à New York, faisant référence au conflit en cours au Yémen qui pourrait voir près de 14 millions de personnes se retrouver face à une situation de grave insécurité alimentaire, y compris des enfants qui feraient face à des niveaux extrêmes de faim. Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

Europe : plus de 100.000 migrants arrivés par la Méditerranée en 2018 (OIM)

Photo : OIM

Pour la cinquième année consécutive, la barre des 100.000 arrivées de migrants en Europe par la Méditerranée a été franchie le 4 novembre dernier, a indiqué l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). « Au total, 100.630 personnes étaient arrivées de début janvier à dimanche dernier par la Méditerranée », a déclaré lors d’un point de presse ce mardi à Genève, le porte-parole de l’OIM. Selon Joel Millman, la moitié d’entre elles ont eu lieu en Espagne, avec exactement 49.013 arrivées de migrants et réfugiés sur les côtes ibériques. Continuer la lecture

Méditerranée occidentale : les décès de migrants ont doublé cette année par rapport à 2017 (OIM)

Photo : ONU

Selon l’Agence des Nations Unies pour les migrations (OIM), la mer Méditerranée reste l’une des voies les plus meurtrières pour les migrants, malgré la baisse du trafic sur la partie centrale. D’après le Projet de l’OIM sur les migrants disparus (MMP), en date du 24 octobre, 1.969 migrants « irréguliers » sont morts en Méditerranée, dont plus des deux tiers dans les eaux entre l’Afrique du Nord et la Sicile. Mais la voie de la Méditerranée occidentale reste la plus meurtrière parmi les routes méditerranéennes menant en Europe. « Depuis le début de l’année, 547 personnes ont péri dans la Méditerranée occidentale. Ce chiffre s’élevait à 224 pour toute l’année 2017 », a déclaré le porte-parole de l’OIM, Joel Millman, lors d’un point de presse vendredi à Genève. Continuer la lecture