Archives de catégorie : Changements climatiques

La couche d’ozone est en voie de guérison, se félicite l’ONU

Photo : OMM

La couche d’ozone est en voie de guérison grâce aux mesures prises dans le cadre du Protocole de Montréal, une bonne nouvelle pour la planète, selon une nouvelle évaluation scientifique publiée lundi. Des experts mondiaux des sciences de l’atmosphère, en coordination avec l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (ONU), ont pu confirmer que les mesures prises dans le cadre du Protocole de Montréal ont été bénéfiques. Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

Les pertes économiques liées aux catastrophes climatiques explosent de 151% en 20 ans (ONU)

Photo : UNISDR

Les vingt dernières années ont connu une hausse spectaculaire de 151% des pertes économiques directes dues aux catastrophes liées au climat, selon un nouveau rapport de l’Office des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNISDR).  Selon cette agence onusienne basée à Genève, les pertes économiques liées aux désastres climatiques ont atteint près de 2245 milliards de dollars, soit 77% du montant de 2.908 milliards dollars de dégâts enregistrés entre 1998 et 2017. « Les séismes et les tsunamis sont la cause majeure de décès tandis que le changement climatique ne cesse d’augmenter les pertes économiques dues aux catastrophes », a déclaré Débarati Guha-Sapir, chercheuse à l’Université catholique de Louvain (Belgique) et auteure du rapport. Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

Climat: Après la « sonnette d’alarme assourdissante » du GIEC, le Secrétaire général appelle les États à « faire ce que la science exige de nous avant que ce ne soit trop tard »

Photo : Secrétaire général de l’ONU

La déclaration suivante a été faite aujourd’hui par M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU: Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a publié aujourd’hui un rapport spécial très attendu sur la limitation du réchauffement climatique à 1,5 degré Celsius. Le rapport, rédigé par les plus grands climatologues du monde, est une sonnette d’alarme assourdissante.  Il confirme que les changements climatiques se produisent plus vite que prévu et que le temps presse. Nous en voyons les conséquences tout autour de nous: phénomènes climatiques de plus en plus extrêmes, montée du niveau de la mer, fonte des glaces de l’Arctique.  Les scientifiques peignent le tableau le plus frappant que nous n’ayons jamais vu sur la différence entre une augmentation de 1,5 et de 2 degrés Celsius de la température. Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

La hausse des températures fera basculer des millions de personnes en Afrique dans la pauvreté et la faim si les gouvernements n’agissent pas rapidement

Photo : FAO

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a publié aujourd’hui un rapport détaillant les progrès et voies possibles pour limiter le réchauffement global à 1,5 degré Celsius. Réagissant au rapport, M. Apollos Nwafor, directeur panafricain chez Oxfam International (Oxfam.org), a déclaré : « Les changements climatiques ont « mis le feu » à notre planète, des millions d’individus en ressentent déjà les effets et le GIEC vient juste de montrer que les choses pourraient nettement empirer. Fixer la limite à 2 degrés constituerait une sentence de mort pour les habitants dans de nombreuses régions d’Afrique. Plus vite les gouvernements se rallieront à la révolution des énergies renouvelables et œuvreront à protéger les communautés à risque, plus grand sera le nombre de vies et d’existences épargnées. Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

L’Administrateur du PNUD confirme que le temps presse pour prendre des mesures en faveur de l’action climatique

Photo PNUD : L’administrateur du PNUD, Achim Steiner

L’administrateur du PNUD, Achim Steiner, a rejoint le groupe de pression pour la lutte contre le changement climatique à la suite de la publication d’un rapport de l’ONU mettant en garde contre le réchauffement climatique. «Le dernier rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) rappelle de manière crue ce qu’il faudrait faire pour maintenir l’augmentation de la température en dessous de 1,5 ° C et éviter certains des scénarios les plus dangereux de changement climatique. En bout de ligne: cela peut être fait, mais le temps est presque écoulé », a déclaré Steiner. Continuer la lecture

Limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré requiert des changements radicaux mais pas impossibles (GIEC)

Photo : ONU

Les gouvernements ont approuvé à Incheon, en Corée du Sud, le rapport sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5 °Celsius produit par le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Pour limiter le réchauffement planétaire à 1,5 ºC, il faudrait « modifier rapidement, radicalement et de manière inédite tous les aspects de la société », a déclaré le GIEC dans un communiqué publié lundi. Outre les avantages évidents pour les populations et les écosystèmes naturels, le fait de limiter le réchauffement à 1,5 °C et non à 2 °C permettrait également de faire en sorte que la société soit plus durable et plus équitable, a précisé le GIEC. Continuer la lecture

Assainissement : Guterres cite en exemple les efforts de l’Inde

Photo : ONU

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a cité mardi en exemple les efforts de l’Inde en matière d’assainissement pour encourager tous les pays du monde à doter l’ensemble de leur population d’installations sanitaires et de traitement des eaux usées dignes de ce nom. Guterres s’exprimait lors d’un congrès international sur l’assainissement organisé en Inde à l’occasion des célébrations du 150ème anniversaire du Mahatma Gandhi, qui fut un grand avocat de l’hygiène pour tous et affirmait le droit de tous à des installations sanitaires décentes. L’assainissement pour tous est l’un des 17 Objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030 adoptés en 2015 par la communauté internationale. Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

Les Etats examinent le dernier rapport du GIEC sur les effets d’un réchauffement planétaire à 1,5°C

Photo : PNUE

Réunis à Incheon, en Corée du Sud, les délégués de 195 pays se penchent depuis lundi sur le dernier rapport des scientifiques du GIEC, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Les experts de cet organe des Nations Unies chargé d’évaluer les travaux scientifiques consacrés aux changements climatiques ont passé en revue des milliers d’études parues ces dernières années. Dans leur dernier rapport intitulé Réchauffement de la planète à 1,5°C, ils détaillent les conséquences attendues d’un réchauffement de la planète à plus de 1,5 degré Celsius par rapport aux niveaux préindustriels et « les risques associés à une telle augmentation de la température». Continuer la lecture

La COI-UNESCO et SUEZ renforcent leur partenariat en faveur de la protection de l’océan

Photo : UNESCO

Dans le cadre du Forum des partenaires organisé par l’UNESCO les mardi 11 et mercredi 12 septembre 2018 en son Siège à Paris, Vladimir Ryabinin, Secrétaire exécutif de la Commission océanographique intergouvernementale (COI), et Jean-Louis Chaussade, Directeur Général de SUEZ, ont prolongé jusqu’en 2021 leur collaboration en signant un nouvel accord de partenariat en faveur de la protection de l’océan. Principal régulateur du climat, l’océan est aujourd’hui menacé par une pollution sans précédent, à 80% d’origine terrestre. La présence des plastiques est particulièrement alarmante – on estime que 8 à 12 millions de tonnes sont déversées chaque année dans l’océan. La production mondiale de plastique s’élève à 300 millions de tonnes par an, dont à peine 25% sont recyclés. Continuer la lecture

Climat : le chef de l’ONU appelle à ne plus perdre de temps alors que « le monde change sous nos yeux »

Photo : ONU Le Secrétaire général prononce un discours sur le climat au siège de l’ONU le 10 septembre 2018.

Dans un discours prononcé lundi au siège des Nations Unies à New York, le Secrétaire général de l’Organisation, António Guterres, a appelé les dirigeants mondiaux à ne plus perdre de temps pour protéger la planète et sa population des conséquences désastreuses du changement climatique, alors que « le monde change sous nos yeux ». « Aujourd’hui, je lance un appel aux responsables politiques, aux dirigeants d’entreprises, aux scientifiques, et au grand public. Nous avons les outils pour rendre nos actions efficaces. Ce qui nous manque encore – même après l’Accord de Paris – c’est le leadership et l’ambition de faire ce qui est nécessaire », a déclaré M. Guterres, en référence à l’Accord sur le climat signé en 2015 à Paris. « Il n’y a pas de temps à perdre », a ajouté le chef de l’ONU. « Je m’engage, ainsi que l’ensemble des Nations Unies, à cet effort. Nous soutiendrons tous les dirigeants qui relèvent le défi que j’ai décrit aujourd’hui ». Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture