Archives de catégorie : Assemblée Générale

Assemblée générale: La Palestine, État non membre observateur, accède à la présidence du « Groupe des 77 et la Chine » pour 2019

Pour la première fois dans l’histoire des Nations Unies, un État non membre observateur, la Palestine, accède à la présidence d’un groupe, le « Groupe des 77 et la Chine », pour 2019.  L’Assemblée générale aura dû passer par un vote pour octroyer à l’État palestinien « des droits et privilèges supplémentaires ». C’est par 146 voix pour, l’opposition de l’Australie, des États-Unis et d’Israël et 15 abstentions, que la résolution, présentée par l’Égypte, a été adoptée, accordant à l’État de Palestine les droits de faire des déclarations au nom du Groupe des 77 et la Chine, y compris parmi les représentants de grands groupes; de formuler des propositions et amendements et de les présenter au nom du Groupe; et de se porter coauteur de propositions et d’amendements; et d’expliquer les votes au nom des États Membres du Groupe.  L’État de Palestine pourra aussi exercer un droit de réponse au sujet des positions du Groupe, soulever des motions de procédure, y compris des motions d’ordre, et demander la mise aux voix de propositions. Continuer la lecture

Assemblée générale: 18 États élus au Conseil des droits de l’homme pour siéger aux côtés de leurs 29 pairs

Photo : conseil des droits de l’homme

L’Assemblée générale a élu, ce matin, à bulletin secret, 18 membres du Conseil des droits de l’homme, qui siégeront aux côtés de leurs 29 pairs, pour une durée de trois ans à compter du 1er janvier 2019.  L’Assemblée a en outre prévu une séance plénière, le 16 octobre, pour confirmer l’État de Palestine à la présidence du Groupe des 77 et la Chine. « États-Unis, une voix ».  Cette annonce a déclenché l’hilarité générale lors de l’élection des nouveaux membres du Conseil des droits de l’homme.  Surprise ultime, en effet, puisque le 19 juin dernier, annonçant le retrait de son pays, la Représentante des États-Unis, Mme Nikki Haley, avait reproché au Conseil d’avoir trop longtemps protégé les auteurs de violations des droits de l’homme et de s’être mué en « un cloaque » de partis pris politiques.  Devant « un organe hypocrite au service de ses propres intérêts, quitte à faire des droits de l’homme un sujet de moqueries », Mme Haley avait également dénoncé le parti pris contre Israël. ٍVersion arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

Fin du débat général: la Présidente de l’Assemblée générale se félicite de la « quasi-unanimité » des États Membres autour du multilatéralisme

Photo : ONU

Plus d’une centaine de chefs d’État et de gouvernement, à l’exception notable du Président américain, ont défendu haut et fort le multilatéralisme, au cours du débat général de l’Assemblée générale qui se tenait cette année sur le thème « Faire de l’ONU une organisation pour tous: une force mondiale fondée sur des responsabilités partagées, au service de sociétés pacifiques, équitables et durables* ».  Dans son bilan en sept points de cette dernière semaine, la Présidente de l’Assemblée, Mme María Fernanda Espinosa-Garcés, de l’Équateur, s’est félicitée de ce que les dirigeants du monde se soient accordés à « la quasi-unanimité » pour dire que le multilatéralisme est l’unique réponse aux problèmes de l’humanité. Version arabe, défiler vers le bas Continuer la lecture

A l’ONU, 129 dirigeants mondiaux s’engagent à lutter conjointement contre le fléau de la drogue

Photo ONU :Les Etats-Unis, réprésentés par le Président Donald Trump (à droite), ont organisé à l’ONU une réunion sur la lutte contre la drogue, en présence du Secrétaire général de l’ONU António Guterres (à gauche).

129 pays se sont joints lundi au Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, pour lancer un appel mondial à la lutte contre le fléau de la drogue, avec l’objectif de réduire la demande, perturber les voies d’approvisionnement, renforcer la coopération internationale et améliorer le traitement des personnes tombées en dépendance. « La situation est alarmante » , a déclaré M. Guterres. « La production mondiale d’opium, ainsi que la fabrication de cocaïne, n’ont jamais été aussi élevées ». « Ces dernières années, a-t-il précisé, environ 31 millions de personnes dans le monde ont eu besoin d’un traitement médical en raison de leur usage de stupéfiants et quelque 450.000 personnes meurent chaque année de surdoses ou de problèmes de santé liés aux drogues ». Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

L’ONU rend hommage à Nelson Mandela, un des grands dirigeants de l’humanité

Photo : ONU

Les Nations Unies ont rendu hommage lundi à Nelson Mandela, ancien dirigeant de l’Afrique du Sud et héros de la lutte contre l’apartheid, lors d’un Sommet au cours duquel le chef de l’ONU, António Guterres, l’a qualifié de l’un « des grands dirigeants de l’humanité ». « Il incarnait les plus hautes valeurs des Nations Unies. Il a consacré sa vie à servir sa communauté – en tant qu’avocat, prisonnier d’opinion, artisan de la paix, président et ancien respecté. Il chérissait l’idéal d’une société démocratique et libre dans laquelle tous vivent ensemble dans l’égalité et l’harmonie », a dit M. Guterres dans un discours à ce Sommet. Plus tôt, le Secrétaire général a dévoilé une statue de Nelson Mandela, au siège de l’organisation, à New York. Version arabe, défilez vers le bas Continuer la lecture

Avant l’ouverture de son débat général, l’Assemblée générale des Nations Unies rend hommage à Kofi Annan

L’Assemblée générale des Nations Unies s’est inclinée vendredi devant la mémoire de l’ancien Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, en présence de ses successeurs, Ban Ki-moon et António Guterres. C’est sur un fond musical de flûte, tam-tam et chants traditionnels du Ghana que les 193 Etats membres de l’ONU ont commencé leur cérémonie d’hommage à Kofi Annan au siège de l’Organisation à New York, trois jours avant d’entamer leur débat général annuel. La Présidente de l’Assemblée générale, María Fernanda Espinosa, a estimé particulièrement juste que l’hommage rendu au septième Secrétaire général décédé le 18 août coïncide avec la Journée internationale de la paix, une cause défendue inlassablement par Kofi Annan, récipiendaire du prix Nobel en 2001. Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

6 choses à savoir sur l’Assemblée générale alors que l’ONU se dirige vers la semaine de haut niveau

Photo : ONU

Chaque année, en septembre, les leaders mondiaux et les acteurs du changement se réunissent au Siège des Nations Unies à New York  pour discuter des questions brûlantes de notre époque et établir l’ordre du jour mondial pour l’année à venir. La 73ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies s’est ouverte cette semaine et le débat annuel de haut niveau – officiellement connu sous le nom de « débat général » – commence le mardi 25 septembre. L’ordre du jour chargé couvre l’ensemble des questions internationales, y compris le développement durable, le changement climatique, la paix et la sécurité, les droits de l’homme, les problèmes de santé publique et l’égalité des sexes. Voici six choses que vous ne connaissez peut-être pas à propos de l’Assemblée générale (ou de « l’AG » dans les nombreux couloirs de l’ONU) et de la semaine de haut niveau de cette année: Continuer la lecture

La nouvelle Présidente de l’Assemblée générale va s’efforcer de renforcer le multilatéralisme

Photo ONU : María Fernanda Espinosa Garcés, présidente de la 73e session de l’AG des Nations Unies

La nouvelle Présidente de l’Assemblée générale des Nations Unies, María Fernanda Espinosa, ancienne Ministre des affaires étrangères de l’Equateur, explique dans un entretien à ONU Info comment elle voit son mandat d’un an qui débute ce lundi, promettant en particulier de tout faire pour renforcer le multilatéralisme. « Je pense que nous vivons vraiment dans un environnement très perturbé, et je pense qu’il est important que nous travaillions réellement au renforcement du système multilatéral et à la revitalisation de l’ONU, que nous travaillions dur pour améliorer la situation », déclare Mme Espinosa lors de cet entretien. Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

Le Président sortant de l’Assemblée générale appelle à préserver le dialogue et le multilatéralisme du chaos

Photo ONU : Le Président de la 72e session de l’AG remet le marteau à Maria Fernanda Espinosa, qui va présider la 73e

En clôture de la 72e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Président sortant de cet organe, Miroslav Lajčák, a appelé les Etats membres à poursuivre leurs efforts pour réaliser les Objectifs de développement durable (ODD), lutter contre le changement climatique, et participer à la réforme de l’ONU dans un contexte où les principes du multilatéralisme sont remis en cause. « Dans l’état actuel des choses, nous ne sommes pas en voie d’atteindre les Objectifs de développement durable ou les objectifs de l’Accord de Paris », a prévenu lundi M. Lajčák, soulignant que les ODD et l’accord sur le climat signé dans la capitale française en 2015 ne pourront être réalisés sans le financement adéquat. Version arabe, défilez vers le bas. Continuer la lecture

Conférence sur la biodiversité marine en haute mer: trois approches en discussion pour créer et gérer les aires protégées

Photo : ONU

Les travaux sur un futur traité pour la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité en haute mer se sont poursuivis, aujourd’hui, dans le cadre des Groupes de travail sur les « outils de gestion par zone, y compris les aires marines protégées » et sur « les études d’impact sur l’environnement ».* Faut-il une approche mondiale, régionale ou hybride pour créer et gérer les aires marines protégées?  Le Groupe des États d’Afrique a défendu la première option car pour être véritablement contraignantes, ont renchéri les Petits États insulaires du Pacifique, les décisions doivent être prises par un organe à compétence mondiale.  Évitons « un traité sans mordant » assimilable à un « tigre de papier », a prévenu l’Argentine.  L’approche mondiale prévoit donc une conférence des États parties, organe suprême et décisionnel, un secrétariat responsable de la gestion administrative et un comité scientifique ouvert aux scientifiques et experts de toutes les régions du monde qui examinerait les propositions des États, en tenant compte, ont insisté Nauru et les États fédérés de Micronésie, des savoirs traditionnels, « résultats de plusieurs siècles d’observation ». Continuer la lecture