La FAO et la NASA lancent un outil géospatial de nouvelle génération

Photo : FAO

Il sera désormais plus facile d’observer à la fois les forêts et les arbres grâce à un nouvel outil en libre accès développé par la NASA, l’agence spatiale américaine, et la FAO, avec le soutien de l’équipe Google Earth Engine et le programme SilvaCarbon du gouvernement américain. Cet outil en ligne permettra à quiconque de suivre l’évolution de l’utilisation des sols et des paysages n’importe où. Collect Earth Online (CEO) amplifie la puissance de l’outil Open Foris Collect Earth de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui permet, depuis quelques années, de recueillir des données sur l’utilisation des terres, la déforestation et autres données à l’aide d’images satellitaires. CEO deviendra une technologie centrale appuyant l’Enquête mondiale de télédétection de la FAO (Remote Sensing Survey).

Cette nouvelle plate-forme en ligne, gratuite et ouverte à tous, ne nécessite aucun téléchargement ni installation, et permet aux utilisateurs d’inspecter systématiquement n’importe quel emplacement de la Terre grâce aux données satellitaires.

Cet outil de nouvelle génération facilite la réalisation d’enquêtes, la collecte d’échantillons et l’utilisation de techniques de crowdsourcing.  Il est accessible en cliquant simplement sur un lien et en s’inscrivant sur la plateforme.

 « Cette innovation permet de collecter des données actualisées sur notre environnement et ses changements de manière plus efficace et participative, en faisant appel à des experts locaux qui connaissent bien le paysage et l’écologie sous-jacente. Ainsi, cela aide l’utilisateur à obtenir et à améliorer les apports pratiques à un moment où les défis environnementaux revêtent une importance urgente et sans précédent», a déclaré Mette Wilkie, Chef du service politiques et ressources à la Division des forêts de la FAO.

« CEO est une plateforme de crowdsourcing basée sur l’imagerie par satellite qui modifie la manière dont nous collectons des données sur la Terre », indique de son côté Dan Irwin, responsable du programme mondial SERVIR à la NASA. «CEO exploite quatre décennies de données satellitaires et peut aider les pays du monde entier à mieux cartographier et surveiller leurs forêts».

Neutraliser les obstacles technologiques

Collect Earth Online est maintenant disponible à travers Open Foris de la FAO, un ensemble d’outils et de plateformes qui permettent de neutraliser les obstacles technologiques existants. CEO utilise des technologies et des outils de surveillance des forêts et des terres innovants et permet d’obtenir rapidement des données de référence pour les évaluations des forêts et d’autres paysages.

CEO sera intégré, début 2019,  à SEPAL (Système d’accès, de traitement et d’analyse des données d’observation de la Terre), la puissante plateforme de la FAO basée sur le Cloud. Cela permettra de relier directement les données de référence aux chaînes de traitement afin de générer des cartes, des données et des statistiques précises et transparentes.

« L’ajout de Collect Earth Online à Open Foris de la FAO renforce davantage l’ensemble complet d’instruments novateurs permettant de mesurer, de surveiller et de rendre compte des forêts et de l’utilisation des sols. Lorsqu’elle est associée à SEPAL, CEO permettra aux pays d’avancer rapidement dans la lutte contre le changement climatique», a déclaré Tiina Vahanen, Coordonnatrice REDD + / du suivi national des forêts à la FAO

SERVIR est un programme géré conjointement par la NASA et l’Agence américaine pour le développement international (USAID) qui développe des services géospatiaux à la pointe de la technologie pour aider à améliorer la prise de décision environnementale dans plus de 45 pays en développement, avec des pôles régionaux au Kenya, au Niger, au Népal et  en Thaïlande – où une grande partie du travail initial de CEO a été effectué – et bientôt un nouveau centre en Amérique du Sud.

Plus accessible et plus facile à utiliser

CEO, qui donne accès à des images satellitaires à haute résolution provenant de sources multiples, ainsi qu’aux images historiques du réseau Landsat de la NASA et au système Sentinel de l’Union européenne, peut être utilisé par tout un chacun en tant qu’application autonome.

Comme mentionné ci-dessus, CEO sera intégré, début 2019, à SEPAL (Système d’accès, de traitement et d’analyse des données d’observation de la Terre), la puissante plateforme de la FAO basée sur le cloud. Cela permettra de relier directement les données de référence aux chaînes de traitement pour la création de cartes. En 2019, CEO intégrera également TimeSync, un outil de visualisation des séries temporelles Landsat créé par l’Oregon State University et le US Forest Service.

Surveiller les forêts du monde est devenu une tâche de plus en plus motivante et gratifiante, car l’importance des forêts pour le bois et le combustible s’enrichit de la prise de conscience de leur rôle dans le stockage du carbone, le contrôle des nuisibles et l’agriculture. L’Unité de lutte antiacridienne de la FAO, par exemple, a utilisé les outils Open Foris pour améliorer les prévisions et la lutte contre le criquet pèlerin.

La FAO et la NASA s’attendent à ce que d’autres utilisations innovantes – dans la gestion des catastrophes et la surveillance des glaciers, par exemple – apparaissent à mesure que de plus en plus de personnes utilisent l’outil. Sa nature open-source et basée sur le Cloud non seulement élargit l’accès, mais prévient aussi la perte de données, ce qui représente une valeur non négligeable lorsque les ressources numériques et informatiques sont limitées.

Cela ouvre des perspectives prometteuses pour des projets allant de la protection de l’habitat naturel de la faune sauvage à des projets plus vastes qui mesurent les liens entre biomasse et pauvreté.