Message du Secrétaire général de l’ONU à l’occasion de la journée de l’industrialisation de l’Afrique – 20 novembre 2018

Photo : CEA

Le développement industriel inclusif et durable est essentiel pour la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030 en Afrique. Il crée des emplois, réduit la pauvreté, la faim et les inégalités, favorise l’autonomisation des femmes, élargit les possibilités offertes aux jeunes, tout en améliorant la santé, en préservant l’environnement et en permettant de faire face aux changements climatiques. Cette année, la Journée de l’industrialisation de l’Afrique met l’accent sur la promotion des chaînes de valeur régionales et souligne la manière dont le développement industriel aux fins de la production pharmaceutique locale contribue à une vie saine et au bien-être des populations.

Le développement d’un secteur pharmaceutique compétitif et viable en Afrique peut aider à promouvoir l’amélioration de la santé et du bien-être et une croissance économique durable. L’offre de médicaments de qualité à un coût abordable peut atténuer les graves problèmes de santé publique, et leur production à l’échelon local, leur exportation et leur distribution au niveau régional sont génératrices d’emplois et de revenus.

Pour répondre aux besoins du continent africain, il faut forger des partenariats stratégiques, notamment avec le secteur privé, en vue de promouvoir les chaînes de valeur régionales, d’assurer la réalisation d’investissements et d’améliorer l’accès au savoir-faire et aux technologies.

En cette Journée de l’industrialisation de l’Afrique, je tiens à réaffirmer l’engagement ferme de l’Organisation des Nations Unies et de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel en particulier, de promouvoir énergiquement le développement industriel de l’Afrique, qui joue un rôle moteur dans la réalisation des objectifs arrêtés dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030.