Du 12 au 14 novembre, le Forum sur la gouvernance d’Internet explorera les voies pour faire émerger un « Internet de la confiance »

Photo : UNESCO

Le Forum sur la gouvernance d’Internet se déroulera à Paris du 12 au 14 novembre, l’occasion pour plus de 3 000 participants, dont des responsables gouvernementaux de haut niveau, des leaders de la société civile, des représentants du secteur privé et des experts des politiques d’Internet, de faire le point sur le problème des fausses nouvelles et de la propagation de la désinformation, ainsi que sur des questions liées à la cybersécurité, aux mégadonnées et à l’Internet des objets. Ce Forum a accru sa visibilité au fur et à mesure que les technologies numériques sont devenues une part intégrale de nos vies quotidiennes.  Cette nouvelle édition permettra d’explorer les moyens de promouvoir les impacts positifs des nouvelles technologies et les manières dont elles pourraient concrétiser leur potentiel socioéconomique, tout en se prémunissant des usages les plus insidieux d’Internet. 

Convoqué à l’initiative du Secrétaire général de l’ONU, ce Forum facilitera les dialogues pour mettre en avant une meilleure gouvernance d’Internet et un environnement plus sûr et plus fiable.

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, et le Président de la France, M. Emmanuel Macron, interviendront durant le Forum.  Ils seront relayés par des représentants d’organisations intergouvernementales, de gouvernements, du secteur privé, de la communauté technique et de la société civile qui échangeront sur les actions à prendre pour faire émerger un « Internet de la confiance ».

Avec près de la moitié de la population mondiale désormais connectée à Internet, y compris dans les pays les plus pauvres, qui s’emploie à rester sur la bonne voie pour assurer un accès universel et abordable à l’Internet d’ici à 2020, l’accès à l’information n’a jamais été aussi facile.  Toujours plus rapides, plus abordables et mobiles, les technologies offrent un large éventail d’opportunités qui sont autant de défis globaux.  Les discours haineux, la polarisation, le recrutement terroriste, les manipulations de données et les piratages sapent les droits de l’homme et nous exposent à des risques et des failles de sécurité.  Le Forum sur la gouvernance d’Internet est la principale plateforme pour répondre à ces défis dans le cadre d’un paysage numérique en constante évolution.

Alors qu’il a plaidé pour une meilleure compréhension des impacts des technologies numériques afin d’assurer un avenir numérique plus sûr et inclusif, M. Guterres a expliqué dans la Stratégie des Nations Unies en matière de nouvelles technologies: « Sans une utilisation accrue, avisée et responsable de la technologie, nous ne parviendrons pas à atteindre les objectifs de développement durable et nous laisserons échapper les occasions de prévenir les conflits et de soutenir la paix. »

Publiée plus tôt cette année, l’édition 2018 « La situation économique et sociale dans le monde: les technologies de pointe au service du développement durable » présente des données qui montrent la considérable disparité de l’usage d’Internet entre les pays développés et ceux en développement, mais aussi entre les hommes et les femmes, entre les zones urbaines et les zones rurales et entre les jeunes et les plus âgés.  Les efforts pour améliorer l’accès aux technologies de pointe dans ces pays, en particulier celles relatives à l’intelligence artificielle, présentent un fantastique potentiel pour améliorer la vie des habitants, mais sans un accès équitable, ils peuvent tout aussi bien conduire à une plus grande inégalité.

Dans les pays développés, les femmes font un usage d’Internet presque équivalent à celui des hommes d’après l’Union internationale des télécommunications (IUT).  Mais dans les pays en développement et moins développés, elles sont loin derrière.  Objectif clef des Nations unies qui imprègne toutes les facettes du développement durable, l’inclusivité numérique est une voie vers l’autonomisation et l’autosuffisance dans des pays où les femmes font face à un manque d’opportunités professionnelles.  Dans ces pays, l’accès aux technologies mobiles a permis aux femmes de prendre en charge leur propre vie grâce au financement numérique, au commerce en ligne et aux applications de partage d’informations.  Le Forum se fera fort d’aborder le problème de la fracture numérique et d’examiner comment utiliser la technologie pour appuyer le développement durable.

Ateliers et événements

Ces trois jours de rencontre seront ponctués par des dialogues et des débats interactifs qui seront articulés autour de huit thèmes: cybersécurité; confiance et vie privé; développement; innovation et défis économiques; inclusivité numérique et accessibilité; technologies émergentes; évolution de la gouvernance d’Internet; droits de l’homme; genre et jeunesse; média et contenus, et enfin sujets techniques et opérationnels.  Ces ateliers de travail et tables rondes visent à encourager les parties prenantes à débattre et à livrer des recommandations sur les politiques de gouvernance d’Internet.  Plus de 160 différentes sessions de travail seront prévues.

À propos du Forum sur la gouvernance d’Internet

Convoqué chaque année par le Secrétaire général de l’ONU et appuyé par le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies, le Forum sur la gouvernance d’Internet appuie le dialogue entre les parties prenantes sur les défis politiques posés par la gouvernance d’Internet, tels que sa durabilité, sa robustesse, sa sécurité, sa stabilité et son développement.  Le but du Forum est de maximiser les opportunités pour mener un dialogue ouvert et inclusif et promouvoir les échanges d’idées sur les enjeux reliés à la gouvernance d’Internet.  Il entend aussi créer un espace pour partager les meilleures pratiques et expériences, mais aussi contribuer au renforcement des capacités pour la gouvernance d’Internet.  Cette année marque le treizième anniversaire du Forum.  Il se tiendra à Paris, en France, du 12 au 14 novembre et aura pour thème « L’Internet de la confiance. »

Pour des informations additionnelles, le direct Webcast et le programme, allez sur: http://www.intgovforum.org.

Participation en ligne: les médias et autres parties prenantes qui ne seront pas présents à Paris sont encouragés à participer à distance aux discussions.  Les événements sont accessibles à tous à l’adresse suivante: https://www.intgovforum.org/multilingual/content/igf-2018-remote-hubs.

Contacts média:

Martin Samaan, samaanm@un.org, Département de l’information des Nations Unies, tél.: +1 917 868 0584

Wai Min Kwok, kwok@un.org, Département de l’information des Nations Unies, tél.: +1 646 833 8868.