L’élimination de la pauvreté n’est pas un acte de charité mais une question de justice, rappelle le Secrétaire général

Photo : ONU

On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, célébrée le 17 octobre: Il y a 25 ans, le monde célébrait la première Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté.  Depuis lors, près d’un milliard de personnes ont échappé à la pauvreté, grâce à la volonté des dirigeants politiques, au développement économique sans exclusion et à la coopération internationale. Toutefois, il y a encore de nombreux laissés-pour-compte, et plus de 700 millions de personnes se trouvent dans l’incapacité de satisfaire à leurs besoins quotidiens essentiels.  Nombre d’entre elles vivent dans des situations de conflit et de crise; d’autres se heurtent à des obstacles qui les empêchent d’accéder aux soins de santé, à l’éducation et à l’emploi, et donc de profiter du développement économique en général.  Et les femmes sont touchées de manière disproportionnée.

L’élimination de la pauvreté sous toutes ses formes et dans toutes ses dimensions, comme cela est énoncé dans l’objectif 1 du Programme de développement durable à l’horizon 2030, est l’un des principaux défis auxquels le monde est confronté et l’une des grandes priorités de l’Organisation des Nations Unies.

En cette année, qui marque le soixante-dixième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, rappelons-nous que l’élimination de la pauvreté n’est pas un acte de charité mais une question de justice.  Il existe un lien fondamental entre l’élimination de l’extrême pauvreté et l’égalité des droits pour tous.

Il faut écouter les millions de personnes vivant dans la pauvreté et le dénuement le plus complet partout dans le monde, lutter contre les rouages du pouvoir qui empêchent leur inclusion dans la société et mettre fin aux humiliations qu’elles subissent.  Nous devons instaurer une mondialisation juste, offrant de nouvelles perspectives à tous, et faire en sorte que les avancées technologiques rapides viennent renforcer les mesures que nous prenons en vue d’éliminer la pauvreté.  En cette Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, faisons la promesse de respecter l’engagement que nous avons pris de ne pas faire de laissés-pour-compte et qui est au cœur du Programme 2030.