À Addis-Abeba, l’Union postale universelle a discuté réforme et coopération pour relever les défis du 21e siècle

Photo UPU : Le siège de l’Union postale universelle à Berne, en Suisse

L’Union postale universelle (UPU) a achevé vendredi à Addis-Abeba, en Ethiopie, le deuxième Congrès extraordinaire de son histoire, au cours duquel les pays membres ont discuté de la réforme de cette agence spécialisée des Nations Unies et du renforcement de la coopération avec les autres acteurs du secteur postal pour améliorer son efficacité. Plus de 1.000 personnes ont participé à ce deuxième Congrès extraordinaire de l’UPU, organisé du 3 au 7 septembre. « L’objectif de ce Congrès extraordinaire, le deuxième des 144 années d’histoire de l’UPU, est de veiller à ce que l’UPU soit adaptée pour assurer le développement du réseau postal international », a expliqué le Directeur général du Bureau international de l’UPU, Bishar A. Hussein, avant ce congrès. Version arabe, défilez vers le bas.

Selon lui, il s’agit de renforcer la coopération entre les opérateurs postaux, les régulateurs, les gouvernements, la société civile et les autres acteurs clés d’un secteur employant plus de 5 millions de personnes.

D’après M. Hussein, cette coopération est nécessaire pour relever les défis du secteur et saisir de nouvelles opportunités dans les domaines de la numérisation, de la technologie et du commerce électronique.

Bien que le secteur postal doive faire face à de nombreux défis, il reste un acteur important de l’économie mondiale : il distribue chaque année plus de 300 milliards de lettres et de 9 milliards de colis ; il dispose d’un réseau de plus de 677.000 bureaux de poste et de 5,3 millions d’employés, rappelle l’UPU.

« L’adoption des nouvelles technologies et les évolutions des besoins des consommateurs ont toutefois eu un fort impact sur les activités postales. L’innovation et le déploiement de nouveaux produits et services ont été essentiels afin de trouver de nouvelles possibilités commerciales pour les postes. Cet état de fait est accentué par la perte de vitesse des activités traditionnelles des postes », a noté M. Hussein lors du Congrès.

L’UPU a mis en place différents forums destinés à trouver des solutions multilatérales pour les nouvelles questions qui ont émergé dans le secteur postal.  Elle a également mis en œuvre pour les opérateurs désignés de ses pays membres des solutions techniques économiques leur permettant d’améliorer leurs capacités en matière de fourniture de services. Des systèmes informatiques aux normes, en passant par le renforcement des capacités, l’UPU apporte son soutien à tous les pays pour les aider à être compétitifs et à disposer des capacités leur permettant d’améliorer la prestation de services aux citoyens et aux clients.

Tous les quatre ans, les 192 pays membres de l’Union postale universelle (UPU) se réunissent lors du Congrès postal universel pour modifier la réglementation de l’UPU et décider de sa stratégie et de ses priorités pour le prochain cycle de travail de quatre ans.

Les pays membres de l’UPU peuvent demander la tenue d’un Congrès extraordinaire entre deux Congrès ordinaires. Lors du Congrès d’Istanbul 2016, les pays membres ont décidé de se réunir à l’occasion d’un Congrès extraordinaire en 2018 à Addis-Abeba, avec pour objectif de prendre des décisions sur les questions jugées trop importantes pour attendre le prochain Congrès postal universel en 2020.

للمرة الثانية خلال 144 عاما، عقد مؤتمر استثنائي للبريد في أديس أبابا

اختتم المؤتمر الاستثنائي الثاني للاتحاد البريدي العالمي أعماله في العاصمة الاثيوبية أديس أبابا، اليوم الجمعة، بالتأكيد على التعاون والتضافر بين جميع المرافق البريدية العالمية حول العالم. وقال بشار حسين المدير العام للاتحاد في بيان إن المناقشات كانت مثمرة للغاية تم من خلالها اتخاذ العديد من القرارات الهامة. ورحب بالتعاون والتوافق الوثيقين اللذين تشكلا خلال المؤتمر.

وأشار إلى أن الدول الأعضاء وافقت على مجموعة من المقترحات طويلة الأمد تؤكد على أهمية القرار الأصلي المتخذ في اسطنبول عام 2016 لعقد المؤتمر الاستثنائي الثاني في تاريخ الاتحاد البريدي العالمي الذي يمتد 144 عاما. وفيما يتعلق بإصلاح الاتحاد، فقد وافقت الدول على تحسينات تعزز كفاءة الاتحاد البريدي العالمي، وكذلك دوره وأهميته، وأن الاتفاق على التغييرات في إجراءات الانتخابات في الهيئة التشغيلية للاتحاد البريدي العالمي سوف يبسط العملية الانتخابية، وسيوفر تمثيلا إقليميا محسنا، حسبما جاء في البيان.

وفي ختام المؤتمر، وقع كل من المدير العام للاتحاد ووزير الاقتصاد الرقمي والبريد لكوت ديفوار، بيانا مشتركا حول تنظيم المؤتمر البريدي العالمي السابع والعشرين لعقده هناك عام 2020. ووفقا للبيان، أكد المشاركون أن المؤتمر أتاح فرصة كبيرة للنظر في أفضل السياسات والاستثمارات واللوائح والشراكات لضمان وصول الأنشطة البريدية إلى إمكاناتها المرجوة. يشار إلى أن الاتحاد البريدي العالمي هو وكالة متخصصة تابعة للأمم المتحدة ويتخذ من العاصمة السويسرية برن مقرا له.