Hausse des violences meurtrières contre les enfants : « ça suffit », dit l’ONU

Une haute responsable des Nations Unies a fermement condamné vendredi la récente escalade des violences dont sont victimes les enfants dans plusieurs conflits dans le monde.Les dernières semaines ont été particulièrement meurtrières pour un nombre important d’enfants innocents dans le monde.

Mercredi dernier, des élèves ont été tués et blessés dans leurs salles de classe, à Kaboul, en Afghanistan. La semaine dernière, une frappe aérienne a visé un bus scolaire à Majz, au Yémen. En Syrie, les enfants continuent d’endurer les combats meurtriers du conflit.

« Les enfants ont été directement visés par les belligérants. Ils ont également été des victimes collatérales d’actes de guerre ignobles », a déclaré Virginia Gamba, la Représentante spéciale de l’ONU pour les enfants dans les situations de conflits armés.

Pour Mme Gamba, le monde ne peut rester silencieux face à de telles atrocités. « Je veux m’adresser directement aux parties en conflit pour partager un message simple : ça suffit ».

Les enfants qui survivent aux attaques se retrouvent avec un traumatisme profond et peu d’espoir d’un avenir meilleur. La Représentante spéciale exhorte toutes les parties aux conflits à protéger les enfants du fléau de la guerre et à respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire. Elle a également appelé à ceux que les responsables de ces actes rendent des comptes.

« Les enfants ne devraient jamais être la cible de violences », a souligné Mme Gamba, rappelant que le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté en juillet une résolution renforçant les outils à disposition pour protéger les enfants dans les situations de conflit et prévenir les violations à leur égard.

« Il est de notre responsabilité collective d’utiliser pleinement ces outils et d’obtenir des résultats pour les garçons et les filles qui ont désespérément besoin de protection », a dit la Représentant spéciale.