Les enjeux liés aux données statistiques relatives aux flux migratoires en discussion à Tunis – 23 et 24 Juillet 2018

Une rencontre de deux jours autour de la collecte, de la gestion et du partage des données statistiques relatives aux migrations mixtes, dans un contexte dynamique, a démarré aujourd’hui 23 Juillet à Tunis, Tunisie. La rencontre, organisée par l’Observatoire National de la Migration (ONM) et l’OIM, organisme des Nations Unies chargé des migrations, vise à faire avancer le débat sur les meilleures façons de collecter, de traiter et d’exploiter le potentiel des données relatives aux flux migratoires pour analyser le phénomène et fournir aux décideurs un accès facile à des données fiables et mises à jour nécessaires à l’élaboration de politiques mondiales, régionales et nationales qui répondent au mieux au contexte migratoire actuel.

Les deux journées, organisées en cinq panels où plus de vingt experts nationaux et internationaux ouvriront le débat avec une cinquantaine d’acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux, sont une opportunité de partage d’expériences, d’échange de regards sur les pratiques courantes dans la sphère de la data liée à la migration et son impact sur la mise en place de politiques migratoires réalistes et efficientes.

Dans son allocution d’ouverture, M. Ali BelHaj, Directeur de l’ONM, a relevé que bien que beaucoup de travail ait été réalisé en matière de migration en Tunisie, il y a toujours nécessité de renforcer les systèmes d’information et d’améliorer les capacités des parties prenantes à recueillir et à exploiter les données disponibles afin d’assurer l’intégration efficace des avantages de la migration dans les visions stratégiques du pays.

« C’est grâce au respect du droit international et à la collecte, la gestion et la diffusion des données que nous pourrons contrer les mythes entourant la migration en fournissant les solides éléments factuels nécessaires pour que la communauté internationale puisse construire un avenir commun dans lequel les migrations sont sûres, ordonnées et régulières. » a ajouté à son tour Mme Paola Pace, représentante de l’OIM.

Le contexte migratoire que connait le monde aujourd’hui s’accorde avec l’intérêt accru pour la recherche et la collecte de données fiables et exploitables dans la matière. Cet intérêt doit s’accompagner d’un renforcement des partenariats entre les responsables politiques, les organismes internationaux et de la société civile, les chercheurs et les bureaux de statistiques ; l’amélioration de la capacité de recherche et des institutions  et la mise en place de meilleures approches pour identifier des sources de données niveaux national, local, régional et sous-régional ; de meilleures méthodes pour analyser ces données ; et enfin, des investissements plus importants pour permettre aux Etats membres et aux organismes compétents de collaborer dans différents domaines y afférents.

En Tunisie, ONM et OIM collaborent étroitement pour stimuler la recherche et améliorer la compréhension des décideurs et de l’opinion publique sur toutes les dimensions des migrations, et, d’autre part, encourager le développement des politiques publiques éclairées qui respectent et protègent les droits de tous, et dont l’efficacité et les résultats peuvent être suivis et évalués, dans un contexte de flux migratoires mixtes et composites.

Cet événement s’inscrit, à la fois, dans le cadre du projet de l’OIM « Soutien au gouvernement tunisien dans la gestion des migrations et l’assistance humanitaire pour répondre aux besoins des migrants vulnérables », financé par l’Union Européenne dans le cadre de son Programme Régional de Développement et de Protection (RDPP) pour l’Afrique du Nord, ayant pour objectif principal d’établir des mécanismes de ressources et de réponse pour les migrants (Projet MRRM), à travers une approche intégrée visant à répondre aux besoins des migrants, et du Projet d’appui à l’ONM, financé par le Fond de l’OIM pour le Développement (IDF), et destiné à renforcer les capacités du personnel de l’Observatoire et à le soutenir dans la collecte, la coordination et la production des données statistiques sur les migrations.