Le Secrétaire général salue la conclusion heureuse des négociations sur le pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières

Photo : Secrétaire général de l’ONU

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, sur la fin des négociations sur le pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. e Secrétaire général salue la conclusion heureuse aujourd’hui, au Siège des Nations Unies, des négociations intergouvernementales sur le pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières. Fortement ancré dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et les engagements faits dans la Déclaration de New York, le pacte sera le premier accord mondial élaboré pour bien gérer la migration internationale dans toutes ses dimensions, au profit de tous les États et de toutes les communautés, et avec, en son centre, les droits de tous les migrants.

L’accord sur le texte du pacte mondial est une réalisation importante.  Il reflète la compréhension commune des gouvernements que les migrations transfrontalières sont, par nature-même, un phénomène international et que la gestion efficace de cette réalité mondiale exige une coopération internationale pour améliorer son impact positif pour tous.  Le pacte reconnaît également que chaque individu a le droit à la sécurité, la dignité et la protection.

Ce cadre global comprend une série d’objectifs, d’actions et de voies pour la mise en œuvre, le suivi et l’examen, visant à faciliter des migrations sûres, ordonnées et régulières tout en réduisant l’incidence et l’impact des migrations irrégulières.

Le Secrétaire général salue le leadership efficace des Représentants permanents du Mexique et de la Suisse auprès des Nations Unies pour avoir assuré l’accord d’aujourd’hui sous l’égide du Président de l’Assemblée générale.

Le pacte mondial sera officiellement adopté par les chefs d’État et de gouvernement à la Conférence intergouvernementale qui se tiendra du 10 au 11 décembre 2018 à Marrakech, au Maroc.  Le Secrétaire général attend avec impatience de participer à cette Conférence historique et de travailler avec tout le système des Nations Unies afin d’aider les États Membres à mettre en œuvre le Pacte mondial et à faire en sorte que les migrations marchent pour tous.