Journée de la Gastromonie durable – 18 juin

Photo : ONU

La gastronomie est une expression culturelle liée à la diversité naturelle et culturelle du monde. Consciente de cela, l’Assemblée générale a adopté la résolution 71/246 et proclamé le 18 juin Journée de la gastronomie durable. Elle réaffirme par cette décision que toutes les cultures et toutes les civilisations peuvent contribuer au développement durable et en sont des facteurs déterminants. C’est aussi l’occasion d’attirer l’attention de tous sur le rôle que la gastronomie durable peut jouer dans la réalisation des objectifs de développement durable, notamment en favorisant: le développement de l’agriculture, la sécurité alimentaire, la nutrition, la production alimentaire durable et la préservation de la diversité biologique.

La valeur des indications géographiques

L’étiquetage des aliments indiquant le pays d’origine stimule les économies locales et contribue au développement durable. Dans le monde, la valeur marchande annuelle des produits alimentaires labellisés avec une indication géographique s’élève à plus de 50 milliards de dollars. De tels produits ont des caractéristiques spécifiques, des qualités ou encore ont réussi à se faire une réputation à partir de leur origine géographique.

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) travaillent ensemble afin de soutenir les producteurs et les autorités locales à développer des produits durables étiquetés avec des indications géographiques.

Une étude, intitulée « Renforcer les systèmes alimentaires durables grâce à des indications géographiques », menée par la FAO et la BERD, analyse l’impact économique de l’indication géographique dans neuf études de cas :

  • le vin Vale dos Vinhedos (Brésil),
  • le poivre de Penja (Cameroun),
  • le café (Colombie),
  • le fromage Manchego (Espagne),
  • le café Kona (États-Unis),
  • le thé Darjeeling (Inde),
  • le safran Taliouine (Maroc),
  • le chou Futog (Serbie),
  • le fromage Tête de Moine (Suisse).

Les indications géographiques peuvent représenter une voie pour parvenir au développement durable pour les communautés rurales, tout en promouvant des produits de qualité, en renforçant les chaînes de valeur et en améliorant l’accès à des marchés plus rémunérateurs. Les liens uniques de ces produits avec leurs ressources naturelles et culturelles dans les zones locales en font des outils utiles, en particulier pour préserver le patrimoine alimentaire et contribuer à garantir des régimes alimentaires sains.