Dans la lutte pour l’égalité des sexes, la société civile est en première ligne (Guterres)

Photo : ONU

Les Nations Unies ont pris l’initiative de s’attaquer à la structure de pouvoir dominée par les hommes au sein de l’Organisation et comptent désormais plus de femmes que d’hommes dans l’équipe de direction, a déclaré mardi le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, aux militants de la société civile. « La lutte pour l’égalité des sexes est une lutte difficile, et elle est évidemment plus difficile quand on la considère du point de vue des gouvernements et des institutions », a déclaré M. Guterres lors d’une discussion au siège de l’ONU à New York, en marge de la 62ème session de la Commission de la condition de la femme (CSW62). Plus grand rassemblement des Nations Unies sur l’égalité des sexes, la CSW62 réunit des dirigeants politiques, des ONG, du secteur privé, des partenaires des Nations Unies et activistes du monde entier.

« C’est donc la société civile qui est en train d’être à la pointe de cette lutte … Sans le leadership et la pression de la société civile, je doute que nous serions là où nous sommes aujourd’hui », a ajouté le Secrétaire général.

Cette année, le thème de la CSW porte sur les ‘Défis et opportunités pour réaliser l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles rurales’.

  1. Guterres a souligné que l’ONU doit atteindre la parité entre les sexes, en commençant par les échelons supérieurs, précisant que son Bureau exécutif est composé à 56% de femmes contre 40% lorsqu’il a pris ses fonctions à la tête de l’Organisation.

Au niveau des cadres supérieurs, la parité entre les sexes a été atteinte le mois dernier – pour la première fois dans l’histoire de l’ONU – avec 23 femmes contre 21 hommes. « C’est un symbole clair que lorsque j’ai parlé de la parité entre les sexes, il ne s’agissait pas seulement une intention », a-t-il dit.

En avril, M. Guterres prévoit d’augmenter la proportion de Coordonnatrices résidentes de 47% à 50%. La prochaine cible pour la parité entre les sexes est celle des représentants spéciaux et des envoyés spéciaux, au sein desquels seulement un tiers des postes sont occupés par des femmes.

Le Secrétaire général a également déclaré avoir publié une feuille de route pour atteindre la parité intégrale entre les sexes en 2028 et a déjà demandé à tous les départements et agences des Nations Unies de présenter leurs plans. M. Guterres a également déclaré que l’Organisation se penche sur le problème du personnel onusien qui exploite et maltraite sexuellement les personnes qu’ils servent ainsi que sur le cas de harcèlement sexuel qui se produisent au sein de l’ONU.