Le patrimoine documentaire de l’abolition de l’Esclavage en Tunisie 1841-1846 inscrit au Registre Mémoire du monde.

Photo : UNESCO

Le Représentant permanent de la Tunisie auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), a reçu mardi 30 janvier 2018 les documents officiels de l’inscription de l’expérience tunisienne de l’abolition de l’esclavage  (1841-1846) dans le registre de la “Mémoire du Monde”.

La collection d’archives « L’abolition de l’Esclavage en Tunisie 1841-1846 » est constituée du décret d’Ahmed Pacha Bey (1837-1855) promulgué au mois de janvier 1846 abolissant définitivement l’esclavage, de circulaires, de correspondances, d’actes notariés et de registres fiscaux conservées aux Archives nationales de Tunisie. Ces documents datant de la fin de la première moitié du 19e siècle permettent de mettre en relief plusieurs étapes ayant menées à l’abolition officielle de l’esclavage, passant de la fermeture des marchés aux esclaves, la suppression des impôts perçus par l’Etat à ce titre, l’affranchissement des enfants nés de familles d’esclaves et de tous les esclaves entrant en Tunisie à son abolition définitive.

2016 est l’année de soumission de la collection d’archives et 2017 est l’année de son inscription.

En 1992 l’UNESCO a mis en place le Programme Mémoire du monde en vue de la préservation du patrimoine documentaire contre la précarité et le rendre accessible dans différentes régions du monde.