Le DG de l’OIM lance un appel urgent pour une « migration sûre dans un monde en mouvement » à l’occasion de la Journée internationale des migrants

William Lacy SWING - PH news.xinhuanet

Directeur général de l’OIM

L’Ambassadeur William Lacy Swing, Directeur général de l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, lance un appel urgent pour « une migration sûre dans un monde en mouvement », à l’approche de la Journée internationale des migrants, ce lundi 18 décembre. L’Organisation célébrera la Journée internationale des migrants en organisant une série d’événements à travers le monde, y compris une cérémonie de remise de prix pour le Festival international du film sur la migration à Genève. Le festival, organisé pour la deuxième année consécutive, reçoit le soutien de nombreux partenaires publics et privés qui se joignent aux missions de l’OIM dans plus de 100 pays.

En plus des projections de films organisées à Genève et New York, l’OIM participera à un débat de dirigeants des Nations Unies avec le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, à la Maison de l’UNICEF à Manhattan, pour parler du Pacte mondial sur la migration. Le pacte devrait être adopté fin 2018, une fois que les négociations entre les Etats Membres des Nations Unies seront terminées.

Le débat de dirigeants des Nations Unies explorera les points communs en matière de migration, plutôt que les points divergents, a précisé le DG Swing. En dépit du discours souvent cinglant, la migration n’est pas tant un problème à régler qu’une réalité humaine à gérer, a-t-il expliqué.

Les événements organisés à la Maison de l’UNICEF comprendront l’inauguration de l’exposition artistique « UNPACKED : Refugee Bagage », saluée par la critique (pour plus d’informations, rendez-vous sur www.Together-in-NY.org).

Cette exposition poignante donne vie aux histoires de réfugiés qui se sont installés aux Etats-Unis en explorant les traumatismes passés par des maquettes de leurs maisons en trois dimensions montées sur les valises qu’ils transportaient lors de leurs périples. Dans cette exposition particulièrement captivante, les visiteurs peuvent explorer la maison bombardée d’une famille de réfugiés grâce à un système de réalité virtuelle.

L’OIM lancera également une série de podcasts :TOGETHER : Personal Stories of Migrants and Refugees, raconté (en anglais) par Ahmed Badr, réfugié irako-américain qui, avec sa famille, a été réinstallé aux Etats-Unis par l’OIM à un jeune âge. Le podcast, ainsi qu’une nouvelle application mobile, raconte des histoires humaines de migration fascinantes à travers des entretiens intimes avec de jeunes migrants et réfugiés aux Etats-Unis.

La première heure du podcast sera disponible sur iTunes et d’autres grandes plateformes de téléchargement.

Ahmed, qui était âgé de 7 ans quand sa maison familiale a été bombardée à Bagdad, s’exprime dans les deux premières parties du podcast avec ses parents et sa sœur Maryam, qui raconte l’histoire extraordinaire de sa famille. Dans les épisodes suivants, Ahmed s’entretient avec d’autres jeunes réfugiés et migrants.

Les podcasts font partie de l’Initiative des Nations Unies ENSEMBLE, qui vise à favoriser la compréhension des questions concernant les migrants et les réfugiés grâce au pouvoir des médias sociaux.

Dans un éditorial écrit pour la Journée internationale des migrants (Voir Notre droit de passage doit se faire par un processus de migration sûre, pas à bord d’embarcations vétustes), le DG Swing a déclaré : « alors que nous vivons une époque dans laquelle une élite privilégiée considère la mobilité mondiale presque comme un droit de naissance, de nombreuses autres personnes prises au piège dans des situations économiques dramatiques ou des conflits se voient privées de ce droit. »

Il a également prévenu que le déni était à l’origine des « réseaux de passeurs, des trafiquants et des esclavagistes modernes qui se livrent aujourd’hui à leur commerce en toute impunité. »