L’Allemagne et l’OIM lancent le tout premier portail de données sur la migration dans le monde

Photo : OIM

L’Office fédéral allemand et le Centre mondial d’analyse des données sur la migration (CMADM) de l’OIM ont lancé vendredi 15 décembre 2017, un portail de données sur la migration à Berlin. Ce portail regroupe des faits et chiffres clés sur les tendances de la migration à travers le monde à un seul et même endroit pour la toute première fois. « Il est de notre devoir de garantir que les réponses à la migration reposent sur des faits réels et sur une analyse précise, surtout dans le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui », a déclaré William lacy Swing, Directeur général de l’OIM.

L’idée de créer ce portail a été discutée et approuvée pour la première fois le 12 juillet 2016, lors de la Seconde table ronde sur les réfugiés et la migration à Berlin, au cours de laquelle le Ministre allemand des affaires étrangères a rencontré des dirigeants d’organisations internationales œuvrant dans le domaine des migrations, notamment l’OIM, le HCR, la FICR, la CE et la Banque mondiale. Le portail a été élaboré par l’OIM avec le soutien de l’Economist Intelligence Unit (EIU).

Le portail de données sur la migration a vu le jour grâce au financement du Département d’Etat américain et de l’Office fédéral allemand des affaires étrangères.

Le portail communique des données mondiales sur la migration à travers des visualisations, des infographies et des vidéos. Il simplifie la navigation à travers des données internationales complexes sur la migration, à destination des responsables politiques, des journalistes, des statisticiens et toute personne intéressée par la migration.

Le portail couvre également tout un éventail de sujets, notamment des données sur les tendances d’immigration et d’émigration, les liens entre migration et développement, la migration irrégulière, les étudiants et les enfants et sur les politiques migratoires définies dans les objectifs de développement des Nations Unies et par le travail sur le pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières qui sera adopté par les Nations Unies en 2018.

Dans sa phase initiale, le portail comprend 70 indicateurs de 15 fournisseurs de données internationaux (DEAS, HCR et Banque mondiale entre autres) et rassemble des données à l’échelle nationale, régionale et mondiale. Ce large éventail offre de nombreuses occasions d’explorer et de comparer les données tout en comprenant le contexte.

« A une époque où la migration est une priorité du programme mondial, il est essentiel que tout le monde ait accès aux faits et chiffres clés sur la migration et que nous comprenions les points forts et les points faibles des données sur la migration », a déclaré Franck Laczko, Directeur du CMADM de l’OIM.

La politique étrangère allemande fait appel à une stratégie cohérente pour gérer les mouvements migratoires plus efficacement et pour traiter les causes profondes de la migration forcée. Pour des politiques et interventions basées sur des faits, la fiabilité des données est vitale pour garantir une aide humanitaire efficace et basée sur les besoins, et pour lutter contre les idées reçues néfastes et le populisme.

La création du portail de données sur la migration est un grand pas en avant pour améliorer les nombreuses données sur la migration et les rendre plus disponibles pour les responsables politiques.

Le portail s’agrandira dans les prochains mois, donnant accès à encore plus de données aux niveaux régional et national. Rendez-vous sur le portail des données sur la migration : www.migrationdataportal.org