L’OIM et la Libye accroissent leur assistance aux migrants secourus au large des côtes libyennes

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) œuvre avec les autorités libyennes pour davantage venir en aide à de migrants secourus au large des côtes de la Libye.

L’OIM a rencontré cette semaine les autorités libyennes à Tunis pour créer un organe de coordination pour aider les secours. L’agence des Nations Unies pour les migrations a également fourni du matériel de sauvetage et offert des formations informatiques destinées à documenter les opérations de sauvetage en mer.

« Par une meilleure documentation des migrants sur les points de débarquement, l’OIM espère mettre en place un système d’enregistrement pour aider à réguler les services humanitaires fournis aux migrants secourus », a déclaré la responsable des opérations de l’OIM en Libye, Maysa Khalil.

Les autres équipement fournis par l’OIM aux agents de la Garde côtière libyenne comprennent des ordinateurs et d’autres matériels informatiques.

« Sauver des vies reste notre priorité absolue », a déclaré le chef de mission de l’OIM en Libye, Othman Belbeisi. « Etant donné qu’il s’agit également d’une obligation juridique, il est important d’aider les Gardes côtes libyens à améliorer leurs capacités à sauver des vies et à mieux répondre aux besoins des migrants qu’ils sauvent ».

L’agence onusienne travaille également avec ses homologues libyens pour réhabiliter les points que les bateaux atteignent. Ces réhabilitations comprennent par exemple des zones ombragées, des installations de réservoirs d’eau, le cimentage du sol et la création de toilettes et de douches.